Pratique
Documents bretons
ARCHIVES
DE BRETAGNE
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Documents médiévaux - Enquête des exempts de fouage du pays de Dol en juin 1478.
Lanvallay

Du 6e jour de juin 78.

Rapport fait par les trésoriers de Lanvallay du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles selon le rapport desdits trésoriers, les nobles sont en possession de tout temps d'avoir et tenir en icelles métayers francs et exempts de fouages.

Le colombier de Raoul de Monterffil
Le Boaisharouart
La Saussonaie à Gilles de Lestic

Rapport d'autres maisons nobles étant es mains de gens de bas état et des maisons roturières étant es mains des gens nobles et du nombre des autres exempts de fouages étant en ladite paroisse, nobles ou non nobles

Perrotin Caro homme de bas état, boucher du duc, contributif es tailles à Dinan, a une métairie nommée Beauvoirs, maison noble, quelle il a acquise d'Allain le Provost, noble homme, pour lors elle contenait 40 journaux de terre, il y a adjoint les héritages qui ensuivent, savoir 24 journaux de terre roturière, et sont métayers en icelle métairie Guillaume Ogier l'aîné et Guillaume Ogier son fils, et les a tenus francs et exempts de fouages. Ledit Caro, afin de les y tenir francs pour tant qu'est homme partable transigea o les paroissiens à 3 bo de froment de rente, ce que ledit Caro a reconnu
Jehan Burgalle, homme de bas état, payant les fouages en ladite paroisse, a en icelle acquis de Messire Françoys Juete (Ivete) une métairie nommée Landeboulou (?), bien noble maison, contenant le tout environ 24 journaux de terre en bon pays et a joint ledit Burgalle depuis celui acquêt les terres qu'il a acquises de gens de bas état, montant à 9 journaux et trois quarts de journal de terre, tient celui Burgalle, Allain Corbelen et sa mère francs et exempts de fouages et dit vouloir défendre sa métairie par son droit, pource qu'il et autres gens de bas état et condition sont en possession de tenir leurs métayers francs et exempts de fouage, et que par raison de ce il sert à la guerre le duc en habillement d'archer lorsque les gens de bas état tenant fiefs nobles sont mandés.
Pierre Piron, homme de bas état, fils Éonnet Piron, ledit Éonnet était fils de Perrot Piron, quels payaient les fouages, ledit Perrot était hôtelier au Pont à Dinan et acquit d'Ollivier de Hirel, noble homme, une métairie nommée la Tousche es Russeaux, qui était maison noble, et y a adjoint ledit Perrot les héritages roturiers jusques à 9 journaux de terre, tant en bois que autre, ne contient ladite métairie qu'environ 35 journaux de terre et y sont métayers Guillaume et Jehan Le Touzé son fils, qui ont été exempts les bans derrains et eussent été imposés 20 sous par an.
En procédant vers ledit Piron à l'interrogatoire fait vers lui touchant le rapport ci-dessus, à savoir s'il était véritable ou non à reconnu que oui, fors que son père nommé Éonnet ne paya jamais aucun, fut franc par vertu d'un mandement du duc et par transaction faite entre il et les paroissiens, à deux bo de froment de rente, quels il a promis apparoir dans huit jours.
Environ un mois après, il  a apparu les lettres qui ne sont valables, pource que ledit Piron ni ses prédécesseurs n'étaient anoblis mais seulement la métairie, ainsi ne doit jouir que les métayers du privilège concédé par le duc.
Jehan Amice, homme de bas état, a été paravant trois ans en cause d'être franc archer, et depuis ce temps a été exempte par requête du sire du Vauruffier, fils aîné du sire de Couesquen (Coetquen), eût été bien imposé 20 sous par an.
Le sire du Châteauneuff a de tous temps un sergent franc en ladite paroisse et es paroisses de Saint-Sulyan et Tressaint au tour et au rang en chacune
Le sire de Couesquen a en ladite paroisse de longtemps et puis trente ans un sergent franc et paravant celui temps, n'y avait point
Jehan May et sa femme, gens de bas état, demeurant à Dinan, et paient la taillée, sont marchands, et usent de bourse coutumière, ont en ladite paroisse à cause d'icelle femme la métairie Guiton, contenant 40 journaux de terre, du nombre desquelles il a acquis 7 journaux de gens de bas état, tiennent en icelle Estienne Fresnel, métayer, cinq ans a franc.
Marie Guitton, femme de feu Macé de la Monneraye, en son vivant lieutenant de la cour de Dinan, est celle Marie femme de bas état, a en ladite paroisse une maison et hébergement qui fut à un nommé Bardoul, homme de bas état, à laquelle a adjoint 12 journaux de terre qui lui étaient advenus par partage fait entre elle et la femme dudit May de ladite métairie Guyton, tient en icelle Berthelot Dynannuet et Jehan le Duc, métayer, ledit le Duc y est allé puis l'an pour s'exempter des fouages, y a plègement entre celle Marie et ceux paroissiens touchant l'imposition faite par lesdits paroissiens desdits métayers au fouage.

Signé Alles et Y Brullon

Saint-Elein

Rapport fait par les trésoriers de Saint-Elein du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains des gens nobles et esquelles lesdits nobles sont en possession de tous temps d'avisés et tenus métayers francs et exempts de fouages et sans aucun débat

La Forestière à Rolland Cadiou
Le Plesseix, le Gué o La Guerche, à Robert de Fauteret et sa femme
La métairie des Préz à Jehan Rougeul
Montferrant à Geffroy Pépin en laquelle n'y a que 12 journaux de terre et mauvais pays (?)
La Falaize à Jehan de Roge
La métairie dou sire de Couesquen
La Templaie à Guillaume Gomel

Rapport d'autres exempts en ladite paroisse

Guillaume Blanchart, natif de Dinan, demeurant à présent à la Buharaye tient en ladite paroisse une métairie nommée la Bégacière, ledit Blanchart est de bas état et veut tenir en icelle Estienne Bazille et Jehan Bazille frères exempts de fouages et l'ont été les 15 ans derrains, seraient imposés chacun 20 sous par fouage.
En procédant à l'ajournement vers celui Blanchard décrété devant lesdits commissaires pour savoir si le compte en l'article ci-dessus était véritable, a dit que oui, fors en ce qu'est l'extraction de lui de May. Il a dit du contraire et a dit être noble homme.
En marge dudit article : Il y a enquête par laquelle l'extraction de lui est contrariée partable.
Éon Rouxel, homme de bas état demeurant à Dinan, auquel lieu il paie taille et use de bourse commune et se marchande, a en ladite paroisse une terre nommée Les Vallées en laquelle est Guillaume Manchet métayer puis deux ans, et paravant ledit Manchet Robin Bart douze ans, quels il a tenus francs, eussent été imposés, savoir ledit Manchet 15 sous par an et ledit Bart 10 sous.
En procédant vers ledit Rouxel à l'interrogation qui faite lui a été si le rapport des dits trésoriers était véritable ou non, a connu qu'il usait de bourse commune et a dédit les paroissiens, et a voulu défendre sa métairie, pource que est noble personne et que que soit s'il ne le pouvait trouver que toutes personnes contributives aux tailles, aux fouages, ayant terres et domaines nobles peuvent en icelles avoir leurs métayers francs et exempts, et en sont en celle possession et que par raison d'icelles métairies et autres fiefs francs on les contraint à comparaître aux montres en habillements de gens d'armes. Et en marge : Il a été fait injonction aux trésoriers de ladite paroisse d'avoir des titres dedans tiers jour pour vérifier cet article, à savoir si le lieu est noble pour tant qu'il est apuré avec ledit Rouxel qu'il use de bourse commune.
Jehan Marquier, homme de bas état, demeurant à Dinan, tient en icelle paroisse la métairie de Travalon quelle il a acquise de Michel Gledel, gentilhomme, ne tient en icelle aucun métayer mais la fait labourer et en tire à soi à Dinan les levées.
En procédant vers ledit Marquier à l'interrogatoire qui fait lui a été touchant le contenu ci-dessus, a connu que ledit rapport était véritable et a répondu qu'il n'a que débattre ni ne veut exempter les demeurants en icelui, gens de bas état, et lorsqu'il y demeurera aucuns qu'ils paient le fouage.
Ledit Michel Gledel, qui est noble personne, tient en ladite paroisse une maison et hébergement qu'il a eue dudit Marquier à titre de censive, quelle maison et hébergement et ledit Marquier sont roturiers.
Guillaume le Provost, fils Jehan le Provost, qui fils était de Collin le Provost, taillandier demeurant en celle paroisse avec plusieurs fiefs nobles et partables en ladite paroisse, a acquis plusieurs fiefs nobles et partables en ladite paroisse, à la valeur de 15 Livres de rente, s'est exempté pource que dit être tabellion et noble.
Jehan Brat, se disant noble personne et de tout temps l'ont vu franc sans contribuer aux fouages, n'a que bien peu de facultés, ne connaissent ceux trésoriers son extraction, ni s'il est noble personne ou non.
Jehan Bodou et Jacquet Bodou, Jehan de Maugeremien, Jehan Rehault, Ollivier Verien de Romazy fils de Jehan Verien de Normandie, Charles Grivel, pareil rapport que dudit Brat.
Robin Brac, frère dudit Jehan, marchand de chevaux de tous temps a été franc pource que dit être noble.
Raoul Guillemot, homme de bas état se disant noble de tous temps, pour ce que dit être noble a été franc.
Lesdits Robin Brac et Raoul Guillemot ont été présents, quels ont connu que le rapport desdits trésoriers était véritable, fors que ledit Robin a connu ne s'être marchandé que un an et en ce qu'est ledit Guillemot n'a que débattre pour le temps à venir de contribuer aux fouages.
Guillaume Bon se disant noble, tient hôtellerie et taverne et puis 10 ans a été franc.
Ledit Guillaume a comparu et a connu avoir tenu hôtellerie et usé de bourse commune et avoir été franc ledit temps et dit avoir droit pour raison de sa noblesse.
Jacquet Cornillé, homme de bas état, est charpentier, et y a asq jou'ées ailleurs qu'avec le sire de Couesquen duquel il dit être charpentier et sous ombre duquel il a été franc et exempt de fouages es temps passés, ce que que soit puis 10 ans, eût été imposé 10 sous par an.
Et depuis en procédant vers ledit charpentier, a connu l'article ci-dessus être véritable, fors en ce qu'est l'extraction de lui, quelle il a dit être noble, et en marge : Ce apuré par sa confession fors l'extraction, et plus bas : ledit sire de Couesquen a signé lettres de sa main comment il certifie ledit Cornillé être noble homme.
Guillaume Cadiou, noble homme, a tenu taverne et use de bourse commune puis un an.
Ce apuré avec ledit Cadiou par sa confession.

Signé Y Brullon et Alles.

Saint-Servan

Rapport des trésoriers de Saint-Servan du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles de tous temps sont en possession d'avoir et tenir métayers francs et exempts.

La Villeanne à Jehan sire de Couesquen
La Gicquelaie à Jehan Jagorel
Launay à Hamon Maleterre
Graslarron à Barnabé Giffart
Les Morus à Jacquette de la Croix

Rapport des autres exempts aux fouages en celle paroisse.

La Villehuchet à Pierre des Noes, il noble et ledit lieu semblablement est celui des Noes demeurant à Saint-Malo, marchand et usant de bourse commune et contributif aux tailles d'icelle trève en icelles Henry le Beurcier métayer en laquelle il a demeuré cinq ans franc exempt.
Le Petit Frols à Jehan Bout de la ville de Saint-Malo, homme de bas état, marchand contributif aux tailles en ladite ville, les paroissiens et ledit Bout sont en procès devant le duc et son conseil à trouver ledit Bout l'usement universel de ce pays que les gens de bas état soient en possession de tenir leurs métayers demeurant es lieux nobles francs et exempts.

Signé Allez et Y Brullon.

Pludihen - Pleudihen

Rapport fait par les trésoriers de Pludihen du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains des gens nobles et esquelles lesdits nobles sont en possession d'avoir et tenir leurs métayers y demeurant francs et exempts de fouages sans aucun débat.

