Pratique
Documents bretons
ARCHIVES
DE BRETAGNE
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Documents généalogiques - Les vicomtes de Léon par Missirien
Cabinet d'Hozier.

Extrait des mémoires de M. de Missirien, mars 1636. (de la main de Guy Autret de Missirien).

Léon

Les Leonenses sont es lieux de ceux que Jules Cæsar appelait Osismes, il dit avoir été compagnons des Vennetenses et qu'ils se rendirent sous l'obéissance du peuple romain étant vaincus par P. Crassus conducteur et chef d'une légion romaine.

Mais l'origine des comtes et princes de Léon q ... croire que quelques-uns aient écrit qu'ils étaient sortis de Conan Mériadec premier roi de Bretaigne Armorique l'an 383 qui y investit sous le titre de comté un sien parent qui l'avait aidé à la conquête de la Bretaigne Armorique. Quoi que c'en soit, le pays de Léon avait ses princes particuliers dans le règne des trois premiers rois de Bretaigne, Conan, Grallon et Salomon, mais l'on ne peut apprendre leurs noms. Cette branche se continua jusque l'an 500.

Car Guitturus et Comorus ou Conomorus se trouvent nommés et vivaient au sixième siècle.

Comorus était fils de Aliénor de Bretaigne fille de Hoël 2. Il se banda contre le roi Alain premier et se jeta du parti du roi de France ce qui fait à la chronique latine dire qu'il n'était pas breton, ce qui est erreur.

Childebert fils de
Clovis avait en Bretaigne un capitaine nommé Comorus avec armée pour conquérir la Bretaigne qui ayant conquis le pays de Léon le roi le lui donna en propriété ainsi qu'est rapporté en une vieille histoire latine si souvent citée par M. d'Argentré composée du règne du duc Jan le Conquéreur, en voici les mots : Jona postquam Riatham ejus genitor viam universa carnis transisset in regno paterno successit et postea a quodam tiranus nomine Comoro seu Conomoro est interfatus et Juduales ejus filius minus justus (?) fuit captivus ad palatium regi Childeberti iste autem Comorus erat præfetus nomine dicti Childeberti in Britania tiranice Britaniam regnavit, hic Comorus majorem partem Britania in sua gubernatione retinuit.

Et pour montrer que ce Comorus donna commencement à la maison de Léon, l'on le prouve par la légende de St Sampson de Dol en ces mots : Erat tunc temporis Comorus comes temporalis habens dominium in finibus Occismorum etc., et en la légende de St Hervé l'on lit les mots In illa denique tempore comensum presulum accidit fieri super meritem (?) rumbré (?) Britanice ut excommicerem prefetum regis Childeberti Comorum propter homicidia et lagitia ad q consilium invitatus sanctus Hoarneus.pervenit etc.

Ce Comorus épousa Tréphine fille d'Herec comte de Vanes, laquelle il tua, laquelle fut ressuscitée par St Gildas, elle en laissa un fils et mourut religieuse.

Après ce Comorus l'on ne trouve rien des princes de Léon et il faut savoir que Charlemaigne roi de France conquêta la Bretaigne et se rendit tributaires les princes d'icelle. Charlemaigne mourut l'an 814, auquel succéda Louis le Débonnaire contre lequel se rebella Morvan comte de Léon que nos historiens disent être issu de Conan Mériadec ce qui fit répandre le sang de la première lignée, ce qui fit que le roi vint en Bretaigne et tint sa cour à Vanes ravager la Basse Bretaigne. Morvan sans perdre courage livra la bataille en laquelle il fut occis et les siens défaits ce qui fut cause que tout obéit au roi de France ainsi que le rapporte (nom d'un  chroniqueur), après quoi le roi donna le gouvernement de la Bretaigne à Néomène signeur breton.

Mais après que le roi fut retiré les Bretons s'étant encore rassemblés prirent pour roi Guyomar de Léon, fils du défunt Morvan sous lequel ils servirent de sorte que l'empreur et roi revint en Bretaigne dans quelques années et derechef défit Guyomar de Léon et nommé Débonnaire pardonna sa faute à Guyomar. Mais l'empereur retiré il arma encore et courut les terres du roi mais un lieutenant du roi le surprit et tailla en pièces.

