Pratique
Documents bretons
ARCHIVES
DE BRETAGNE
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Familles - Kerviher (de)

Kerviher (de)

Envoyé par Jacques Petit, 26 août 2006 :

Les Kerviher sont une famille noble de l’évêché de Cornouaille en Bretagne. Sur tous les actes connus, ils sont nommés Kerviher ou Kervier, précédé de « de » depuis la fin du XVIIème siècle.

De mauvaises transcriptions de leur nom ont conduit dans les siècles passés certains généalogistes à les nommer  de Kernicher, Kerniher ou Kervicher, erreur largement reproduite.
 
Par la similitude des armes de la famille de Guengat : d’azur à trois mains d’argent, dîtes rangées en pal sur les descriptions les plus anciennes du blason, avec celles des Kerviher : d’azur à trois mains d’argent, accompagné d’un fer d’épieu de même en abîme, il est raisonnable de penser que les Kerviher constituent un ramage des Guengat bien qu’aucun acte connu ne l’atteste.

Les Kerviher sont initialement connus par des citations, des bribes ou des fragments, avant que l’on puisse tracer une généalogie continue à Pont-Croix.


1. - Bribes et citations éparses.

1.1 - Le plus ancien texte connu citant la famille de Kerviher est la réformation des fouages de 1426 tels que relevée par l’ouvrage de messieurs Hervé et Yann Trochet. Elle apparaît comme implantée à :

Kerviher à Landudec où résident Guillaume Kerviher, mineur, et sa mère ;
à an Run Bihan (Rubian actuellement) en Plogonnec, où réside Jehan de Kerviher ;
à Keratreiz en Ploaré (près Douarnenez), ou Yvon Kerviher est l’époux d’Hazelyse Keratry. Cet Yvon possèderait une terre à Kergueguen, qui serait Kerveguen actuellement, dans la paroisse de Guengat mais n’y habite pas.

Voir annexe A.

1.2. – Est relatée par Anselme une alliance vers 1470 entre Jean Coskaer, gentilhomme breton, seigneur de Farbus en Artois, d’une branche qui prit le nom de Vieuville dans cette province, et Catherine Kerviher, signalée veuve en 1472.

Selon un généalogiste belge, monsieur José Verheecke, cette famille Coskaer-Vieuville ferait partie de l’ascendance de la famille régnante en Belgique. Il indique aussi que Catherine Kerviher ou du Quesnier, serait fille de Guy, seigneur du Quesnelée et de Marguerite de Bignelaye.

Cette alliance est également citée par monsieur Pol Potier de Courcy. Voir annexe B.

1.3. – Vers la même époque (1474) est signalée une alliance entre Jehan de Kerviher et Catherine an Stang dans les notes de l’ouvrage de Hervé et Yann Trochet sur la réformation des fouages de 1426.

Voir annexe C.

1.4 - A la montre de l’évêché de Cornouaille de 1481, les Kerviher sont cités dans la châtellenie de Quimper parmi les nobles de Landudec, de Plogonnec, de Ploaré :

Landudec : Guillaume Kerviher et Henry son fils ;
Plogonnec : Hervé Kerviher, archer en brigandine ;
Ploaré : Mahé Kerviher, par Henry son fils, archer en brigandin

Hervé Fily, épouse d’une Louise Kerviher, est cité à Beuzec-Cap-Sizun.

Voir annexe D.

1.5 – Une alliance entre Thébaud de Landanet et Françoise de Kerviher est citée vers 1513.

Voir annexe E.

1.6. - A la réformation de 1536 en Cornouaille, les Kerviher apparaissent à Landudec, Plogonnec et Plogastel-Saint-Germain :

Landudec : Jean Kerviher, seigneur dudit lieu ;
Plogonnec, Jean Kerviher, sieur de Rubien ;
Plogastel-Saint-Germain : les enfants de Guillaume Kerviher ; il s’agit du sieur du Drevers et de ses deux fils, autre Guillaume et Tanguy.