La Bellière à noble dame ....... (sic) de Malestroit, veuve de feu Messire Tanguy du Chastel et y a deux métayers.
La Tourniolle à Messire Gilles Madeuc
Saint-Prac à Guillaume du Val et y a métayer
Les Clos Ollivier, la Tousche es Begaces, à Robert de la Salle, et y a métayer
La Sauldraye à Jehan de Saint-Meleuc et y a métayer
Beaumarcheoys à Raoul la Bégace et y a métayer
La Tousche-Québriac, La Villeguillaume à Gilles de Québriac et y a métayer
La Motte-Pillaudel à Michel du Boaisriou et y a métayer
Coesquentel, La Villegicquel, à Jehan de la Feillée
Le Vauclerice au sieur de Beaucorps dont ne savent le nom
Pellan à Guillaume Piédevache sieur de Langouet
La Motte à Jehan de Cramou
Le Gué, Carma, à Guillaume le Jeune
Le Prénormes à Pierre de Plesqguen
La Villehervy à Guillaume de Langourla
Le Boaislerault à Guillaume de la Barre

Rapport des autres exempts en ladite paroisse

Robin Guérin, homme de bas état demeurant au village de la Chappelle en une maison roturière appartenant es hoirs Guillaume Gourdel, y a environ 6 journaux de terre à icelles qu'il laboure, a été franc de l'an derrain pource que disent que le père desdits enfants ne payait point de fouages, ledit Guillaume fut officier en son vivant du sire de Couesquen et par celle cause fut délaissé à imposer combien que fût de bas état et que le père dudit Guillaume payât fouage et fut contributif.
Jehan de Cramou a acquis puis 30 ans de Pierre Orhant une maison et hébergement nommée le Chesne d'Or, ledit Pierre était homme de bas état, y a adjoint à icelle métairie environ 20 journaux de terre qui étaient de son domaine et y a fait par ce moyen métairie y a neuf ans qui a tenu Guillaume Orhant métayer franc, eût été celui Orhant imposé 5 sous par terme.
Item tient ledit de Cramou une maison et hébergement au bourg dudit lieu de Pludihen qui est maison noble en laquelle ont été demeurant Jehan et Guillaume Le Bret esquerdeurs parle temps d'un an, eussent été imposés 5 sous par an chacun d'eux.
Ledit Jehan de Cramou présent, après avoir été interrogé s'il tenait celles choses a connu que ouiet a dit qu'elles étaient nobles et lui noble et par ce moyen pouvait tenir les y demeurants francs de fouages et en était en celle possession.
Bertran Rouxel détenteur d'une maison et hébergement sise au bourg de Pludihen sans aucune autre quantité de terres, a exempté es temps passés les demeurants en icelle par vertu d'une transaction qu'il fit autrefois avec les paroissiens de leur payer deux box de froment de rente, desquels ne fait aucun paiement, y a été demeurant puis cinq ans par le tempsd 'un an Cardin Busnel, quel a été franc et eût été bien imposé 10 sous par an.
Le sire de Châteauneuff, seigneur universel en suzeraineté, fors es fiefs amortis est en possession de tous temps d'avoir et tenir un hébergement franc en ladite paroisse.
Le sire de Couesquen a un autre sergent en ladite paroisse quel il y tient franc.
La dame de la Bellière pareillement a un autre sergent quel elle tient franc en ladite paroisse (et en marge : Ces deux seigneurs n'ont pas si grande multitude de fiefs qu'ils doivent avoir sergent ni user de ce privilège ou ce que même ne sont barons ni seigneurs châtelains par raison de leurs pièces et ne peut attribuer la possession par droit s'ils n'ont le privilège par concession de prince parce que homme ne peut prescrire contre son seigneurmaximé es choses qui sont touchant les deniers et devoirs de la chose publique et qu'ils tiennent leurs fiefs sous sires châtelains.
Foucquet de Saint-Yguem, des parties de Saint-Yguem, demeurant en une maison et hébergement qu'il a acquis de Perrin de la Channe, homme de bas état, et y a adjoint environ 10 journaux de terre dont fait labourer 9 journaux, a avec lui Phelippote Bodin, veuve dudit Perrin de la Channe, demeurante, laquelle il a exemptée, elle eût été bien imposée par chacun fouage 5 sous, a été franche cinq ans plus.
Ledit Foucquet présent a connu le rapport desdits trésoriers être véritable et a dit qu'il était noble et de noble extraction et gouvernement et par le moyen qu'il pouvait exempter celle Phelippote.
Gilles Foullé, homme de bas état, demeurant en une maison qui fut à Jehanne Brullé, noble femme, n'y a que la maison et hébergement et à présent est audit seigenur de la Tourniolle, a été franc un an, parce que ledit seigneur la voulait défendre.
Ledit Foullé présent a connu ce que dessus et n'a eu que débattre poour le temps à venir payer et contribuer aux fouages.
Jehan Guillaume, homme de bas état, demeurant en une maison et hébergement qu'il a eue à censive de G. Chollet de Dinan, cette maison fut à feu Messire Jehan de la Rivière, quel l'an anoblie et pour ce fit faire déduction et rabat de deux tiers de feu aux paroissiens de ladite paroisse dont ils jouissent, ledit Jehan Guillaume a à présent pris celle maison pour soi franchir et exempter à jamais et y a adjoint une maison et hébergement et grande quantité de terre qui étaient à lui paravant en si grande abondance qu'il en laboure chacun an 20 journaux et est en bon pays, les paroissiens puis deux ans l'ont voulu imposer pour raison des terres qui sont à lui hors ladite franchise, il a baillé plègement et dit qu'en tout il ne saurait être imposé plus haut que le prix qu'il est rabattu par la franchise, ainsi dit-il jouir du tout et en sont celles parties en procès par la cour du Châteauneuff, outre a acquis ledit Jehan Guillaume puis 10 ans qu'il est demeurant en icelle environ 50 bo de froment de rente qui par ce moyen sont roturiers et ne doivent être compris en ladite franchise, outre se gouverne ledit Jehan Guillaume roturièrement.
Ledit Jehan Guillaume présent a connu avoir fait lesdits acquêts et tenir sesdits héritages hors ladite franchise et qu'il n'y a qu'une maison et hébergement en la franchise et qu'il se gouverne roturièrement.
Pierre Blanchet demeurant à Saint-Malo, homme de bas état, et se gouverne roturièrement, tient en celle paroisse une maison et hébergement et quantité de terres contenant environ 8 journaux, est demeurant en icelle puis deux ans Macé Grantamy (?), quel en a autres 8 journaux à lui dont il laboure commun an 6 journaux, le duc a anobli celle maison et voulu qu'il y eut rabat d'un tiers de feu, de quoi ledit Blanchet ne peut jouir pource que ne se gouverne noblement, lesdits Blanchet et Grantamy présents ont connu l'article et rapport ci-dessus être vrai.
Macé Gourdel, noble homme, se gouvernant noblement, a en ladite paroisse maison et hébergement et environ 10 journaux de terre à lui qu'il laboure.
Jacquet Piédevache, noble homme, se gouverne à présent noblement combien que paravant les heures il se soit marchandé et use de bourse commune es ans derrains, tient en ladite paroisse une maison et hébergement et environ 10 journaux de terre qu'il laboure.

Signé Y Brullon et Allez.

Saint-Colomp - Saint-Coulomb

Du 7 juin l'an 78.

Rapport fait par les trésoriers de Saint-Coulomp du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et en quelles lesdits nobles sont en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs et exempts de fouages sans aucun débat es temps passés.

La métairie du Plesseix-Bertran, appartenant à Bertran de Chasteaubriend, sire de Beauffort.
Vieilchastel, le Lac, à Macé Maleterre.
Le Buot contenant 8 journaux de terre appartenant à Jehan Boais en laquelle tient métayer franc, ladite métairie n'a pas si grande étendue si suffisante portion de terre que ledit Boais y puisse avoir aucune franchise à ses métayers.
La Barre à Geffroy Uguet
Le Hindré à Nicolas Quartier
La Trénité, la Motte-Flourie, à Jehan le Chauff
La métairie Boulaie es hoirs feu Artur Boulaie
Bieulyvieut à Bertran des Congnetz et sa femme
Les Guetz à Ollivier le Périlloux

Rapport des maisons nobles étant es mains de gens partables et des maisons roturières étant es mains des gens nobles et du nombre des autres personnes exemptes en ladite paroisse.

Bertrand des Congnetz et sa femme, nobles gens, ont en ladite paroisse la métairie du Foulgeray quelle la femme dudit des Congnetz a puis trente ans acquise d'un nommé Ollivier Mellesse, homme de bas état, et paravant fut celle maison es hoirs de feu Robin Goubé, gens de bas état, contient celle métairie 8 journaux de terre ou environ, y est métayer Pierre Gauvaign, quel lesdits mariés ont exempté les deux ans derrains, serait imposé 10 sous par terme, a ledit Gauvaign cinq journaux de terre labourée hors ladite métairie.
Item tiennent ceux des Congnetz et sa femme une autre maison et hébergement nommée la Baudouynais, quelle ladite femme a puis 5 ans acquise de feu Perrin Hériczon, homme de bas état, laboure ledit Gauvaign les terres de ladite métairie.
Item tiennent ceux des Congnetz et sa femme une autre maison et hébergement nommée la Corgnaye, quelle fut à Briend le Cergue et de lui l'a acquise celle femme puis 5 ans, ledit Gauvaign laboure les terres d'icelle métairie, il y a procès pendant par la cour de Dol entre les paroissiens et lesdits mariés sur débat de la noblesse et innoblesse dudit lieu.
Ledit des Congnetz présent a connu que sa femme avait fait les acquêts sesdits et a dit qu'ils étaient nobles et noblement tenus et combien qu'ils aient été es mains de gens de bas état, il qui est noble puisque sont en sa main, il y peut tenir métayers francs et sont revenus à leur premier état.
Le sire de Beaufort en la p. du Plesseix-Bertran a exempté puis 12 ans un sergent par chacun an en ladite paroisse et ont été les cinq ans derrains, savoir Jehan Aubaud et autres.
Jehan Baudouin, fils de Jehan Baudouyn, pêcheurs, et homme de bas état demeurant en ladite paroisse, est celui Jehan receveur et officier dudit sire de Beaufort de tous temps, ledit Jehan de présent a été franc et exempt de fouage combien que l'aient ceux paroissiens toujours imposé, mais n'en a voulu rien payer sous couleur dudit office serait imposé un feu.
Item veut exempter Briend Baudouin son fils demeurant hors sa famille combien qu'il use de bourse commune serait imposé le quart d'un feu.
En procédant vers ledit Jehan Baudouin l'aîné a connu qu'il était homme de bas état des gens partables et son fils avec et que sondit fils est demeurant en une maison à lui hors de sa famille et qu'il use de bourse commune et afin qu'il pût être exempt l'a le duc anobli et apparu de fait une lettre de noblesse non publiée et sans par icelle aussi le duc fait rabat pour ledit Jehan d'aucune quantité de feu, ainsi n'est valable.
Jehan du Hindré, noble homme, tient en ladite paroisse une métairie nommée la Motte-Jehan, contenant environ 10 ou 12 journaux de terre, ledit lieu fut acquis par Jehan du Hindré, père dudit Jehan de présent, de Guillaume Flambart et Guillemette de Broon sa femme, nobles gens, et après celui acquêt fait, la bailla à censive à Johannet Martin, homme de bas état, quel la tint par aucun temps et décéda et après son décès parce que les héritiers ne payèrent ledit Jehan des rentes, à quoi l'avait baillée recouvra la possession d'icelle métairie, celui Jehan de Hindré l'aîné, durant que ledit Martin demeurait en icelle il payait les fouages, y est ledit du Hindré demeurant, n'y a point de métayer.
Ledit Jehan du Hindré a connu le rapport de cet article ci-dessus être véritable.
Item tient ledit du Hindré en ladite paroisse autre métairie nommée la Ville es Gourvez, ledit lieu a été acquis par Jehan du Hindré, père dudit Jehan de présent, des héritiers dudit Johannet Martin puis 30 ans, y sont pétayers un an a Ollivier et Guillaume Daniel qui seraient bien imposés 30 sous par terme, ne vaut à tout le plus ladite métairie que 60 sous par an de levée.
Jehan Martin et Pierre Hériczon, métayers à la Motte-Flourie qui ne contient que de 25 à 30 journaux de terre, ont été francs trois ans en icelle puissants et riches en meubles, ainsi a été l'un d'eux indûment supporté parce que suffisait d'un d'eux deux pour faire et régir ledit lieu, seraient imposés chacun d'eux en fouage s'ils étaient imposables 30 sous par an.
Lesdits Martin et Hériczon ont connu avoir été francs et exempts lesdits trois ans et qu'il n'y a en ladite métairie en plus large de terre que ledit rapport desdits trésoriers, et n'ont eu que débattre que l'un d'eux paie et contribue es fouages.
La Fossehingant, à Bertrand Flambart, fils Thomas Flambart, laboureurs, quel était de bas état et pour demeurer franc et ledit lieu franc, donna à la bourse à ladite paroisse 10 Livres.
Ledit Bertran Flambart présent a dédit le rapport desdits trésoriers, ainsi a dit être noble et sa maison noble (en en marge : il a été fait injonction aux trésoriers d'administrer preuve pour vérifier leur rapport).
Berthelot Leviée, général des monnayers demeurant à Saint-Malo, marchand et usant de bourse commune, tient en icelle paroisse la métairie es Trevez, ledit lieu est noble, y a adjoint 12 journaux de terre qu'il a acquis de plusieurs gens de bas état.
Jehan May, demeurant à Saint-Malo, usant de bourse commune, tient en icelle paroisse une métairie nommée la Merville, maison noble, y sont Jehan Quinte et Colin Boulangier, métayers francs puis 5 ans, ledit Colin Boulangier a maison et hébergement et 4 journaux de terre hors ladite métarie, quels il laboure, serait imposé celui Colin demi-feu vu ses facultés mobilières.
Ledit Colin Quinte présent a connu le rapport fait par lesdits trésoriers contenu en l'article ci-dessus être véritable.
Geffroy Uguet, noble homme, tient en ladite paroisse une métairie nommée le Luppin, Raoullet Uguet, père dudit Geffroy fit faire ladite maison en place d'une qui lui était échue de Jehanne Fléaud sa mère, noble, acquit une maison et hébergement qui est une des maisons dudit lieu de Bertran Hériczon, homme de bas état, et environ 10 journaux de terre, tient ledit Uguet ledit lieu en sa main et le fait labourer.
Ledit Uguet présent a connu que ledit Raoullet son père acquit des héritiers de feu Bertran Hériczon environ 5 journaux de terre qui étaient roturiers et de parsus en ce qu'est ladite maison faite en place nue et du parsus des autres héritages a dit qu'ils étaient à ladite Jehanne Fléaud qui était noble femme et les héritages nobles et par ce moyen ne sont sujets les y demeurants à payer fouage.
Guillaume Ramelain se disant noble homme, quel a usé de bourse commune paravant 5 ans, tient en ladite paroisse la métairie de Belestre, noble métairie, a adjoint en icelle une maison et hébergement qu'il a cquis de Martin Baillam, homme de bas état, en laquelle ledit Ramelain a mis à demeurer Johan de la Roche et Pierre Cosete, métayers, quels labourent et font ladite métairie de Belestre, y a plègement et procès pendant par la cour de Dol entre lesdits paroissiens et ledit Ramelain sur débat de la noblesse ou innoblesse dudit Ramelain et de l'emplaz de la maison qui fut audit Baillam.