Ledit Guyomar mort l'an 825, il eut pour fils un nommé Haelcodus et ce Haelcodus eut un fils nommé Herlevin, tous deux comtes de Léon et sont nommés en une carte de l'abbaye de Landévennec datée de l'an 854, la date q anno DCCC LIIII indictione IIII epata XXV, connet VII, terminus paschal IIII, Pascha idus aprilis in V prisa (?) pridie idus Augusti, cuna ipsius die VII annus Embolisnens. Herlevin eut une fille nommée Orriguen qui fut femme de Pastcuethen fils aîné du roi Herispée et petit-fils de Néomène, qui au droit de sa femme se titra comte de Léon après avoir été déjeté de la couronne par le roi Salomon 3e.

Après les surnommés, faute de mémoires, l'on ne trouve rien des comtes de Léon jusques en l'an 1016, auquel an Guyomar était comte de Léon comme se prouve par un acte du cartulaire de l'abbaye de Redon sur la fin duquel sont les mots Comes Alanus et Eudonus frater ejus illis aderant ibi Guyomarhus leonensis comes et Rodaldus de Rieux et ejus filius Alanus, Derianus d'Elven et Evenus ejus filius facta anno Domini MXVI indictione XIIII (un mot ill) a Roberto rege, Alano Britaniam Stienne administrante.

À Guyomar succéda Morvan qui eut guerre contre Alain Caignart comte de Cornouaille et en fut vaincu, voici ce qui est écrit en une carte de l'église K/per'tin : Omne q est dignum memoria noticia nam fescreri latitia lispalus sauxitium est aperitis pro palari quamobam nos Sancti Corentini (un mot ill) terras Sancto Corentino ejusque concanonicis datus hoc scripto post nos futuris volefacere vaduimus, Alanus igiter consul Benedicti comitis filius eum in Leonenses qui fines regionis vel nontura sibi temeritate imajerarit ad cellum properarit vouil domino Sancto Corentino absque dilationi amplificaret, Leonensibus igiter victis, num praedictis consul ad ecclesiam Sancti Corentini in Confluentia usuisset, Ham' immunor voli, quandam tribum nomine Lesbuzgar in Paga Capsizun in plebe quae dicite Buzoc Sancto Corentini in comunem prebendam canonicorum totam in perpetuam dedit, post haec predictus consul Alanus subacto vicecomite Morvano sibi rebelli ad ecclesiam Sancti Corentini vitum saluturus venit et omnia qll sui viris erant in quadam tribu nomine Tresgalet quæ est in Ploeneour in Pago Capcaval, Sancto Corentino daus manu sua super altare posuit in comitatem prebendam canonicorum.

Hamon vicomte de Léon fut fils de Morvan, il assista le duc Alain à la guerre contre son frère Eudon l'an 1029.

Morvan 3e du nom fut fils de Hamon. Il assista le duc Conan lorsqu'il assiégea le château de Combour qu'un chevalier nommé Rivalon de Dol tenait contre sa volonté en l'an 1061.

Guyomar 3e du nom fut fils de Morvan 3e. Il fut tué en son propre pays par l'infidélité de ses sujets l'an 1103 comme rapporte Me Pierre Le Baud en son histoire manuscrite.

Hervé de Léon fut fils dudit Guyomar 3e. Il fit le voyage de la Terre Sainte l'an 1096 du vivant de son père avec le duc Alain Fergent où il fut cinq ans et s'en retourna l'an 1101. Il vengea la mort de son père l'an 1119 et assista aux funérailles du duc Alain Fergent en l'abbaye de Redon.

Guyomar 4e du nom fut fils de Hervé premier. Il fit des grands dons à l'abbaye de Saint-Melaine de Renes.

Hervé 2e du nom fut fils de Guyomar 4e. Il fut le plus belliqueux prince de son temps. Il épousa (blanc) de Champaigne fille d'Estienne de Champaigne, lequel par l'assistance de son gendre se maintint en usurpateur du royaume d'Angleterre. Ledit Hervé approuva les dons que son père avait faits à Saint Melaine par acte commençant en les mots : Ego Herveus Dei gratia Lenonesis comes etc. qui montre que ce Dei gratia s'usurpait en ce temps-là bien facilement.

L'an 1163 comme écrit Guillaume (le Breton) d'Armorique, et après lui Pierre Le Baud, ledit Hervé comte de Léon qui avait fait vaillance en maintes batailles en Angleterre dont il était devenu borgne, fut pris par fraude avec son fils Guyomar et mis en prison à Châteaulin, mais Hamon évêque de Léon, son cadet, accompagné des vassaux de Léon, prirent les armes et vinrent assiéger le château qui fut pris par force et le comte Hervé et son fils délivrés mais le vicomte du Fou et son fils qui avaient fait cette déloyauté furent mis prisonniers à Daoulas où ils moururent de faim. L'an suivant Eudon comte de Porhoet prit sa femme la fille de Guyomar fils de Hervé.