Voir annexe F.

1.7. – A la montre de l’évêché de Cornouaille à Quimper en 1562 les Kerviher sont cités à trois reprises :

Mesles Carhaix : Catherine Kerviher, présente par Louis Lesmaës son fils, qui dit être sous l’édict ;
Landudec : Louis de Kerviher présent par Nicolas Kerviher son frère sous l’édit ;
Quimper : Tanguy Kerviher, dit qu’il est sous l’édit. Il s’agit du sieur du Drevers.

La paroisse de Plogastel-Saint-Germain n’est pas citée. Les Kerviher n’apparaissent plus à Plogonnec. 

Voir annexe G.


2. - Citations dans les nobiliaires

Sous le nom erroné de Kernicher, les Kerviher sont cités dans deux nobiliaires.

2.1. - Nobiliaire et armorial de Bretagne de monsieur Pol Potier de Courcy.

Les Kerviher sont cités d’après la réformation de 1426, la montre de 1562, la reformation de la noblesse de 1669, aux lieux suivants :

Kerviher en Landudec ;
à Kerguéguen à Guengat ;
au Drevers à Plogastel-Saint-Germain ;
à Keratry en Ploaré.

A la réformation de la noblesse en 1669, quatre générations sont connues à partir de Guillaume, époux d’une demoiselle Drouallen.  Il s’agit des Kerviher du Drevers (Plogastel-Saint-Germain) et du Tréffrest (Pont-Croix).
La fusion de la branche aînée dans L’Honoré est également indiquée.

Voir annexe H.

2.2. – Catalogue généalogique de la noblesse bretonne de messieurs Jérôme Floury et Eric Lorant.

Quatre générations des Kerviher sont portées citées à la réformation de la noblesse bretonne en 1669, à partir de Guillaume, époux de Marie Doualen.
Pierre de Kernicher, seigneur du Tréfrest (à Pont Croix), est déclaré noble d’extraction par arrêté du 13 juin 1669.
Il y a parfaite continuité entre la généalogie de la réformation de la noblesse de 1669 citée par messieurs Jérôme Floury et Eric Lorant et celle résultant des actes de la paroisse de Pont Croix.

Voir annexe I.


3. - Les quatre branches connues des Kerviher

Les éléments trouvés de différentes sources ont été rassemblés par branche, selon le nom de leur terre. La suite des Kerviher ayant occupé ces lieux est indiquée et une généalogie est dressée, fragmentée, sauf pour la branche commune du Drevers (Plogastel-Saint-Germain) et du Tréffrest  (Pont-Croix) pour laquelle elle est continue.

3.1. - Kerviher à Landudec

Par la similitude du nom de terre et de famille, Kerviher en Landudec est sans doute l’implantation originelle de la souche aînée. Depuis 1426 sept propriétaires du nom de Kerviher sont connus jusqu’à François Kerviher, époux de Marie de Kerguelen. François meurt jeune ne laissant qu’une descendance féminine. Leur fille, Anne Kerviher, épouse vers 1650 de Mathieu L’Honoré, hérite de Kerviher et vendra cette terre en 1671 à René Le Pleuc, seigneur du Guilguiffin.
Cette terre appartient toujours aux actuels propriétaires de ce château ; un ancien corps de ferme existe toujours.

Voir annexe J.

3.2. – Rubian à Plogonnec

Les Kerviher sont cités au Rubihan, Rubian actuellement, à Plogonnec à la réformation des fouages de 1426, à la montre de 1481, à la réformation de 1536, mais n’apparaissent plus à la montre de 1562 car Rubian est passé par héritage aux Lezandrevez.

Jean de Kerviher, fils d’Hervé Kerviher et de Jeanne Keryar, sieur de Rubien à Plogonnec, fait aveu pour différents biens à l’abbaye de Landévennec en 1508 et obtient la levée de l’héritage de sa mère en 1510.  Il confit ses biens à son fils Prigent en 1529 et avoue de nouveau des biens en 1540, alors âgé d’environ soixante-quinze ans. Marguerite Kerviher, fille de Prigent, épouse de Georges Lesandevez, reçoit Rubian qui passe ensuite à un de leurs fils.