Signé Y Brullon et Allez

Miniac - Miniac-Morvan

Rapport fait par les trésoriers  de Miniac du nombre des maisons nobles étant es mains de gens partables et des maisons roturières étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs et exempts de fouages.

La métairie de Miniac à dame Marguerite Ruffier à cause de douaire de feu Messire Jehan de Maulny.
Launoy Quenouar à Thomas Quenouar.
La Barre à Jehan Guéheneuc et y a métayer.
La Bouexière à Françoys de Tréguéné.
Crobeloch à Gilles de Québriac.
Le Boaisguiot à Ollivier de Hirel.
Launay Québriac à Guillaume Bertran et y a métayer.
Goullon à Maître Ollivier du Breill et y a métayer.
La métairie la mine du Bourgneuff audit du Breill
La métairie du Coulombier, la métairie du Moulin Farnel, à Jehan le Provost et y a métayer.
La métairie de Boaishamon à dame Jehanne de Saint Pou et y a métayer.
La Marre à Michel Ferron.
La Salle à Messire Gilles Madeuc et y a métayer.
La Challendière à Thomas de HIrel.

Rapport fait par lesdits trésoriers des autres métairies étant en ladite paroisse es mains de gens nobles, quelles sont roturières et esquelles y a eu métayers francs et pareillement du nombre des autres exempts de fouages étant en ladite paroisse.

Jacquet Hux, métayer de dame Marguerite Ruffier un a a, tient hors ladite métairie l'an présent 8 journaux de terre labourée et ensemencée de blé, ledit Jacquet Hux présent a connu le rapport desdits trésoriers être véritable.
Jehan l'Évesque, noble homme, a acquis puis 30 ans d'un nommé Guillaume des Guetz une maison et hébergement contenant environ les deux parts de un journal de terre et un journal de terre adjoint à icelle et deux journaux de terre qu'il acquit d'Ollivier Toullac et sa femme, celle femme de bas état. Item a eu de Dom Guillaume la Géline, d'extraction partable, 7 journaux de terre par transport, ne contient le tout que de 15 à 17 journaux de terre, y tient métayers francs Jehan Houdré et Colin le Compte.
Ledit Jehan présent a connu avoir fait lesdits acquêts et a dit qu'ils étaient noblement tenus à foi et rachat de Maître Ollivier du Breil en la seigneurie de Goullon fors environ 5 journaux qui sont roturiers et dit que lesdits héritages étaient nobles et combien que fût nouvel édifice qu'il y pouvait tenir ses métayers francs.
La métairie de Coaybel à Guillaume Guésille et sa femme, nobles gens, puis 6 ans, ledit Guezille a fait les maisons y étant héritage était de la métairie du Boaisguyot appartenant à Ollivier de Hirel, quel la bailla auxdits Guezille et sa femme fille dudit de Hirel, les paroissiens et ledit Guezille sont en procès sur débat de la contribution, à quoi ont voulu contraindre Philippot Fresnel métayer, ledit Fresnel a à lui hors ladite métairie 10 journaux de terre dont il laboure 3 journaux commun an.
Ledit Fresnel a connu avoir été métayer et qu'il est encore à présent et tenant ledit nombre de terre à lui étant hors ladite métairie.
La Challendière à Thomas de Hirel et sa mère, nobles gens, ladite métairie est roturière, contient 40 journaux de terre, et y tiennent Jehan Daugan métayer franc exempt par l'enquête faite o nobles le rapport des trésoriers n'est véritable, mais est noble.
Le seigneur de Chasteauneuff de tous temps est en possession d'avoir et tenir un sergent franc chacun an.
Le sire de Couesquen environ 12 ou 14 ans a se transporta à l'église de Miniac et supplia les paroissiens d'icelle de tenir son sergent franc en ladite paroisse pour le temps à venir et qu'il n'y mettrait que les plus pauvres et sans en ce leur donner aucune grande charge et depuis les officiers dudit sire ont toujours créé et fait sergents les plus riches hommes dudit sire et à présent y est Jehan Carentoer qui eût été imposé de ce derrain fouage 100 sous aux deux termes.
Guillaume Rehault et Jehanne Lageville sa femme possèdent 15 journaux de terre roturière, maison et hébergement, celui Rehault est noble et celle femme de bas état n'y a métayer.
Ledit Rehault présent a connu l'article ci-dessus vrai et dit qu'il peut être franc pour tant qu'il est noble.

Signé Y Brullon et Allez.

La Chappelle Saint-Sanson

Rapport fait par les trésoriers  de Saint-Sanson du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles de tous temps sont en possession d'avoir et tenir leurs métayers demeurants francs et exempts de fouages.

La Tremblaie, le Bourgneuff, à Allain Hingant.
La métairie à Eustache Hingant, sieur de Hac.
La métairie à Ollivier Siméon.
La métairie du Chastelier contenant 14 journaux de terre appartenant à Charles de Trémerreuc.

Rapport du nombre des autres exempts à fouages en ladite paroisse.

Richard Lavocat et Robine le Moaine sa femme, gens de bas état, tiennent à cause d'elle en celle paroisse environ 18 journaux de terre roturière et ont acquis durant leur mariage 12 journaux de terre de Pierre le Moaine, cousin germain d'elle. (en marge :) Il a été fait injonction es trésoriers de faire venir à Dol des témoins devers les commis pour informer de la vérité de ce rapport, à quoi n'ont obéi.
Regnault Vincent et sa femme gens de bas état tiennent en ladite paroisse une métairie nommée la Ville es Provosts, contenant 18 journaux de terre ou environ, ledit lieu fut à Guillaume Guissart et sa femme, gens de bas état, quels la baillèrent à Jehan Chauchart, père de la femme dudit Regnaud, y a environ 4 journaux et la maison et hébergement tenus noblement de Guillaume Ruffier sieur du Boais et le parsus non. Ont adjoint puis un an ceux Vincent et sa femme environ 15 ou 16 journaux de terre qu'ils ont acquis de gens de bas état et sur le débat qu'était entre ceux Vincent et sa femme et lesdits paroissiens de l'innoblesse et noblesse de leurs personnes et dudit lieu, y eut transaction à deux bo de froment de rente puis cinq ans qu'ils promirent asseoir ou payer auxdits paroissiens (en marge :) Il y a enquête faite et est le rapport véritable en ce que sont les acquêts et le rapport de la innoblesse, il y en a procès pendant.
Ollivier Gérard métayer du Bourgneuff a en ladite paroisse une maison et hébergement et grande quantité de terre dont il laboure commun an 2 ou 3 journaux et tient ses bêtes partie du temps à sadite maison et y fait partie de sa résidence, y a plus de 5 ans qu'il est métayer franc.
Ledit Ollivier Gérard présent a connu l'article ci-dessus être vrai et n'a eu que débattre pour le temps à venir contribuer es fouages selon le grand de son labourage.
Le sire de Chasteauneuff de tous temps est en possession d'avoir chacun an un sergent franc en ladite paroisse.
Le sire de Couesquen puis le temps de 40 ans a eu par chacun an en ladite paroisse un sergent franc et paravant n'y avait jamais eu aucun franc.
Allain Davy, métayer du Chastelier, maison noble appartenant à Charles de Trémerreuc, noble homme, quelle ne contient que 14 journaux de terre et y est franc à labourer hors ladite métairie puis deux ans 3 journaux de terre par chacun an.

Signé Y Brullon et Allez.

La Gouynière - La Gouesnière

Rapport fait par les trésoriers  de la paroisse de La Gouynière du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles ils et leurs prédécesseurs sont de tous temps en possession d'avoir métayers francs et exempts de fouages sans débat.

La métairie de la Court du Boaisdelamotte, la métairie des Saulx Goueon, la métairie neuffve, appartenant au sire du Boaisdelamotte.
La métairie de Belestre à Thomine de Vaucler.
La Mottegiraud appratenant à Jehanne de la Houxaie.

Rapport fait par lesdits trésoriers d'autres exempts qui ont été indûment supportés.

Gillet Malleterre, demeurant à la métairie de la Court du Boaisdelamotte, quelle il tient à ferme, a en ladite paroisse maison et hébergement et 10 journaux de terre dont il a commun an 4 journaux de labourée, serait imposé 12 sous 6 deniers par terme, y a plus de 5 ans qu'il est métayer.
Pierre Lisio, demeurant en la métairie neuffve dès la Saint-Michel, à présent hors d'icelle et en sa terre 3 journaux de terre labourés et ensemencés de blé, ce qu'il a reconnu véritable.

Signé Y Brullon et Allez.

Saint-Pierre de Marc en Poslet - Saint-Père

Rapport des trésoriers  de la paroisse de Marc en Poslet du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont en possession de tenir leurs métayers francs et exempts de fouages.

La Ville Ermeczant à Ollivier de Tréal, sieur de Tréal.
La métairie de Clence à Ysabeau de Tréguéné.
La métairie de la Planche à Bertran des Préz.
La Marre au sire de Couesquen.
Bouheruc à Ollivier de Rocheffort et à Estienne le fils Hux.
La Quenouillière à Raoullet Chastel.
Languan à Jehan de Couvran et sa femme.
La métairie de la Meyterie à Éonnet de la Motte.
La métairie des Chesnes à Philippes Boueleuc.
Launay Ruyaulx à Robert de Launay.
La Ville es Breiz à Philippot de Québriac.
La Boulaie, le Boch, à Allain du Val.
La Ville Malleherbe à Jehan Rouxel.

Rapport des autres exempts étant en ladite paroisse.