L'an 1169 décéda Hervé de Léon comme il écrit au martyrologe de l'abbaye de Daoulas. Il laissa deux fils :

    Guyomar de Léon qui suit
    et Hamon de Léon

Hamon de Léon fut évêque de Léon l'espace de XI ans, savoir depuis l'an 1160 jusques en 1171, auquel an il fut tué le 25 janvier, fête de la Conversion de Saint Paul, par le conseil de Guyomar de Léon son frère et du jeune Guyomar son neveu. Voici les mots de l'histoire de Robert, abbé du Mont St Michel, extraits par le père du Pas : Hamon episcopus Leonensis rudeliter per consilium ut dicant Guyomari fratris sui occisus fuit.

Guyomar 4e du nom comte de Léon fils de Hervé 2e et de la fille du roi Estienne d'Angleterre n'obéit jamais par force au duc Conan qui décéda en l'an 1171 ni à Geffroy d'Angleterre qui lui succéda ni du roi Henry dAngleterre curateur dudit Geffroy son fils et se révolta en toute occasion. Et en l'an 1177, ledit Geffroy fit si fort guerre contre ledit Guyomar que ledit Guyomar promit de faire la volonté du duc de toute sa terre de Léon. Mais il se révolta derechef. Mais le duc le dompta encore l'an 1179 et lui ôta ses châteaux et forteresses et mit toute sa terre en sa main fors deux paroisses qu'il lui laissa pour son entretien et onze paroisses qu'il laissa Guyomar le jeune son fils et retint Hervé de Léon son frère de sa maison comme l'écrit le même Robert du Mont en ces termes : Gaufridus filius Henrici duc Britaniæ vialiter egit nam Guyomarum vicecomitem Leonensem qui ne Deum timebat et hominem ila subcepi q'd omnia castella ejus et terram in manu sua cepit et duas tantum parrochias Guyomaro senioro premisit. Guyomaro juniori ondecim parochias concessit relicto suum de (un mot ill) sua Herveo fratre ejus. Du nombre de ses villes et châteaux que le duc prit fut la ville de Morlaix qui était lors du domaine du comté de Léon.

Ledit Guyomar le vieux mourut le 27e 7bre audit an 1179 comme il est écrit au nécrologue de l'abbaye de Daoulas en ces mots : V calendas octobris obiit Guyomarus vicecomes Leonensis frater noster anno Domini MCLXXIX et eodem die pro ejus anima unus pauper pascot (?) in reffectorio de Daoulas. Il eut trois fils et deux filles de Nobilis sa femme :

    Guyomar de Léon qui aura son éloge ci-après
    Hervé de Léon duquel aussi ci-après
    Adam de Léon
    Éléonor de Léon
    Guen de Léon
    Éléonor

Adam de Léon qui fit le voyage de la Terre Sainte avec Richart roi d'Angleterre et fut tué au siège d'Acre l'an 1191 ainsi qu'écrit Roger de Hourden qui vivait lors en son histoire.

&léonor de Léon mariée l'an 1164 avec Eudon de Porhoet qui était veuf de Berthe de Bretaigne, duquel 2d mariage issit une fille nommée Aliénor femme d'Alain trois du nom vicomte de Rohan.

Guen de Léon fut 2e femme de André 2e du nom, baron de Vitré.

Éléonor la jeune fut femme de Rivalon seigneur de Rosmadec et vivait avec lui l'an 1191.

Guyomar de Léon 5e du nom et Hervé son frère furent mis en la possession du comté de Léon par le duc Geffroy fors de la ville de Morlaix mais ledit duc Geffroy étant décédé à Paris le 19e août 1186, lesdits Guyomar et Hervé de Léon surprirent la ville et château de Morlaix comme part de leur ancien domaine, mais le roi Henry d'Angleterre, tuteur de son neveu Artur reprit ladite ville et château comme l'écrit Roger Hocreden historien anglais après quoi ils firent leur paix et suivirent le roi Henry d'Angleterre contre Philippes Auguste, et rapporte Guillaume Le Breton, livre 7e de sa philippide que Richart comte de Poitou pour suader à son père Henry d'Angleterre de donner bataille lui remontra la valeur des siens et particulièrement des deux frères de Léon.