Le manoir de Rubian, datant du XVIème siècle existe toujours. Une pierre, déposée d’un porche détruit vers 1930, gravée des armes des Kerviher d’azur aux trois mains d’argent, un fer d’épieu de même en abîme, a été réutilisée ; elle est toujours visible.

Voir annexe K.

3.3. - Keratry à Ploaré

Yvon Kerviver, époux d’Hazevyse Keratry, est cité à la réformation de 1426. Leur fils Mahé est présent en 1481 ainsi que Michel, fils de Mahé Kerviher. Aucune mention postérieure de la présence des Kerviher à Keratry en Ploaré n’est connue.

Ploaré a été annexé en 1945 à la commune de Douarnenez.  Le manoir existe toujours.

Voir annexe L

3.4. - Drévez à Plogastel-Saint-Germain et Tréfrest à Pont-Croix.

Les Kerviher, sieur ou dame du Drevers, Drévez actuellement, sont cités dans le Nobiliaire et armorial de Bretagne de monsieur Pol Potier de Courcy ainsi que dans le Catalogue généalogique de la noblesse bretonne de messieurs  Jérôme Floury et Eric Lorant. Plusieurs actes actuellement aux archives départementales de Loire Atlantique concernent Guillaume Kerviher, sieur du Drevers, décédé vers 1528, époux de Marye Douvalen, premier cité de cette branche.

Les registres de la paroisse de Pont Croix, trêve de Beuzec-Cap-Sizun, sont conservés depuis 1574. Les Kerviher de cette branche apparaissent à partir de 1604 par Tanguy de Kerviher, second fils de Guillaume Kerviher et Marye Douvalen et époux de Marguerite Rousseau puis de Marie du Guermeur, jusqu’au milieu du XVIIIème siècle. Sa descendance comprend des sénéchaux de Pont-Croix, sieur du Tréfrest.

A noter dans cette branche le mariage le 1er novembre 1680 à Pont-Croix de Charles Dondel, écuyer, sieur du Parc, conseiller du Roi, sénéchal et premier magistrat au siège présidial de Quimper, et de Marie Jeanne Kerviher, ainsi que celui de Louis Langlois, écuyer, seigneur de Chancy, lieutenant des vaisseaux du Roi en poste à Brest, et de Marie de Kerviher, le 24 février 1699 à Quimper.

Six générations à partir de Guillaume Kerviher sont connues.

Voir annexe M.


4. – Liste des domaines, terres et héritages sur lesquels les Krerviher ont eu des droits féodaux ou dont ils ont fait aveu.

La liste en figure en annexe N.

Une liste de documents restant à consulter figure également en dernière annexe O.


*

*          *



Liste des Annexes


Annexe A : Réformation des fouages de 1426

Annexe B : Mariage de Jean COSQUER et de Catherine KERVIHER vers 1470

Annexe C : Catherine an STANG, vivante vers 1474, veuve Jehan de KERVIHER

Annexe D : Montre de l’évêché de Cornouaille de 1481

Annexe E : Alliance entre Thébaud de LANDANET et Françoise de KERVIHER vers 1513

Annexe F : Réformation de l’évêché de Cornouaille de 1536.

Annexe G : Montre générale de l’évêché de Cornouaille de 1562

Annexe H : Citation des Kerviher dans « Nobiliaire et armorial de Bretagne »

Annexe I : Citation des Kerviher dans « Catalogue généalogique de la noblesse bretonne »  

Annexe J : Kerviher à Landudec,

Annexe K : de Rubien à Plogonnec,

Annexe L : Keratry à Ploaré,

Annexe M : Drevers à Plougastel-Saint-Germain et du Treffest à Pont-Croix,

Annexe N : Liste des domaines, terres ou héritages sur lesquels  les Kerviher ont eu des droits
féodaux ou dont ils ont fait aveu.