Jehan de la Cornillière, noble homme, tient en ladite paroisse la Villemainguy qui fut à Guillemette Malenffant, noble femme, a adjoint à icelle métairie environ 25 journaux de terre qui étaient  gens de bas état, n'y a point de métayer, tient le tout dudit domaine 55 journaux de terre ou environ.
Et a apuré par confession dudit de la Cornillière.
Estienne Thomasse, noble homme, tient en ladite paroisse le Boaisbouvier quel fut puis 40 ans à Estienne Guillart, Thomas Peliczon et sa femme, Jehan Blouyn, Charlote Buxel et Guillaume le Bugle, ledit Guillart demeurait en ladite maison, payait le fouage et le tenait à rente du sieur de Vaucouleur à deux mines de froment et deux chapons de rente et la baillèrent ceux Guillart et consorts à Ollivier Gouczart quel en mourut sieur et possesseur et à lui succéda Jehan Gouczart, frère dudit Ollivier, qui vendit ledit lieu à Dom Allain Boueleuc et la posséda jusques à son décès et à lui succéda Philippes Boueleuc qui la vendit audit Thomasse.
Le sire de Chasteauneuff est de tous temps en possession d'avoir et tenir un sergent franc chacun an en ladite paroisse.
Noël le Marié, métayer à la Villeermesant a en ladite paroisse maison et hébergement et environ 7 journaux de terre dont il a labouré commun an puis 3 ans qu'il a été métayer 3 journaux.
La métairie du Breil appartenant aiudit sieur de Tréal contenant environ 25 journaux de terre.

Signé Y Brullon et Allez.

Saint-Sullya - Saint-Suliac

Du 7e dudit mois.

Rapport fait par les trésoriers  de Saint-Sullya du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont en possession de tous temps d'avoir et tenir leurs métayers francs.

La Motte de Cohignac à Jehan Goueon sr de Caesden.
Launay contenant 13 journaux à Bertrand Goueon.
La métairie du Bignon Rangeart audit Jehan Goueon sr de Caesden, contenant environ 16 journaux de terre quelle puis cinq ans il a acquise de Guillaume Regnauld, homme de bas état, qui la tenait de lui, y a fait lever les maisons y étant et y a tenu Ollivier Jourden métayer depuis ledit temps de cinq ans par l'espace d'environ 4 ans franc et exempt que l'a labouré de sa terre commun an environ 3 journaux, eût été imposé 40 sous par an.
Ledit Jehan Goueon présent a connu l'article ci-dessus être vrai et a dit y pouvoir tenir son métayer franc puis que c'est son fief et qu'il tenait noblement de lui sa terre.
Thomas le Comte, métayer de Launoy, à Bertran Goueon, où n'a que 13 journaux de terre à labour hors d'icelle par chacun an 5 journaux de terre, le apuré avec ledit le Comte.
La Béguaye à Jehan de Porcon, se disant noble homme, de sa noblesse ne savent rien les trésoriers et témoins, bien disent que jamais ne le virent payer fouage ledit Jehan de Porcon puis 50 ans a fait celle maison en place une lesdits paroissiens ont paravant ces heures et dès le temps de 12 ans et y a procès pendant par la cour de Rennes.
Il y a enquête faite et est le lieu trouvé roturier et lui fils bâtard d'un noble qui était marié au temps que l'engendra mais par le procès tardé dès le temps afin d'en voir l'issue.
Le sire de Laval a en ladite paroisse un sergent franc et n'y a homme estager qu'un.

Signé Allez et Y Brullon.

Saint-Méloir

Rapport fait par les trésoriers  de Saint-Méloir du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession de tenir leurs métayers francs et exempts de fouages.

Le métayer du Flachay à Jehan Louail.
La Bardoullaye à Pierre Bardoul.
La Villebagues à Jehan de Mauhugeon.
La Villemaleterre à Estienne de Coulombières.
La Villegilles à Françoys de Quelemer.
Les Landes à Messire Jehan le Bouteiller.
La Tréhaunaye, La Ville es Volans, à Robert du Bodon.
La Vautouraude à Jehan de Tréal, sieur de l'Aventure, contenant environ 9 journaux
Trélux à Louys de Rohan.
Belleczin à Ollivier de Québriac.
Le Val à Françoys de Quelemer
La Jaunaie à Jehan l'Évesque.
Le Clos au sieur du Gloesquin.
La Couldre à Estienne Rogier.
Le Buot à Perrine Lambert.
Porcon à Messire Jehan de Porcon.
La Marre Soubiz à Henry Cochu.
La métairie de Tron à Jehan Maleterre.

Rapport des maisons nobles étant es mains des gens de bas état et des maisons roturières es mains de gens nobles et du nombre des autres exempts de la paroisse.

Joceli Lambert, homme de bas état demeurant à Saint-Malo, usant de bourse commune, tient en ladite paroisse la métairie de la Fouesnaie et fut à un nommé Flambart, gentilhomme, y tient métayers Colin Goriou et Ollivier Moulnier quels y ont été franc les cinq ans derrains, eussent été imposés chacun 20 sous par fouage, ont labouré à commun an hors ladite métairie 4 journaux de terre.
Bertran Jonchée, homme de bas état demeurant à Saint-Malo usant de bourse commune, tient en ladite paroisse la métairie des Croezgebouin. Ledit lieu fut à Guillaume Mesle, homme de bas état, et depuis à Jehan Piveric (?), aussi homme de bas état, a été métayer en icelle et est puis 6 ans Jehan Juas, quel a été franc de fouage et a hors ladite métairie environ 12 journaux de terre dont a labouré 4 journaux commun an.
Pierre Aoustin demeurant à Saint-Malo, marchand et usant de bourse commune, tient en ladite paroisse la Chappelle Malleterre contenant 15 journaux de terre, ledit lieu fut autrefois à un nommé Treslouaill, homme de bas état, y est métayer Jehan Rouxel, que a été franc paravant 5 ans, eût été imposé 5 sous par terme.
Jehan Busson, de la ville de Saint-Malo, homme de bas état et usant de bourse commune, tient en ladite paroisse la métairie du Pont Perrin qui est maison noble, y a tenu les cinq ans derniers Jehan Henry franc et exempt, y a celui Busson adjoint 12 journaux de terre de gens partables et tient celle métairie environ 30 journaux ledit Henry a labouré commun an hors ladite métairie trois journaux de terre et serait imposé 12 sous 6 deniers par terme.
Perrin des Granges, demeurant à Saint-Malo, homme de bas état usant de bourse commune, tient en ladite paroisse la métairie des Douets, maison noble contenant environ 25 journaux de terre, y est métayer André Aubri qui y a été exempt les 3 ans derrains, eût été imposé 10 sou par terme ou fouage.
La métairie de Tréguénoy à Maître Guillaume Racine, avocat d'assise de la cour de Rennesn ledit lieu été acquis par lui d'un nommé Jehan Tonnard, noble homme, et ledit lieu noble contenant environ 16 journaux de terre, y est fermier Pierre Brulle qui serait imposé 5 sous par fouage.
La Barbotaye à Pierre Picot, homme de bas état demeurant à Saint-Malo, usant de bourse commune, tient celle métairie 22 journaux de terre, y est fermière Mahaute Guion, quelle y a été franche puis 5 ans.
Guillemette Billy qui n'est demeurant en ladite paroisse, tient en icelle le Limonray, contenant 16 journaux de terre, quel lieu est roturier et le (?) à plusieurs personnes et n'y demeure rien les y demeurants paient les fouages.
Estienne Brulle, métayer au Val deux ans a où il a été franc par chacun d'iceux ans, a labouré 5 journaux de sa terre.
Guillaume Blanchart, homme de bas état, tient en icelle paroisse la métairie de Beauregard, maison noble, quelle il acquit de louys Trunvel (?) noble homme, y est fermier dès les 5 ans derrains Thomas Mangeart demeurant en icelle qui a été franc de fouages et laboure celui Thomas lors ladite métairie commun an 3 journaux de sa terre.
Pierre Baillet et sa femme, roturiers et de bas état, tiennent en ladite paroisse la métairie de Langaven, maison noble, contenant environ 25 journaux de terre, y est métayer Ollivier Philippot, quel a été franc les 5 ans derrains. Il a été fait injonction es trésoriers de faire comparaître à Dol des témoins qui puissent parler de l'extraction desdits Baillet et sa femme pour vérifier cet article.
Jehan Rouxel sieur de la Croix, noble homme, tient en ladite paroisse une maison et environ 6 journaux de terre qui furent paravant lui à Françoys le Marchand qui fils était de Jehan le Marchand en son vivant barbier et demeurant à Saint-Malo, ledit lieu est noble, y est à présent demeurant Geffroy Clinchamp, fermier, quel y est demeurant depuis Pâques dernier, serait imposé par fouage ledit Clnchamp 15 sous, n'y a pas suffisante quantité de terre pour tenir métayer franc.
Ledit Rouxel présent a connu l'article ci-dessus être vrai et a dit vu qu'elle était noble et lui noble et que les demeurants ont été francs qu'il n'y ait rien pour avoir été à gens de bas état, à la fin lesdits métayers doivent contribuer.
Maître Jehan de Porcon, homme de bas état, demeurant à Nantes et est officier, a en ladite paroisse la Motte d'Itron, maison noble, en laquelle il tient Jehan de Porcon, son cousin germain franc métayer, n'y a que environ demi-an que ledit jehan y est métayer, serait imposé celui Jehan au fouage environ un feu.
Il a été fait injonction aux trésoriers de produire des témoins pour être enquis afin d'apurer vrai leur rapport.
Guillaume le Bascle, homme de bas état puis un an à ce que les paroissiens l'avaient imposé et le voulaient contraindre à contribuer et payer fouage, se était exempté à raison de son gouvernement, y avait eu sur débat de ce transaction à 10 sous de rente.
Ce apuré avec la partie et que de payer au collecteur paiera passé et contribuer pour le temps à venir.

Le sire de Chasteauneuff de tous temps est en possession d'avoir et tenir un sergent franc en ladite paroisse chacun an.

Signé Y Brullon et Allez.

Saint-Jehan des Guéretz - Saint-Jouhan des Guérets

Rapport fait par les trésoriers  de Saint-Jehan des Guérets du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir métayers francs sans débat.

Launoy-Quinart à Messire Amaury du Chastelier.
La Motte-Rouxel à Bertran Davy et sa femme.
Launay Torchart à Charles le Coq et sa femme.
La Landelle à Yvonnet de la Motte.
La Soraye à Henry de la Motte.
La Ville es Oiseaulx à Georget Chousse.
La Motte à Catherine le Chantre.
Les Clos contenant 10 journaux de terre à Maître Jehan de la Bourgonnière.
La Vielxvelle à Estienne de la Coulombière.
Les Tréhaudières à Jehan Rouxel contenant 12 journaux de terre et y a métayer.

Rapport d'autres exempts en ladite paroisse.

Pierre Sauvage, homme de bas état, tient en celle paroisse une maison et hébergement et environ 10 journaux de terre en laquelle il tient Jehan Philippot demeurant, quel ne paie fouage.

Signé Y Brullon et Allez.

Cancalle - Cancale

Du 9e juin 78.

Pareil rapport des nobles et maisons nobles fait par les trésoriers de ladite paroisse.

La Vallée à Eustache Berthelemer.
Langoutière à Briend Boais.
Quatrevaies à Louys de Rohan.
La métairie de la Drouinière à Guillaume de Bogier et sa femme.
Les Grands Préz, la Villeaumont, à Jehanne Éon.
La métairie du Coulombier à Estienne du Coulombier.

Rapport des autres maisons qui se disent nobles.

Guillaume Martin dit Martinet puis 6 ans métayer à la Drouynière, marchand et usant de bourse commune, a hors ladite métairie à lui 25 journaux de terre dont il laboure la plupart chacun an, s'il était hors d'icrelle paierait par fouage demi-feu.
Ollivier Menier, usant de bourse commune, et envoya son fils à la mer, tient en ladite paroisse le Vergier maion noble, ledit lieu fut autrefois à Henry Menier, oncle dudit Ollivier, lequel payait le fouage, lequel la vendit audit Ollivier serait imposé celui Ollivier un feu et son fils un quart de feu, avait transigé o elsdits paroissiens pour être franc desdits fouages à 2 bo et demi de froment de rente, dont ne fait aucun paiement, y tient celui Menier Guillaume Lieulevault métayer franc.
Il a été apuré par confession et enquête que ledit Menier ne se marchande mais c'est son fils quel est demeurant avec ledit Ollivier et sont en débat sur la noblesse de lui resté enquérir les témoins.
Regnaud de Charrières et sa femme, nobles gens, ont ladite paroisse une maison nommée la métairie du Val es Serffs, contenant 15 journaux de terre, ne savent rien que ledit lieu fait noble bien disent que environ 25 ans lesdits mariés y ont fait édifier et lors y avait emplacement et murailles de vieilles maisons, fuie et colombier, n'y a point de métayer. Ledit Regnaud présent a connu tenir ledit lieu et qu'il est de celle grandeur et y avoir fait les édifices et réparations et a dit qu'il était venu par succession à sa femme, quelle était fille de Regnaud Boullaye qui y avait été demeurant et était noble homme.
Louys Picquet, tabellion, fils de Jehan Picquet, homme de bas état, demeurant en sa vie à Rennes et tenait hôtellerie, tient en ladite paroisse la Ville es Nouveaulx, contenant 20 journaux de terre, n'y a point de métayer.
Richard Menier, sergent du sire de Beauffort en l'an présent, ledit sire paravant 15 ans n'avait jamais eu sergent franc e celle paroisse et fut imposé par les paroissiens contre lesquels ledit sire bailla plègement qui demeura en l'état et n'a pas la 6e partie de la paroisse tenue de lui.