    Ecce parafas

    Mille aries ma qua precepta sequantur habemus
    sunt etiam nobis tria millia quorum
    unus ego sed dextra magis gladiusque probabum
    ubi (?) Gauffridus abest Lisivianis unus in armis
    qui satis est contra Francorum corpora centam
    quid paganellos refferam geminosque Leones
    Bretigenos fratres Herveum cum Guydomarho
    quorum presidio generos Leonia pollit
    hic nuper coram nobis durissima in quo
    tempora fregit equi, Mortaing subire coegit
    Iconomanqe sui patris nihil hominus ictu
    solius jugni fregrandi corpore monstrum
    coram patre suo morti succumbere ferie.

Le roi Henry d'Angleterre étant mort l'an 1189, son fils Richart voulut avoir la tutelle d'Artur de Bretaigne mais la duchesse Constance assistée des grands de Bretaigne et surtout de Guiomar et Hervé de Léon les empêchèrent néanmoins la paix fut faite par le mariage de la duchesse Constance avec le comte du Cestric anglais, mais les Bretons ne voulurent obéir à ce nouveau duc, de sorte que le roi d'Angleterre vint avec grosse armée en Bretaigne et la saccagea et un jour de vendredi Saint, il tua nombre de personnes de sa main. Enfin la paix étant encore faite, il manda la duchesse Constance à aller à Nantes et en y allant fit prendre à Teillay la duchesse Constance par le comte Rannoul qui la mit en la garde de Messire Hascot de Ray, mais la duchesse se voyant retenue manda aux prélats et barons qu'ils eussent à se retorer auprès de son fils Artur et à lui faire hommage, ce que firent entre autres Guiomar et Hervé de Léon l'an 1196 le roi Richart leur fit la guerre et conquit toute la Haute Bretagne. Guyomar et Hervé de Léon retirèrent le duc Artur en leur forteresse de Brest et composèrent leur armée et joints avec les autres barons, combattirent l'armée du roi d'Angleterre près de Carahais et la vainquirent et contraignirent le roi Richart de se retirer en Normandie et après se fit la paix et rendit la duchesse Constance, le roi Richart décéda l'an 1199 et Jean sans Terre son frère usurpa la succession qui appartenait au prince Artur son neveu, fils de son frère aîné Geffroy et la duchesse Constance mourut l'an 1201, à laquelle succéda son fils Artur qui fut tué par son oncle Jean Sans Terre l'an 1202 après quoi les barons s'assemblèrent pour aviser comment en lever réparation et entre autres Hervé et Guyomar de Léon, Conan et Salomon de Léon, qui envoyèrent une ambassade au roi. Le roi Philipped fr France pour demander aide. Enfin la guerre fut commencée vers le roi d'Angleterre d'Artur, laquelle Hervé de Léon le 21e juillet 1203 comme il est écrit au martyrologe de l'abbaye de Landévennec XII kalendas augusti an' dni MCCIII obiit Herveus de Leonia miles frater noster. Le comte Guyomar son frère le survécut cinq ans et décéda l'an 1208 comme il est écrit au martyrologe de l'abbaye de Daoulas : V Kalendas octobris anno Dni MCLXXIX obiit Guidomarus vicecomes de Leon et eodem die pro ejus anima unus pauper pascit in reffectorio de Daoulas, Herveus autem comes pater ejus obierat anno MCLXIX, Guidomarus etiam junior obiit anno MCCVIII.

Plesou de Léon fille de Guyomar V fut femme de Hervé 2e du nom, sire du Pont-l'Abbé.

Hervé vicomte de Léon 3e du nom frère du dernier Guyimar prit en mariage Amice la soeur de Mmorvan 7e du nom vicomte du Fou, fille de Soudan vicomte du Fou. Il fit le voyage de la Terre Sainte et fut noyé au retour dudit voyage l'an 1217. Voici ce qu'en dit une vieilles chronique manuscrite que cite Guillaume d'Armorique : Hervé de Léon entre les Bretons puissant d'amis et de richesses comme il fut au service de la Sainte Croix à Achas y mourut Morvan vicomte du Fou son beau-frère adonc celui Hervé mu de convoitise d'occuper sa terre contre le salut de son âme et la prohibition du patriarche de Hiérusalem, prit le chemin et s'en retourna à l'occasion duquel plusieurs autres se mirent en retour avec lui jusques au nombre de 16 mille, mais quand ils furent arrivés au rivage jouxte à Brindes en Italie, aux trois quarts de la terre s'émut une tempête soudaine de sorte que toutes les nefs furent fuissées et prirent tous fors huit cents qui échappèrent en nageant sur tables et tenant aux mâts et pièces rompues etc. Son décès est rapporté au 23e jour de septembre au nécrologue de l'abbaye de Landévennec. IX kalendas decembris obiit Herveus de Leonia peregrinus Hierosolomitam. Il laissa trois fils, savoir Guyomar ou Conan de Léon, Hervé de Léon et Soliman de Léon, et Cayherine de Léon femme de Juhael d'Avaugour frère d'Alain seigneur d'Avaugour l'an 1242.