Signé Y Brullon et Allez.

Tressé

Rapport des nobles et maisons nobles fait par les trésoriers de ladite paroisse.

Le Tertreguy à Jehan Ferron.

Rapport fait d'autre métairie qui n'est noble.

La métairie de Ruynel à Gillette Quenouar, noble damoiselle, les demeruants dudit lieu payaient fouage paravant que celle damoiselle fût mariée à Robert de Plesguen mais depuis ont été francs par crainte y est à présent métayer Guillaume le Roux pauvre homme, quel y a été franc trois ans, serait imposé 5 sous par fouage.Il y a enquête et est cet article trouvé et pour celle cause le métayer n'a eu que débattre payer le fouage.

Signé Y Brullon et Allez.

Bonnaban

Du 10 juin 78.

Le sire de Maure tient en ladite paroisse une maison et hébergement et quantité de terre contenant le tout environ un journal de terre en laquelle est à présent Michel Bordier demeurant dès environ la Saint-Michel derraine, ladite maison fut à feu Perrin Macé, homme de bas état, quel y demeura par 10 ans et plus et y tenait taverne et durant celui temps, payait fouage et depuis elle fut à Rolland le Chevy, noble homme, et à présent audit sire, ledit Bordier serait imposé 10 sous par an au fouage.
Jehan Laune tabellion, fils Ollivier Aune, quel était noble, tient en ladite paroisse une maison et hébergement qui fut acquise par ledit Ollivier d'un nommé Pierre Gallon, homme de bas état.
Guyon de Maroueil et sa femme, nobles gens, tiennent en ladite paroisse la métairie de la Sauldraye, contenant anciennement 14 journaux de terre, ledit lieu puis 30 ans a été acquis par Guillaume Jago, noble homme, père de la femme dudit de Maroueil, d'un nommé Jehan Madiou et de Éon Madiou, gens de bas état, a joint celui Jago et ceux de Maroueil et sa femme environ 12 ou 14 journaux de terre qu'ils ont acquis de gens de bas état, est métayer en icelle Briczot Guillart, quel a été franc puis la Saint-Michel derraine.
Les témoins de bas état y virent demeurer Guillote Madiou, soeur desdits Madiou, qui paient le fouage, les autres demeurants paravant celui acquêt payaient le fouage.

Signé Y Brullon et Allez.

Saint-Ydeuc

Rapport des maisons et personnes exempts fait par les trésoriers de ladite paroisse.

Bertran Jonchée, marchand, demeurant à Saint-Malo, usant de bourse commune, tient en ladite paroisse une métairie nommée les Portes, ledit lieu fut acquis par Pierre Jonchée, père dudit Bertran, d'un nommé Johan le Conte, de Saint-Malo, homme de bas état, et durant que le possédait, y demeurait Geffroy la Caille qui paya le fouage et après ledit la Caille y fut demeurant Colas Fromy et sa femme qui y tinrent taverne par le temps de 10 ans et puis après y fut demeurant ledit Pierre Jonchée, quel y fut franc, pour ce qu'était tenu noble homme, ledit lieu ne contient que 25 journaux de terre, 10 desquels ledit Pierre JOnchée acquit de gens de bas état et les adjoignit à ladite métairie y a plus de 30 ans que les demeurants audit lieu ne paient fouage.
Ollivier Vivien, homme de bas état, marchand et usant de bourse commune, tient hôtellerie sous couleur du privilège de cléricature, s'est exempté à ce présent terme de fouage.
Cet article vérifié par confession de partie et n'a eu que débattre payer pour le temps à venir.
André Bareville, sergent de Dol sous son père pour un an, quel le avait été 10 ans franc de fouages et pourrait avoir été imposé demi-feu.

Signé Y Brullon et Allez.

Dom Pierres du Chemin

Rapport fait par les trésoriers  de Dom Pierres du Chemin du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs et exempts de fouages.

Launay à Guyon de Vendel.
La Haerie, la Harye, à Pierre de la Boexière, file Jehan de la Boexière, sieur du Bourgbarré.

Rapport d'autres maisons et personnes exemptes de fouages étant en ladite paroisse.

Pierre de la Corbinaye, noble homme, tient en ladite paroisse une métairie nommée le Taill, quelle est roturière et partable et es temps passés payaient les métayers demeurant les fouages puis 30 ans derrains, n'ont rien payé, mais en ont été exempts et y a eu procès entre ledit Corbinaye et lesdits paroissiens sur débat de l'exemption, en quoi ledit Corbinaye tenait et voulait tenir son métayer franc de fouage, sur lequel débat s'est puis deux ans ensui une transaction à 10 sous de rente que doit payer ledit Corbinaye esdits paroissiens pour être les demeurants audit lieu de bas état francs et exempts de fouage au temps à venir.
Il a été fait injonction aux trésoriers de chercher et trouver des témoins qui puissent parler de cette matière.
La Foucaudière à Pierre de la Bouexière, noble homme, ledit lieu est roturier et partable et paravant 35 ans derrains, les métayers demeurant en icelui payèrent les fouages, y sont métayers Uden et Uguet les Barbiers francs de fouages.
Il y a enquête et est cet article trouvé vrai.
L'Oueselière contenant 20 journaux de terre, appartenant audit Pierre de la Bouexière puis 30 ans derrains, ledit lieu fut à gens de bas état, quels le relaissèrent à feu Floridas le Porc père de la mère dudit de la Bouexière, duquel ledit lieu était tenu et puis 12 ans derrains, les métayers demeurant audit lieu ont payé les fouages et en ont été francs, y est demeurant André Babin, quel la tient à ferme et a maison et hébergement et environ 12 journaux de terre.
La Fourrelière contenant environ 14 journaux de terre, appartenant à Guyon de Vandel, ledit lieu puis 45 ans derrains fut à feu Raoul Fourrel, homme de bas état, quel la tenait de feu Messire Robert de Vandel et la lui délaissa pour le grand nombre de rentes qu'elle devait depuis celui temps les demeurants en icelui par aucun temps ont payé les fouages et y est demeurant Geffroy Babin puis 30 ans derrains, quel y a été franc de fouages.

Signé Y Brullon et Allez.

Ruffigné

Rapport fait par les trésoriers de Ruffigné du nombre des personnes exemptes de fouages demeurant en ladite paroisse.
Jehan Hurel, sergent des sire et damede Chasteaubriend (Châteaubriand) les deux ans derrains combien que ne soit sujet à faire ledit office plus d'un an.
Jehan Hubert l'aîné, garennier dudit sieur et dame de Chasteaubriend puis 10 ans et a été franc de fouage. (Et en marge :) Lesdits sire et dame sont de tous temps en possession d'avoir et tenir lesdits officiers franc et exempts de fouages et leur a été toléré pource que n'y mettaient que pauvres personnages.
Guillaume Boczart (Bossart), forestier l'un des plus riches hommes de ladite paroisse a été créé puis le derrain paiement du fouage et était imposé 70 sous pour la moitié dudit fouage.

Signé Y Brullon et Allez.

Saint-Guino

Rapport fait par les trésoriers  de Saint-Guino du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs et exempts de fouages.

Maupertuys à Messire Jehan le Bouteiller.
Le Pré aux héritiers feu Philippes de Quélenneuc.
La métairie de Lesart à Jacquet de Québriac.
La Motte à Éonnet de la Motte.
Les Landes à Macé Malleterre et sa femme.
Les Landes à Jehan Poet (?).
La Villeaubel à Jehan Gouczart le jeune.
Pierre Corbel sergent du sire de Chasteauneuff, a été franc l'an de présent et a ledit sire possession de tous temps d'avoir en icelle par chacun an un sergent franc.
Estienne Oriot, métayer à la métairie du Pré 5 ans a été franc et exempt combien que commun an il y eût labouré environ un journal de terre hors ladite métairie, eût été bien imposé 10 sous par terme.


Signé Y Brullon et Allez.

L'Islemeur

Rapport fait par les trésoriers et collecteur de l'Islemeur du nombre des maisons nobles et autres qui sont exemptes de non payer fouage.

Haultes Mottes à Guillaume de Rieux seigneur de Chasteauneuff maison noble
Guillaume Collet homme de bas état a été puis 5 ans derrains sergent de Doul par 4 d'iceux ans en suivamment franc de fouage sous couleur dudit office, eût été imposé par an 20 sous.
Jehan le Bigot, métayer en la Fresnaye, a labouré commun an durant 5 ans derrains qu'a été métayer 4 journaux, eût été imposé 20 sous par terme.

Signé Y Brullon et Allez.

Roslandrieuc - Roslandrieux

Rapport fait par les trésoriers  de Roslandrieuc du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs et exempts de fouages.

La Chesnaye à Françoyse de Partenay (Parthenay).
Le Gaige appartenant à Jehan de Cleuz.
La Haye Boutier à Artur Gruel.
La Guyoumeraye à Georget Loussel.
La Rochelle à Geffroy de Trémigon.
Mutrien à Guillaume Bouetart et sa femme.
Mutellien à Jehan du Cobar.
La Cornillière à Orffraise de Marches.
La Métairie à Jehan du Han.
La Rivière à Robert Ginguené
La Mogatelleraye à Geffroy du Hirel.
La Motherigault contenant 16 journaux de terre appartenant à Thomas Boutier.
La Villejullienne à Maître Ollivier Piedou.
L'Islet à Christophle du Vaucler.
Les Salles à Ollivier de Vaucler.
La Court de Roz à Françoise de Partenay.
Le Rochier à Guillaume Angier.

Rapport des maisons nobles en main de gens de bas état et des maisons roturières en mains de gens nobles et des autres exempts en ladite paroisse.

Jehan Rochelle, homme de bas état, pour soi exempter du fouage qui use de bourse coutumière puis 5 ans derrains est allé demeurer avec Jullien Rochelle son frère à la Haye Boutier à hors d'icelle métairie, bêtes et avoirs, maison et hébergement et grande quantité de terres qu'il a fait labourer, eût été imposé par chacun d'iceux ans 10 sous par fouage.
Ledit Jullien Rochelle, métayer dudit lieu de la Haye Boutier les cinq ans derrains, a fait labourer par chacun d'iceux ans hors ladite métairie 4 journaux.
Hautefollie à Perrine Rouxel, ledit lieu et ladite Perrine sont partables et roturiers, et est métayer Louys Rabot, quel a été franc puis les 5 ans derrains, eût été bien imposé demi-feu par chacun fouage (marge :) Il a été fait injonction aux trésoriers d'administrer preuve pour vérifier cet article.
Nicolas Rouxel, métayer à la Motterigault où n'y a que 16 journaux de terre a hors ladite métairie une maison et hébergement et environ 6 journaux de terre qui sont à lui dont il a labouré par chacun an 3 journaux durant qu'il a été métayer et a trois ans que il métayer à la Motte-Rigault.
Jehan Martin, métayer à la Court de Roz les 5 ans derrains durant lesquels a labouré hors d'icelle métairie deux journaux et demi de terre à lui Phelipot Foucault, homme de bas état, pour se exempter du fouage, s'en est allé demeurer en la maison du prieuré de Ros et y a été franc le derrain fouage eût été imposé 8 sous 4 deniers.
Jehan le Coq, homme de bas état, pour s'exmpter des fouages puis deux ans derrains a tenu sa mansion en la maison du presbytère de Villedébidon, en laquelle a été franc, use de bourse commune, eût été imposé chacun d'iceux ans qu'il a été exempt 5 sous.
Jehan Périer et sa femme, gens de bas état vivant roturièrement, ont été exempts puis 20 ans derrains pource que ledit Périer disait être noble et fils bâtard du sieur de la Chesnaye, et eût été imposé 5 sous par an.
Ledit Périer présent a connu ledit rapport desdits trésoriers être véritable et vu son gouvernement et ses facultés a été de son assentiment condamné payer lesdites tailles et fouages.
Estienne Martin, sergent de l'évêque de Doul 5 ans a, combien qu'il n'était sujet à faire ledit office plus d'un an, a été franc de fouages durant lesdits 5 ans, eût été imposé par chacun d'iceux ans le quart d'un feu.

Signé Y Brullon et Allez.

Plargaz

Du 11 juin 78.

Rapport fait par les trésoriers et collecteur de Plargaz du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs de fouages.

La métairie de Beauffort à Bertrand de Chasteaubriend sire de Beaufort.
Lunestre aux abbé et couvent du Tronchay.
Saintuneuc auxdits abbé et couvent.
Auxmesnill à Françoys de Guytté.
Le Busson audit de Guitté.
Les Alliez audit de Guitté.
Lantedavy à Guillaume Rehault.
Le Tertre à Gilles de la Chappelle.
La Hirebeschaye à Rolland Cadio.
Roheart à Ollivier de Tréguéné.
Launate à Hervé Pasquo et sa femme.
La Chappelle Vaucler à Guillaume de Vaucler.
La Ville-Gouriou à Raoul de la Montellière.
Lauterichier à Ollivier Tréguéné.
La Fouresterie à Jehan Toullac.
Lupus à Rolland de la Bouexière contenant 20 journaux de terre.
La Villemorin à Guillaume Sallio.
Lesart contenant 13 jiournaux de terre appartenant à Jehan de Lanvallay.
Le Brignou à Jehan de Rays.
La Tousche à Geffroy Sallio.
Lenoen (?) à Guillaume Boutier et sa femme.
La Motte-Chourssin à Amaury le Sachet.
La métairie de la Prieuré de Saint Pectreuc.
La Tessonnière à Jehan de Cherruyer.
Rapport d'autres maisons nobles étant es mains de gens de bas état et des maisons roturières et partables étant es mains de gens nobles et du nombre des autres exempts de ladite paroisse.

Rolland Cadio, noble homme, tient en ladite paroisse la métairie du Chauchart contenant environ 15 journaux de terre, ledit lieu a été nouvellement édifié et réparé et est lieu partable et jamais n'y avait eu métayer jusques puis un an qui fut demeurant en icelle métairie et est à présent métayer Robin Mahé quel y a été franc un an, eût été imposé celui an 10 sous en fouage.
Il y a enquête et est cet article véritable.
Ollivier et geffroy Agennez, métayers à Roheart dès environ le teps dun an auquel lieu ils ont été francs, ont labouré hors d'icelle métairie trois journaux de terre icelui an.
Jehan le Cheurier, homme de bas état demeurant à Doul, tient en ladite paroisse la métairie de Saint-Gluen, maison noble, y est métayer Robin Gaultier, quel a été franc puis les 5 ans derrains, serait imposé 10 sous pour chacun fouage.
Porrecte à Geffroy Contour, homme de bas état, contributif es fouages, tient en icelle Guillaume Dogan, quel a été franc les 5 ans derrains, eût été imposé celui Dogan 20 sous par chacun fouage.
Les paroissiens et ledit Geffroy sont en procès pendant par la cour de Rennes sur débat de ce.
Allain Fougeray, se disant noble fils Bonnabes Fougeray qui fils était de Jehan Fougeray, fut procureur et receveur du procureur de Beauffort et pour sa grande richesse marié à une damoiselle à celle cause s'exempta de non payer fouage combien qu'il fût de bas état et que paravant celui temps il fût contributif es fouages et depuis il lesdits Bonnabes de payer les fouages, tient celui Allain en celle paroisse une maison et environ 25 journaux de terre nommée Belestre.
Il y a enquête mais cet article n'est pas trouvé fors par un noble homme.
Gillet Fougeray, homme de bas état, tient en celle paroisse une maison et 6 journaux de terre, a été franc.
Il y a enquête et est trouvé celui Foulgeray se gouverner noblement et être noble.
Gilles le Torenne, homme de bas état, pour soi exempter du fouage s'est mis à demeurer en la maison du seigneur Dasmenill et y a été franc sous couleur de ladite demeure et qu'il dit être receveur dudit sire Dausmenill, eût été imposé 2à sous par terme.
Il est apuré o ledit le trouve qu'il est homme de bas état et qu'il a été franc les 5 ans derrains de fouage.
Pierre le Ray a été sergent du sire de Combour les deux ans derrains combien que ne fût sujet à exercer ledit office plus haut d'un an, eût été imposé 30 sous par an.
Jehan Alleaume a été sergent les 3 ans derrains combien que ne fût sujet à exercer ledit office plus haut d'un an, eût été imposé 20 sous par an.

Signé Y Brullon et Allez.

Bagar-Morvan - Baguer-Morvan

Rapport fait par les trésoriers de Bagar-Morvan du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs de fouages.

La Hirlelay à Raoul de Québriac.
La Goullonnaye à Jehan du Han.
Vaudoré à Guillaume de la Moussaye et sa femme.
La Bellaudaye à Allain le Gallays.
Chasteaudassi à Allain le Scauff.
Le Tertre Bintin à Messire Geffroy de Bintin.
La Gillaye à Geffroy Genest contenant 15 journaux de terre.
Le Boaishamon à Raoul de Québriac.
La Villemain audit de Québriac.
Le Vauroul à Jehan Morault.
Le Boaisfoylou à Messire Amaury de la Moussaye.
La Godinaye à Pierre le Cheurier.
Toraude audit de la Moussaye.
Launay-Blot à Rolland Boutier.

Rapport d'autres exempts demeurant en ladite paroisse.

Jouhan Couvert métayer à la Hirellaye a puis deux ans labouré hors de icelle métairie trois journaux de terre par chacun d'iceux ans.
Le apuré par confession de partie.
Jamet Bourel et Jehan Juhel, métayers à la Gillaye qui ne contient que 15 journaux de terre et par ce moyen en suffisait un combien que ladite métairie soit noble, n'y a pas suffisante grandeur de terre pour y tenir métayer franc, eussent été imposés par chacun an 10 sous chacun, y a deux ans qu'ils sont métayers. Ce apuré lesdits Bourrel et Juhel.
Guillaume Chevallier, métayer au Boaishamon puis deux ans, a labouré par chacun an deux journaux de terre.
Jehan le Reculloux, métayer à Launayblot puis deux ans, a labouré par chacun d'iceux ans hors ladite métairie 3 journaux de terre.
Raoullet de Rennes, homme de bas état, demeurant au moulin du Chasteaudassy puis 4 ans, a été exempte des fouages durant iceux ans poure que disait demeurer en lieu noble, eût été imposé 10 sous par an et a été 4 ans franc.

Signé Y Brullon et Allez.

Montdol

Rapport fait par les trésoriers de Montdol du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs.

La Roche à Messire Gilles Madeuc.
Lourmelet à Georges de la Bouexière.
Chastellou à Guillaume le Gallays.
La Paiesnelle à Jehan Paesnel.

Rapport des maisons nobles en main de gens de bas état et des maisons roturières en main de gens nobles et des autres exempts en ladite paroisse.

Gervaise le Sacher, veuve de feu Maître Jehan Mauger, homme de bas état, tient en ladite paroisse la Villemaugier, maison roturière.
Il y a procès par la cour du régaire de Dol entre les paroissiens et celle Gervaise sur débat de noblesse et innoblesse d'icelle Gervaise et dudit lieu aussi.
Jehan Busnel, avocat de Dol, homme de bas état, tient en ladite paroisse la Croix Herbé, maison roturière, et y est métayer Guillaume Crollart qui est franc de fouage et a labouré hors ladite métairie puis deux ans 3 journaux de terre chacun an. Il y a enquête d'une et autre part et le lieu trouvé noble.
Pierre de Floville, se disant noble, tient en ladite paroisse une maison nommée la Salle, où a environ 8 journaux de terre, le père dudit Pierre payait le fouage, les paroissiens et ledit de Floville sont en procès par la cour de Dol sur débat de la noblesse dudit de Floville.
Pierre Gedouyn, de bas état, tient en icelle paroisse une maison et quantité de terres, y eut procès entre lesdits paroissiens et le père dudit Pierre sur débat de la noblesse dudit Pierre et sur ce s'ensuivit entre eux transaction par laquelle le père dudit Pierre promit payer auxdits paroissiens deux bo de froment de rente pour demeurer il et ses héritiers quittes dudit fouage, depuis a acquis de gens de bas état 12 journaux de terre.
Guillaume de Floville, homme de bas état, puis 5 ans derrains a été sergent en icelle paroisse de l'évêque de Dol combien qu'il ne fût sujet plus haut d'un an, eût été imposé par fouage demi-feu.
Pierre Boaessier, homme de bas état, puis deux ans derrains a été sergent du sire de Landal, franc et exempt, paravant le temps de 20 ans, le sire de Montauban fit laisser les sergents en icelui bailliage francs combien qu'ils contribuassent es fouages et eût été ledit Bouessier imposé audit fouage 20 sous par an.
Allain le Gallays, noble homme, tient en celle paroisse 6 journaux de terre roturière.

Signé Y Brullon et Allez.

Villedé de la Marine

Du 12 juin 78.

Rapport fait par les trésoriers de Villedé de la Marine du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs de fouages.
La métairie du Pont de Blancessay à Briend Boais sieur de l'Argentière.

Le Vivier de Hirel

Rapport fait par les trésoriers du Vivier de Hirel du nombre des personnes étant en ladite paroisse franches de fouages.

Gilles Simon, noble homme, tient une maison et hébergement en ladite paroisse et environ trois journaux de terre, en laquelle il tient Estienne Chauvinel franc, n'y a grandeur suffisante de terre pour y avoir et tenir métayer et avoir homme franc s'il n'est noble, jamais n'y avait eu homme de bas état demeurant  fors un nommé Thomas Asses quel pour aucun po de temps pour obvier à procès, ils ont laissé ranc, serait imposé celui Cheminel 10 sous par an.
Macé de la Motte, noble homme, tient en ladite paroisse hôtellerie et maison publique et use de bourse commune, a été franc les 3 ans derrains qu'il a usé de ladite bourse commune.
Ce apuré par confession de partie.
Jamet Chauvinet, sergent de Dol, a été 3 ans subséquentement sergent pour s'exempter du fouage et en a été exempt puis 5 ans de 3 d'iceux ans.
Ledit Chauvinet n'était sujet à faire ledit office plus d'un an, ledit Chauvinet eût été imposé 40 sous par an, ce qu'il a avoué.

Signé Y Brullon et Allez.

Espiniac - Épiniac

Rapport fait par les trésoriers d'Espiniac du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs de fouages.

La Bigotière aux abbé et couvent de la Vieulxville.
La Brousse à Geffroy Trémigon.
Bellenoe à Jehan Paesnel.
La Durantaye à Jehan le Ray.
Cesson à Ysabeau de Tréal.
La métairie de l'abbaye de la Vieuville.
Le Vausourdan à Eustache Hingant.
La Villehervé à Guyon Cherot.
La Bouyère audit Eustache Hingant.
La Higourdaye à Jehan Marié.
Les Ourmes à l'évêque de Dol.
La Barbière à Jehan Espaillart et sa femme.

Rapport des autres maisons nobles étant es mains de gens de bas état et des maisons roturières étant maisons des gentilshommes et des autres exempts de ladite paroisse.

Pierre Burel fils Ollivier Burel qui se disait noble homme combien qu'il fût d'extraction partable, tient en icelle paroisse une métairie nommée le Pont Sault, n'y a point de métayer, entre celui Ollivier Bourrel et les paroissiens y eut procès et débat touchant la noblesse dudit Bourel et d'icelui lieu, quel demeura en l'état et ne fut conduit à fin. (En marge :) Ledit Jehan Bourrel a apparu procès comment ledit Ollivier Bourrel son père obtint à l'encontre desdits paroissiens et eut sentence à son profit.
Le Boaysgervelin et Guillemette Hélaud, gens de bas état, ledit lieu est roturier et fut à feu Guillaume le Dauffin, homme de bas état, quel transigea o les paroissiens à 14 sous de rente par an pour demeurer quittes de fouage les demeurants audit lieu et y est métayer Perrot Rabardel franc.
Jehan Bouillye sergent de Dol 18 ans a et plus a été exempt durant iceux ans combien que ne fût sujet à faire ledit office qu'un an eût été imposé par fouages 50 sous.
Ollivier Faruto (?) sergent de Leudan pour un an présent de tout temps ledit sire de Leudan est en possession d'avoir et tenir par chacun an un sergent franc, n'a pas la 5e partie tenue dudit sire de Leudan.
Pierre Vivian se disant noble a tenu taverne en celle taverne et usé de bourse coutumière les 14 ans derrains et durant iceux a été franc de fouages, eût été imposé par chacun fouage 20 sous.
Pierre Piguel meunier a été demeurant il et sa femme au moulin de l'abbé de la Viexville par le temps d'un an et demi, eût été imposé 10 sous par fouage.
Éon Perrin meunier a été demeurant audit moulin et franc 6 ans avant ledit Piguel, eût été imposé par chacun d'iceux ans 5 sous.