Hervé eut un fils nommé Auffray qui fit serment de fidélité au duc l'an 1241 et je trouve que Hervé vivait l'an 1237.

Guyomar sixième du nom lui succéda et fut seigneur de Léon 22 ans et durant ce temps se fit la guerre pour le bail que Pierre de Dreux tuteur de ses enfants voulait rigoureusement ériger en Bretaigne, et le duc voulut ôter à Guyomar les (un mot ill) et conduit de la mer qui appartenaient d'ancienneté aux vicomtes de Léon, mais ledit Guiomar par l'aide de Hervé de Hervé, Conan et Soliman de Léon ses frères lui résista. Mais en bataille les Bretons furent vaincus le 3e mars 1222, lesquels après firent leur paix.

L'an 1237 le comte Guyomar et Hervé de Léon son fils assistèrent au couronnement du duc fils de Pierre de Dreux à Renes l'an ensuivant Guiomar se croisa pour le voyage de Terre Sainte et y alla avec Pierre de Dreux et de retour il s'émut guerre entre lui et le duc Jean de Bretaigne, lequel il décéda l'an 1240 et laissa deux fils de

    Hervé de Léon
    Hervé de Léon
    Alain de Léon

Hervé de Léon sr de Chasteauneuf, de Croson et du Quemenet épousa une femme nommée Mahote et fit le voyage de la Terre Sainte, il vivait l'an 1264.

Hervé de Léon fils de Guiomar 6e fit la paix avec le duc à condition qu'il délaisa au duc le château de Brest et le duc lui fit récompense de 100 # de rente ailleurs par acte du mois de mars 1239 qui est au trésor des chartes de Bretaigne armoire C cass. F. Il mourut l'an 1271. Il avait épousé Marguerite de Dinan qui se remaria avec noble chevalier Hamon Chenu.

    Hervé de Léon
    Alain de Léon tenait par bienfait de son frère Hervé le domaine de Saint Renan en Léon l'an 1276.
    Anne de Léon mariée avec Roland de Dinan 8e du nom, seigneur de Montafillant.
    Ysabeau de Léon femme de Alain 4e vicomte de Rohan fils de Alain 3e et d'Aliénor de Porhoet. Il l'épousa avec dispense, ils étaient nés de germains.
    Constance

Catherine de Léon mariée avec Juhael d'Avaugour comte de Goelo baro d'Avaugour par traité de mariage du dimanche après la Nativité de Saint Jean Baptiste l'an 1240. Il est inhumé en l'abbaye de Beauport.

Constance femme de Guillaume seigneur de Ploeuc l'an 1269, auquel elle porta la seigneurie de Plouyé.

Hervé de Léon 5e du nom fisl aîné de Hervé 4e et de Marguerite sa femme. Il vendit au duc Jean les coutumes et droit qu'il avait au port de Saint Mahé de fin de terre au mois d'août en l'an 1275 et pour la somme de 4800 #. Et puis il vendit audit duc Jean le manoir et domaine de Saint Renan pour 7280 écus daté de lundi avant la Toussaint 1276, plus il vendit au duc les paroisses de Ploenel (?) et Plougonvelan en Léon pour 4000 # l'an 1275.

Ledit Hervé épousa en 1265 Catherine de Montmorency dite de Laval fille de Guy 7e sr de Laval et de Philippes de Vitré. Duquel mariage fut fille Annette de Léon femme de Prige,y vicomte de Coatmen. Il décéda l'an 1279, Anne femme de M. Roland de Dinan et Marie femme de M. Gilles de Plouer, ledit de Dinan et sa femme sœur de Hervé confirma au duc la vendition des coutumes de Saint Mahé l'an 1276. Catherine de Laval vivait encore veuve l'an 1281 et ai vu acte d'elle de mercredi après la Saint Martin audit an.