Signé Y Brullon et Allez.

Cherruyers - Cherrueix

Du 14 dudit mois.

Rapport fait par les trésoriers de Cherruyers du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs de fouages.

Les Carrées, Lessay, à Artur de Porcon et sa femme.
L'Aulmosne à Jehan de Cherruyers.
La Guereuberdière à Gillaume de Beaulieu et sa femme.
La Rouauldaie, Bien-l'y-vient, à Geffroy Éon et sa femme.
La métairie à Guillaume de Cherruyers ne contien ledit lieu que 10 journaux de terre, n'y a à présent point de métayer.
Le Boaisrobin à Pierre Prodomme contenant 10 journaux de terre, n'y a à présent point de métayer.
Les Salles à Guillaume de la Barre et sa femme.
La métairie à Maître Jehan de Taillefer.
La Baudic contenant 10 journaux de terre appartenant à Guillaume Boutier.
La Bausche à Bertrand Chouffe.
La Verdière à Jehan Thomasse et sa femme.
La Fontaine à Jehan Éon et sa femme contenant 15 journaux de terre.
Bazille à Bertran Regnauld.
Vaulxjours à Françoys de Vaujours.
La Rivière à Estienne Boutier contenant 10 journaux de terre.
La Pichardière à Robin du Han et sa femme.
Item rapportent ceux trésoriers que les sieurs du chapitre de Dol ont de tous temps un sergent franc par chacun an pourvu qu'il soit changé.
Jehan le Groussete, métayer à la Berdière deux ans, a durant iceux ans par chacun an labouré 3 journaux de terre.
Guillaume l'Esné, métayer à la Ripvière appartenant à Estienne Boutier qui ne contient que 10 journaux de terre, y a été demeurant les cinq ans derrains, a labouré hors d'icelle chacun d'iceux ans 2 ou 3 journaux de terre.
Vincent Chappe homme de bas état a été puis 5 ans derrains sergent de l'évêque de Dol par le temps de deux ans ensuivants combien que nétait sujet à servir ledit office qu'un an, il eût été imposé chacun an 30 sous.
L'évêque de Dol est de tout temps en possession d'avoir et tenir en celle paroisse un sergent franc.

Signé Y Brullon et Allez.

Carfentein - Carfantin (Dol)

Rapport fait par les trésoriers de Carffentein du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs de fouages.

Le Roupvray à Allain le Scauff.
Le Clos à Briend de Plumaugat et sa femme.
Pontgerouard à Gilles du Cobar.
La maison à Robin du Han.
La maison à Maître Charles Paillevé.
Le Tertre-Martin à Ollivier Landoys.
La Brullonnaie à Jehan du Cobar.
La Chappelle audit de Cobar.
Chasteville audit de Cobar.
La Brulleraie audit de Cobar.
Le Clos-Augier à Dom Jehan de la Chappelle.
Les Orgeritz contenant 16 journaux de terre appartenant à Guillaume de la Moussaye.
La Forrest-Hérault à Thomas Bertran.
La Maisonneuffve audit Jehan du Cobar.
L'Espinaye à Guillaume de Morzelle et sa femme.
L'Ourme à Anthoine de Vaucler.
Bieulivient à Raoul le Bourdayes ne contient que 14 journaux de terre.
Halouze à Jehan l'Enffant.
Cardecquen audit l'Enffant.

Rapport d'autres maisons qui sont roturières étant es mains de gens nobles et des maisons nobles qui sont es mains de gens de bas état et du nombre des autres exempts étant en ladite paroisse.

Jehan l'Enffant noble homme tient en ladite paroisse la Noë contenant 28 journaux de terre, les demeurants audit lieu paravant 25 ans paient les fouages et était celle métairie paravant les 25 ans derrains à gens de bas état et depuis a été en mains de gens nobles quels y ont tenu leurs métayers francs. Cet article est vérifié par enquête.
Guillaume Guybert fils Jehan Guybert qui demeurait à Dol et payait taille tient en icelle paroisse le Chesne contenant 20 journaux de terre qui est maison noble.
Il est trouvé par enquête que Jehan Guibert paya la taillée à Dol pource que se marchandait et usait de bourse coutumière.
Item ledit Guybert tient en icelle paroisse Launay-Begasse par raison de sa femme qui est gentilhomme et est le lieu noble qui ne contient que 14 journaux de terre.
Item tient ledit Guybert en icelle paroisse la métairie de la Crochardière contenant 10 journaux de terre et y tient métayers Thomas et jehan Bongendre son fils ne savent rien ceux trésoriers et paroissiens que ledit lieu soit noble mais de tous temps est en possession d'exemption.
Pierre Mergue (?) homme de bas état a été puis un an et demi sergent de l'évêque de Dol et durant celui temps franc combien que ne fût sujet audit office servir plus d'un an, eût été imposé 20 sous par terme.

Signé Y Brullon et Allez.

Saint-Brolazre - Saint-Broladre

Rapport fait par les trésoriers de Saint-Brolazre du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs de fouages.

Les Hommeaulx à Maître Rolland du Breil.
La Villeguillaume à Jehan de Vaugeoux.
La Villemen à Allain de Lorgerill.
La Court-Baudouyn à Michel Ferron.
Callac à Robert de Launay.
La Jugaudière à Jehan de Cherruyez.
Les Longues Rayes audit de Cherruyez.
La Court-Boutier à Gillet Garrel et sa femme.
L'Espinay à Guillauem de Meilleur et sa femme.
La Baudouynnaie à Geffroy le Sage et sa femme.

Autres maisons et personnes exempts.

La Potinaye à Pierre Garaubert et sa femme contenant envirn 15 journaux de terre, ledit Garaubert est homme de bas état et fut celle maison à Guillaume Éon, homme de bas état, n'y a aucun métayer, y sont demeurants ceux Garaubert et sa femme.
Macé de Méel sergent du chapitre de Dol un an et demi combien que n'était sujet plus que dudit an a été franc durant celui temps, eût été imposé 30 sous par an audit fouage.
Jehan Salmon, canonnier du duc ainsi qu'il dit, a été franc puis 12 ans derrains sous couleur dudit office, eût été imposé 20 sous par an, ledit Salmon a apparu le double du mandement du duc du nombre des canonniers de sa retenue auquel il est rapporté.

Signé Y Brullon et Allez.

La Boczac

Du 20e dudit mois de juin.

Rapport fait par les trésoriers de La Bossac du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs de fouages.

Landal, La Villejuven, L'estancq Q'louel, à Louys de Rohan sire de Guéméné.
La Claye à Messire Briend de Beaumanoir.
La Ruée à Jehan le Sacher.
La Guierche à Jehan du Buat.
Luffiac à Jehan de Saint-Gille.
La Bretonnière à Raoul de la Motte.
La Villeallaut à l'abbé de la Vieuville.
La Motte à Robert de la Motte.
La Tallonnière à Guillaume du Val.
La Hervedaye à Amaury le Sacher.
Le Bregaign à l'abbé de Lantenac.
La maison à Pierre Prodoume.
La Chesnardaye à Marguerite de Champaigne.

Rapport d'autres maisons nobles et roturières et d'autres personnes nobles et roturières exemptes de fouages.

Jehan du Buat, gentilhomme, tient en ladite paroisse La Haye contenant 8 journaux de terre quelle fut à Perrot Kerpaillart et Jehan Guibert gens de bas état et y est demeurant Michel le Moulnier les deux ans derrains, quel a hors ladite métairie 25 journaux de terre à lui, bonnes maisons et hébergement et tient icelle métairie à ferme pour soi exempter des fouages à labour et labourent ses terres et jouit des usufruits ainsi que si lui était demeurant, eût été imposé au fouage 40 sous par an.
En procédant en l'ajournement fait sur ledit Moulnier a connu ledit le Moulnier que les deux ans derrains il a été demeurant en icelle métairie et icelle être franc de fouage et quil avait 25 journaux de terre à lui partie desquels il avait labouré et n'a eu que débattre pour le temps à venir contribuer esdits fouages selon le grand du labourage qu'il fera en sa terre.
Roullin Vaedyc métayer à Brégain, a labouré en l'an présent hors ladite métairie 4 journaux de terre. Ce apuré o la partie par sa confession.
Guillaume de la Villearmaye tient en icelle paroisse une maison et hébergement et environ 30 journaux de terre roturière et a ét franc les 25 ans derrains pource qu'il se dit noble perosnne. Il y a enquête de la noblesse et innoblesse dudit Guillaume.
Pierre Lestale forestier du sire de Landal, Jehan Goupil grenetier dudit sire, Pierre Pellihon sergent dudit sire, ont été et sont francs de fouage par requête que fit le feu sieur de Montauban es paroissiens de ladite paroisse.

Pasramé - Paramé (Saint-Malo)

Rapport fait par les trésoriers de Pasramé du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs sans aucun débat.

La Bastille à Maître Guillaume de la Noë.
La Grand'Rivière es enfants feu Guillaume Martin.

Rapport d'autres exempts indûment supportés aux fouages.

La Saulmonnaye à Jehan Philippes homme de bas état marchand et demeure à Saint-Malo usant de bourse coutumière, tient en icelle Jehan Henry métayer et y a été un an franc et paravant lui Guillaume Avril trois ans, eût été imposé ledit Avril 20 sous par an et ledit Henry semblablement, ledit Jehan Philippes a connu le rapport des trésoriers être véritable fors en ce qu'est le roturage de sa personne, de quoi a été dédit et a dit vouloir défendre sa métairie parce que l'usement universel de Bretagne que les marchands son en possession ceux qui ont fiefs nobles et métairies de tenir en icelles leurs métayers francs et pour ce servir à la guerre.

Signé Y Brullon et Allez.

Saint-Lenart

Du 21 juin.

Rapport fait par les trésoriers de ladite paroisse du nombre des nobles et maisons nobles étant en icelle et autres exempts.

La Corbonnaye appartenant à Messire Geffroy de Bintin.
Pierre le Sage fils Guillaume le Sage noble homme tient en ladite paroisse plusieurs héritages et maison contenant environ 40 journaux de terre.
Macé Bouget, homme de bas état, puis deux mois derrains pour soi exempter du fouage est allé demeurer au presbytère dudit lieu de Saint-Lenart feignant avoir pris les terres dudit presbytère à métairie jamais à la connaissance des plus anciens d'icelle paroisse n'y eut métayer, serait imposé celui Bouget par terme cinq sous.

Signé Y Brullon et Allez.

L'Abbaye près Dol

Pareil rapport des maisons nobles et personnes nobles étant en ladite paroisse et des autres francs et exempts d'icelle.

Mabonet, métairie noble appartenant au prieur de l'Abbaye près Dol.
La Cruex contenant 12 journaux de terre et est noble maison appartenant à Jehan Guibert fils Raoul Guibert, est métayer en icelle Guillaume Ourry d'Epynyac.
Guillaume Jourdain sergent dudit prieur es 3 ans derrains combien que n'était sujet ledit office faire plus d'un an, eût été imposé par chacun desdits ans que a été exempt 1à sous ledit prieur est en possession de tous temps d'avoir un sergent franc par chacun an.

Signé Y Brullon et Allez.

Villedé de Bidon

Rapport par les trésoriers de ladite paroisse de Villed de Bidon du nombre des exempts et indûment supportés aux fouages demeurant en ladite paroisse.

Guillaume le Gallays demeurant en ladite paroisse une sienne maison et hébergement a été exempt par le temps de 6 ans de non payer fouage sous couleur de tenir une métairie nommée la métairie de Ros quelle n'est en ladite paroisse, eût été imposé 5 sous par terme.

Signé Y Brullon et Allez.

La Fresnaye

Rapport fait par les trésoriers de La Fresnaye du nombre des maisons nobles étant en ladite paroisse es mains de gens nobles et esquelles lesdits nobles sont de tous temps en possession d'avoir et tenir leurs métayers francs de fouages.

La Fresnaye contenant 30 journaux appartenant à Estienne le fils Hus, noble homme, maison noble.
La Court d'Aval audit Estienne.
La Court Chevalier à Rolland le Gallays et sa femme.
Les Préz Jourdan à Jehan du Parc.
Préz Péan à Rolland de Cherruyer.
La Goutepayeul au Care Macé de la Haye et sa femme, contenant 16 journaux de terre.
La Court Gouyon à Jehan Goueon.
La Ville es Brieux à Jehan Jorgete.

Rapport fait du nombre des autres exempts en ladite paroisse.