Anne de Léon fille desdits Hervé de Léon et Catherine de Laval épousa Prigent de Coatment vicomte de Coatmen et de Tonquédec et succéda à son père mais elle mourut sans enfants. Ils vivaient l'an 1298 et ai vu acte d'eux du samedi avant la fête Saint Barnabé audit an. Il est parlé d'eux au procès d'entre Charles de Blois et jan de Montfort l'an 1341. Hervé de Léon, si disent les témoins, qui tenait une des plus grandes baronnies de Bretagne eut une seule fille nommée Ame et fut mariée à Prigent vicomte de Coatmen et si avait deux soeurs l'aînée nommée Ame fut mariée à M. Roland de Dinan, lequel mourut et laissa deux fils, M. Geffroy l'aîné et Jan de Dinan puîné. M. Geffroy mourut et laissa M. Roland de Dinan qui vit à présent. L'autre fille fut mariée à Gilles de Plouer et laissa M. Gilles de Plouer qui vit à présent. Après ce mourut ladite fille du vicomte de Léon sans hoir de son corps et vint ledit M. Roland de Dinan par représentation de son père à la possession de ladite fille.

Ainsi se voit que Ame de Léon mourut sans enfants, de sorte que la succession de Léon passa à Ame de Léon femme de Roland de Dinan, qui eut un fils Gefroy de Dinan qui engendra Roland de Dinan, qui furent successivement vicomtes de Léon. Mais il prirent le nom et armes de Léon et se titrèrent Geffroy de Léon et Roland de Léon, duquel Roland de Léon fut fils Hervé de Léon et Jeane de Léon 2e femme de Olivier second du nom vicomte de Rohan, duquel elle n'eut point d'enfants.

Hervé de Léon 6e du nom, fils de Roland de Léon, fut marié avec Marguerite d'Avaugour, fille de Henry 4e baron d'Avaugour et de Jane de Harcourt, laquelle du Pas fait par erreur femme d'Alain 7e vicomte de Rohan. De ce mariage sortit 1e Jane de Léon, 2e Marie femme de Jan de Kergorlay, fils d'autre Jan et de Marie de Rieux, 3e Béatrix femme de Guillaume du Chatellier sr de Brancian, 4e Mahaut de Léon, 5e Françoise de Léon.

Marguerite ou Mahaut de Léon fut femme de Hervé 6e du nom sire de Pont-l'Abbé, un des partisans de Charles de Blois avec lequel il fut tué à la bataille d'Auray l'an 1364.

Françoise de Léon femme de Guillaume du Vieuxchastel.

Janne de Léon, comtesse dudit lieu, qui fut mariée avec n et p Jan 2d du nom vicomte de Rohan, fils d'Alain 7e du nom vicomte de Rohan, et de Jeane de Rostrenan au lieu de laquelle le père du Pas a mis une Marguerite d'Avaugour. Ladite dame Jane de Léon décéda le 19 septembre 1372 laissant des enfants qui furent :

    Alain de Rohan
    Édouard de Rohan
    Marguerite de Rohan
    Jane de Rohan.

Alain de Rohan premier de ce nom en Léon et 8e en Rohan succéda à sa mère eu vicomtré de Léon l'an 1372 et à son père au vicomté de Rohan l'an 1395 et fut le 8e de ce nom en la maison de Rohan.

Il fut allié par mariage avec Béatrix de Clisson, fille unique de Messire Olivier de Clisson, connétable de France, comte de Porhoet, baron de Clisson, de Belleville, de la Garnache et de Beauvoir sur Mer, et de Catherine de Laval en faveur de laquelle alliance ledit seigneur de Rohan favprosa et aida audit Olivier de Clisson son beau-père en toutes désobéissances et ...ations qu'il fit au duc Jean 5e. Il décéda le 21 avril 1407, d'autres disent l'an 1429, et laissa pour héritier principal