Nicolas Rahier qui laboure environ 20 journaux de terre par an à lui il et son père ont labouré es temps passé leurs terres n'ont point été imposés es fouages, ne savent ceux trésoriers qu'ils soient nobles personnes.
Ollivier du Bodon noble homme demeurant en ladite paroisse il et sa femme en la métairie des Champs appartenant à celle femme qui est de bas état et ledit lieu roturier sans ceux mariés contribuer aux fouages.
Thomas Rouaud sergent de l'évêque de Dol les 10 ans derrains a été franc sous couleur d'icelui office combien que ne fût sujet à icelui servir plus d'un an, eût été imposé par fouage 40 sous.
Bertran rouxel sergent de la cour de Rennes au bailliage de Chasteauneuff et de Dol est franc sous couleur dudit office.
Ollivier Lucas métayer de la Fresnaye a puis 4 ans labouré 6 journaux de terre hors ladite métairie par chacun d'iceux ans.
Macé Regnaud métayer du PréPéan a puis 4 ans labouré hors ladite métairie par chacun d'iceux ans 5 journaux de terre.
Guillaume Regnaud métayer de la Goutepaiel a puis un an labouré hors ladite métairie 6 journaux de terre.

Signé Y Brullon et Allez.

Hirel

Rapport fait par les trésoriers de Hirel du nombre des maisons nobles tenues franches de fouages par les nobles.

La Motte à Guillaume de Langourla et sa femme.
Lestoullaes à Jehan du Han.
Lesallans à Geffroy de Féret.
Quermer à Robin de la Bouexière.
La Villemarie à Eustache de Vaucler qui ne contient que 15 journaux.
Le Fendeur à Guillaume le Gallays.
La Bruyère à Guillaume de la Barre.
La Bretaesche contenant 14 journaux à Jehan Elar.
Jehan le Clerc sergent de l'évêque de Dol par 4 ans ensuivants puis 5 ans derrains a été franc combien que n'était sujet audit office faire plus d'un an eût été imposé 20 sous par fouage.

Signé Y Brullon et Allez.

Bagar-Pican - Baguer-Pican

Rapport fait par les trésoriers des maisons nobles tenues exemptes de fouages par les nobles en ladite paroisse.

Launay-Baudouyn à Guillaume de la Bouexière.
Le Breil à Pierre du Pont.
Trémelin à la dame de la Bellière.
La Higourdaye à Guillaume de la Bouexière.
Lesnans à Guillaume de Sèvedavy.
La Villejehan à Raoul du Pont.
Launay à l'Abbé à thomine Courbon.
La Mancelière à Jehan de Bignec.
La Vallée à Guillaume le Franc.
Fallaize à Jehan le Bedel.
La Court-teuba à Jehan de Poellec.
Le Rurtel à Estienne Boutier.

Rapportent en outre ceux trésoriers que l'évêque de Dol a en icelle paroisse un sergent franc de tout temps et y est à présent Guillemet Angier sergent quel a été franc les 3 ans derrains combien que ne fût sujet audit office faire qu'un an.

Signé Y Brullon et Allez.

Dol en la ville

Du 22e jour de juin.

Rapport fait par les trésoriers de l'église paroissiale de Dol du nombre des nobles demeurant en ladite ville et autres exempts de fouages.

Robin du Han noble homme vivant noblement.
Jehan Paesnel noble homme vivant noblement.
Maître Charles Poayllevé noble homme vivant noblement.
Bertrand Chouffe noble homme vivant noblement.
Robin le Bigot, homme de bas état lieutenant de révérend père en Dieu l'évêque de Dol en sa juridiction séculière par raison d'icelui office, a été franc de tout temps.
Jehan Lagoedel cler des papiers dudit révérend père en Dieu en celle juridiction de pareille extraction comme ledit Bigot et par raison d'icelui office franc.
Jehan au Bourgc, marié, est d'extraction partable et sous couleur d'être secrétaire des seigneurs du chapitre de Dol a été exempt au temps passé parvant celui Aubourgc et n'y avait jamais nuls qui fussent été mariés, bien est-il que ceux sieurs du chapitre avaient un secrétaire quel était clerc et non marié et par raison du privilège de clergie est dit franc et non pas par raison dudit office de secrétaire.
Pierre Bouessier, homme de bas état, sergent de la cour de Dol, sous Jehan de Cleux sieur du Gage qui est sergent féodé d'icelle cour.

Signé Y Brullon et Allez.

Dol hors la ville

Rapport du nombre des maisons nobles et personnes nobles d'icelle paroisse et des autres francs et exempts d'icelle.

La métairie de la Bellaude appartenant au sire de Rieux, maison noble.
Le Petit Ergay à Guillaume Garrel et sa femme, gens nobles et ledit lieu aussi.
Jehan Harmel sergent de l'évêque de Dol puis 8 ou 9 ans durant lequel temps a été franc et exempt de fouage.
Jamet Garnier sergent ordinaire dudit évêque es temps passés n'avait ledit évêque hors ladite ville ni en icelle que un sergent ordinaire franc.

Signé Y Brullon et Allez.

Date de création : 24/08/2008 @ 12:12
Dernière modification : 24/08/2008 @ 12:12
Catégorie : Documents médiévaux
Page lue 5146 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Réaction n°9 

par monwatches le 29/09/2012 @ 05:42

Guys wear to ensure that your watch may be the explanation? Towards the guy speaking, she or he is different from for ladies who live a lot of elements, by way of example gold wedding breitling fakes ring, and several other individuals. This time about can emphasize your perform from the actual Breitling Aerospace watch. Douleur don expensive observe just isn't just useful, far more could highlight your everyday life type in addition to breitling fakes personality together with curiosity. Specially in specific typical sociable occasions, the guy with each of the usually view right, diamond jewelry also as enough.

Réaction n°8 

par harris le 13/07/2012 @ 13:07

CHEAP PROM DRESSES . cheap Japanese watch,persona. While they made very good watches, they were sort of undervalued in the US for those who did not value their quality diving watches. In the past several years, they started to release some more interesting watches along with some very interesting movements. Seiko brought us the Kinetic movement (which uses a rotor like an automatic movement to charge the battery), Tea Length Mother of the Bride Dresses and now the Spring Drive (also uses a rotor, but actually has a mainspring Blue Mother of the Bride Dresses . . Uses a quartz regulator to provide the reliability of a quartz movement with the look and feel of a mechanical movement). Each of this is a step above the standard quartz movement and Spring Drive watches go for thousands of dollars. WEDDING DRESSES simple wedding dresses . CELEBRITY DRESSES . To showcase their new watches Designer Bridesmaid Dresses , Seiko has taken to some very aggressive advertising techniques

Réaction n°7 

par Luke le 14/06/2012 @ 07:04

choosing more various things especially for make use of when rewards.It is just not unusual nowadays for males to be provided in the wedding shower room tea length wedding gowns .Most of these get-togethers are "Jack in addition to Jill" wedding baby showers and will include the bridegroom and his awesome buddies together with the ladies that customarily go to a marriage shower area.The actual products given are often for the couple of instead of simply to the bride.You'll find wedding party shower room party favors realistically work of these mixed get-togethers together with the some gals only engagement bath plus size wedding dresses A Line Wedding Dresses .As intended for gifts for any victors of your game titles halter dresses . bridal dresses prom dresses 2012 . , evening dresses 2012 . hostesses sometimes sequence items which are appropriate for males or perhaps girls, and also buy several feminine and several strong gifts.They're in that case able to arrange treasure hand bags for ladies in addition to hand bags for males in addition to merit the baggage based on the sexual .

Réaction n°6 

par griffin le 14/06/2012 @ 05:54

the jr white dresses .Dresses, plus Maid-matron of honour outfits as well as ordinary measurement Attire assortment prom dresses 2012 . .Upcoming are definitely the split design improvements for your completely new wedding and reception slip with rich in unexpected situations while using elegant white dresses , elegant and complicated Attire with sheets in which slide above or maybe overlay Dresses and particular Charmeuse a silk duvet utilized with the Outfits.A lot more for you to matter upon would be the brief illusion sleeved Outfits together with trumpet blouse, 2012 prom dresses . evening dresses . individual element apparel soaked in splendor plus glamor as well as the two-layer crystal embroidering streaming man made fiber satin Dresses princess wedding dresses . .Now the colour alternative ought to be in respect the look and it also things considerably off the shoulder dresses .Outfits by using ruffles in addition to adornments have to have smoother hues rebuild appear lighter weight in their overall appearance and does not in any respect overdo the particular

Réaction n°5 

par peters le 14/06/2012 @ 05:54

friends of decades.Decide on a classification which moves together with your theme halter neck wedding dresses , including Rock 'n Roll.8.Anticipate pursuits that won't embarrass any individual.9.Encourage, in addition to pressure, involvement halter neck wedding dresses .Mostly, this isn't a challenge, when your customer does not want to get acquainted with what you're doing, allow them contentedly discover.10.Don't end up being caught up together with a great number of thoughts. halter neck wedding dresses . Your own coed engagement bath games ought to transform your bash, never engulf this. 1, replica watches, replica rolex watches prom dresses . , replica tag heuer watches, replica cartier watches, . The choice is to buy the one among the cool and trendy of them all within Bridesmaid gowns, which is the upcoming greatest biggest collection that's for being made since the marriage is actually drawing near and possesses being a a few months in advance of project.Their bride-to-be definitely has to be close to the choice, as she'd under no evening dresses 2012 . white dresses lace wedding gowns

Réaction n°4 

par Sophia le 14/06/2012 @ 05:54

out with a name game, or maybe release, in the event from any of the guests are simply staying getting together with somebody in charge of.2.Buying a motif ahead of time will let you formulate thoughts to your exercises.3. cheap wedding gowns Put together your people game titles along with your celebration theme.By way of example, the seaside Theme may have beach ball or horseshoes, create in the event appropriate.4.If this sounds like an official shower, plan for peaceful online games. evening dresses . prom dresses . . ..you can be all you need A Line Wedding Dresses .These may usually possibly be enjoyed while visitors usually are parked.Or even should you have a considerable turnout, plus the few has many presents to start, tea length wedding gowns . A Line Wedding Dresses engage in a game title or 2 between.Helping in any future enjoyment regarding attendees.5. A Line Wedding Dresses A casual bash can easily add grooving and in many cases karaoke into the occurrence.6.Make certain coed engagement bathtub online games work for everyone which might be asked.7.Trivia may be aiimed at

Réaction n°3 

par dress le 14/06/2012 @ 05:48

You respect these people permitting these folks have fun with a vital function in your wedding day.They will likely be now there to support people, adore you, black bridesmaid dress and turn into attractive results to help take your wedding reception celebration.And hence, all these distinctive girls are usually worth an appropriate attendant present [http ://www.harrismichaeljewelry purple wedding dresses .com/bridesmaid-gift.html], bridesmaid gowns particular on their loving short dress , along with personalised from a soul. cute homecoming dresses short wedding dresses Among a variety of purchases the bride will have to sow in the girl marriage, she doesn #146;big t will need to wait to get pennyless to acquire the girl basic a personalized present.Economical or not, this giving of the bridesmaids gift idea indicates your current love as well as thing to consider about bat roosting ladies.Here are a handful of ideas for a bridesmaid gift idea to match your

Réaction n°2 

par louboutin_discount le 07/06/2012 @ 17:28

tea length buy celeb inspired spaghetti strap bateau fairy tight black heels with red soles with petite Beau cocktail length half sleeve halter busty classy ball gown cheap red sole shoes brown

Réaction n°1 

par moncler le 24/04/2012 @ 04:06

moncler doudoune moncler veste moncler doudoune moncler pas cher moncler pas cher moncler homme moncler femme moncler soldes doudoune moncler femme doudoune moncler homme moncler enfant moncler doudounemoncler moncler jacken moncler outlet moncler weste Moncler Daunenjacke montclaire montclaire jacken moncler online shop moncler jacke moncler jacken outlet Plastic bearing 塑身 瘦身 瘦身餐 台南減肥 減肥藥有效 ; 減肥藥 快速減肥方 ;法 有效減肥方 ;法 減肥方法 快速減肥 減肥餐 減重方法 健康減重 健康減肥 減重門診 減肥門診 減肥 減肥 減肥 更年期症狀 ; 更年期症狀 ; 碳粉匣 HP碳粉匣 EPSON碳粉匣 碳粉匣宅配 ; 輸送機 翻譯社 英文翻譯


up Haut up

Hervé Site - © 2006-2008

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit
d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour ce faire, il vous suffit de m'en faire la demande par e-mail (adresse dans la boîte Webmaster).