Alain de Rohan 9e du nom et 2e du nom au vicomté de Léon, qui épousa Marguerite de Bretagne, 5e fille de Jean 4e dit le Vaillant duc de Bretaigne, ladite Marguerite était âgée de 17 ans lorsque fut mariée audit seigneur de Rohan l'an 1407, et demeura 21 ans en mariage avec sondit mari qui du commencement se disait comte de Porhoet. Il décéda le 20e 7bre l'an 1447 et fut enterré en l'église de l'abbaye de Bonrepos. Ladite Marguerite de Bretaigne décéda avant sondit mari le 13e avril 1428, comme il écrit au nécrologue de l'abbaye de Notre Dame de Daoulas en ces termes : XVIII kalendas maii anno Dni MCCCCXXVIII obiit  Margarita comitissa de Porhoet soror Johannis ducis Britanniæ et uxor Alani primogeniti domini vicecomitis de Rohan et l'an suivant ledit Alain de Rohan père à sondit mari décéda le 25e juillet comme il est rapporté audit nécrologue en ces termes : VIII kalendas augusti anno Domini MCCCCXXIX obiit dominus Alanus vicecomes de Rohan dominus de Leonia. Du mariage d'Alain 9e vicomte de Rohan et de Marguerite de Bretaigne furent enfants :

    Alain de Rohan
    Alain de Rohan le jeune
    Janne de Rohan
    Catherine de Rohan
    Marguerite de Rohan

Alain de Rohan 10e du nom fils aîné d'Alain 3e se titra vicomte de Léon du vivant de son père qui le maria avec Yoland de Montfort dite de Laval fille aînée de Guy de Montfort dit de Laval par traité de mariage de l'an 1443. Elle eut en mariage les bois de Camor et de Moréac pour 1000 # de rente et vingt mille écus par argent. Ledit mariage fut dissolu l'an suivant par la mort dudit Alain de Rohan de contagion dans Fougères où les Bretons avaient assiégé les Anglais l'an 1443 de sorte que la succession vint à Alain son frère.

Alain de Rohan son frère que l'on dit aussi 10e d'autant que son frère aîné mourut avant leur père. Il épousa en premières noces Marie de Lorraine fille de Frédéric de Lorraine comte de Guise et de Marguerite de Vandôme comtesse de Vandôme. Elle décéda le 23e avril 1455 et fut inhumée en l'église abbatiale de Daoulas ainsi qu'il est marqué au nécrologue.

En 2d mariage, ledit Alain 10 épousa Perronne de Maillé, fille de Hardouin de Maillé sr dudit lieu et de Perronnelle d'Amboise. Du premier mariage était fils

Jan de Rohan 3e du nom, qui épousa Marie de Bretaigne, duquel mariage furent enfants :

    Jacques de Rohan
    Claude de Rohan
    Anne de Rohan
    Marie de Rohan

Jacques I de Rohan succéda à son père l'an 1517, il épousa Françoise de Daillon, fille de Gilles de Daillon, seigneur du Lude en Anjou et de Marguerite de Montleron (ndht : on lit ailleurs Maulevrier) et n'en eut point d'enfant et par son décès advint la posession à Claude de Rohan, évêque de Cornoaille, lequel évêché il administra 39 ans et l'an 1527 il succéda audit Jacques seigneur de Rohan par accord fait avec ses soeurs Anne et Marie de Rohan, ledit accord daté du dernier jour de décembre 28, et que il eut au château du Verger en Anjou, par lequel le vicomté de Rohan avec toutes ses dépendances demeurait audit Claude de Rohan, à savoir Pontivy, Rohan, Corlé, Loudéac, la Chèse au Vicomte, Gouarec, les Sales etc. et eut aussi tous les meubles de la cuisine (?). Eut Anne sa soeur tous les comté de Porhoet et vicomté de Léon, les baronnies de La Garnache et de Beauvoir sur Mer, Blain et Héric, et Marie eut 3000 # de rente.

Ledit Claude de Rohan fit bâtir le palais des évêques Cornouaille très supl... et mort le 8e juillet 1540 au château du Guéméné Guingan et fut son corps inhumé en l'église collégiale dudit Guéméné de laquelle il avait été doyen en son vivant et son coeur fut porté en la chapelle du château de Corlay.

Anne de Rohan devint héritière par le décès de Claude de Rohan son frère, elle épousa Pierre de Rohan, seigneur de Frontenay Loblotte (?), lequel fut tué à la bataille de Pavie. Il était issu de leur cousin de Guéméné Guingamp.

    René de Rohan
La défense duquel se peut voir en la généalogie de Rohan.


Extrait de l'inventaire du trésor des chartes du roi

Hervé de Léon chevalier, sr de Noyon sur Andelle fait accord avec Guillaume de Léon son frère sr de Hacqueville sur le débat de quelques héritages à Paris le 2e mai 1308. Guillaume de Léon écuyer fils dudit Guilaume de Léon 1352. Guillaume de Léon sr de Hacqueville 1387. La dame de Léon mariée à Rohan était dit M. Duchesne aussi dame de Noyon.

Date de création : 31/08/2009 @ 12:46
Dernière modification : 21/06/2010 @ 22:34
Catégorie : Documents généalogiques
Page lue 4632 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Réaction n°4 

par ninest123 le 25/05/2016 @ 07:25

air max, mulberry handbags, nike outlet store, air jordan 11, nike air max pas cher, hollister pas cher, canada goose jackets, vans, abercrombie and fitch, rolex watches, oakley, new jordans, longchamp handbags, soccer jerseys, christian louboutin, tn pas cher, pandora jewelry, polo ralph lauren outlet, oakley sunglasses cheap, beats by dre, tiffany jewelry, ralph lauren, true religion outlet, lululemon, michael kors, chi flat iron, lululemon outlet online, timberland pas cher, air max 2015, north face, babyliss pro, ray ban, wedding dress, canada goose, abercrombie, iphone case, louboutin shoes, ray ban sunglasses, longchamp uk, nike blazer pas cher, sac vanessa bruno, ugg boots, vanessa bruno, christian louboutin, converse pas cher, north face outlet online, louis vuitton, sac guess, karen millen, vans pas cher, jordan xx9, louboutin pas cher, lululemon, new balance, oakley sunglasses cheap, coach factory, barbour jackets, nike roshe, ugg boots, kate spade handbags, sac louis vuitton, true religion jeans,

Réaction n°3 

par Aaron le 13/07/2012 @ 13:11

neglect fleece coat blouse you would place utilizing the much less moisturized when. Ugg may constrict Silver Mother of the Bride Dresses . , which suggests in the event you allow your personal Ugg boot Little Footwear airdry is suggested Lace Wedding Dresses . Vintage Wedding Dresses To assist price essential issues via you can items a couple of newspapers or perhaps conventional towels about to consider practically any supplemental dampness. This entry was posted on Tuesday, December 6th . CHEAP WEDDING DRESSES . , 2011 at 153 pm and is filed under Tag Heuer Watches News. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. FLOWER GIRL DRESSES Both comments and pings are currently closed. It is true that while the idea of scales might make you think of fish first. The concept is prevalent throughout nature. Reptiles have scales, simple wedding dresses . flower petals are often arranged in the same way, and bird feathers and basically scales that have evolved into light objects for flight over millions of years. Petite Mother of the Bride Dresses I 8217;d really like to check one of these Spirit of the

Réaction n°2 

par clive le 14/06/2012 @ 07:06

V Neck Wedding Dresses sun Dresses . regard to other reasons.From Sentira Wang in order to Anne Taylor so that you can BCBG Greatest extent Azria, the latest movements throughout best lady manner is actually wide open for talk.Becoming welcome being a attendant in a very wedding party typically comes with numerous personal expenditures V Neck Wedding Dresses .Several basic discover that they need to purchase a best lady gown the fact that star of the event selects.With brides, the dress is usually extra exclusive for the specific prom dresses . , evening dresses 2012 . specified birdes-to-be only pick the color and also custom as well as the bridesmaids gets the possibility to simply select the many complementing fashion and reduce lace wedding gowns .For the fashionable woman and also guests, using a certain coloring palate and enabling your items are often to select the costume is becoming more popular then ever . off the shoulder wedding dresses .A high level budget conscious bridesmaid browsing in a particular marriage ceremony specialist will not be advantageous as a consequence of

Réaction n°1 

par moncler le 24/04/2012 @ 04:03

moncler doudoune moncler veste moncler doudoune moncler pas cher moncler pas cher moncler homme moncler femme moncler soldes doudoune moncler femme doudoune moncler homme moncler enfant moncler doudounemoncler moncler jacken moncler outlet moncler weste Moncler Daunenjacke montclaire montclaire jacken moncler online shop moncler jacke moncler jacken outlet Plastic bearing 塑身 瘦身 瘦身餐 台南減肥 減肥藥有效 ; 減肥藥 快速減肥方 ;法 有效減肥方 ;法 減肥方法 快速減肥 減肥餐 減重方法 健康減重 健康減肥 減重門診 減肥門診 減肥 減肥 減肥 更年期症狀 ; 更年期症狀 ; 碳粉匣 HP碳粉匣 EPSON碳粉匣 碳粉匣宅配 ; 輸送機 翻譯社 英文翻譯


up Haut up

Hervé Site - © 2006-2008

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit
d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour ce faire, il vous suffit de m'en faire la demande par e-mail (adresse dans la boîte Webmaster).