Annexe O : Documents restant à consulter.


*

*         *
Annexe A


Citation des Kerviher dans : Réformation des fouages de 1426
Diocèse ou évêché de Cornouaille


Texte établi par messieurs Hervé et Yann TROCHET

Editions de la Pérenne, 43, boulevard Beauséjour, 75016 Paris
Dépôt légal : décembre 2001
ISBN : 2 – 914810 – 00 – 8
EAN : 9782914810005


Page 87.

« LANDUDEC, fief du Pont

Manoir de Kervicher     Guillaume, fils de Daniel Kerviher, mineur et sa mère noble
    Guillaume Coz, métayer au dit mineur, exempt

An Kerzadvou    Riou Treffranc, noble

Kerialen     Geoffroy an Cren, noble

Kerstredic    Guillaume de Kerstredic, noble

Tnouhuon     Alain Thouhuon, noble
    Daniel an Ozech, métayer audit Alain audict lieu, exempt

Manoir de Gueliguifin     Guillaume de Tyvalen, noble

Manoir de Penfrat    Un métayer à Maître Yvon Penfret, exempt

Manoir de Kerenan    Un métayer à Pierre Tréouret, noble, exempt

Manoir de Tyorvalen     Un métayer à Jean de Rosmadec sire de Tyvarlen, exempt et un débattif

Guillaume de Tyrvalen, Riou Treffranc, Alain Thouhuon, nobles, les collecteurs, fabriqueurs et autres parouassiens

Sommaire     6 nobles, 6 métayers, 1 pauvre femme veuve, 60 contribuants fief d’évêque et
8 contribuants fief de Rohan. Il y a soulait avoir 32 feux ramenés à 22 feux
compté 3 feux d’évêque et 3 feux de Rohan   »


Page 100

« PLOARÉ (Douarnenez et Le Juch)

Manoir de Keratreiz     Yvon Kerviher, demeurant audit manoir et appartient à la dame de Keratry sa
    femme, noble.
….

Yvon Kervicher, Yvon Kerlouarnec, nobles, les autres paroissiens    »

Page 134

« GUENGAT fief de Rohan

Kergueguen     Henry Floch, demeurant audit lieu sous Yvon de Kerviher, noble, et eut ledit lieu
    en partage de son aîné, et n’y a pas demeuré de mémoire d’homme, n’y a nulle
    demeure, et en celui lieu il y a hommes et terres à autres, et n’est pas manoir.
    Métayer.    »


Page 200

« KERATRY de

d’azur au grélier d’argent, surmonté d’une lance, alias d’un pal de même

La dame de Keratry épouse d’Yvon de Kerviher fait exempter un métayer du manoir de Keratreiz en Ploaré

Ramage du Juch     »


Page 211

« KERVIHER du

d’azur à trois mains dextres d’argent, un fer d’épieu de même en abîme

Guillaume de Kerviher, fils de Daniel de Kerviher, et sa mère résident an manoir de Kerviher au fief du Pont en Landudec
Jehan de Kerviher réside à an Run Bihan au fief d’évèque en Ploganec
Yvon de Kerviher réside au manoir de Keratreiz, appartenant à sa femme en Ploaré et fait exempter un métayer à Kergueguen en Guengat
Yvon Kerviher est l’époux de l’héritière de Keratry, ramage du Juch

Les armoiries des Kerviher rappellent celles de Guengat, maison géographiquement proche, ramage par ailleurs de Quéménet  »

In fine de l’ouvrage

Figurent les armoiries des GUENGAT et des KERVIHER

Celles de GUENGAT d’azur à trois mains dextres appaumées d’argent rangées en pal  ne correspondent pas aux représentations connues des armes des Guengat (église de Guengat) où les trois mains sont rangées 2,1.

La représentation de celles des KERVIHER d’azur à trois mains dextres d’argent, un fer d’épieu en abîme que confirme le blason retrouvé à Rubian en Plogonnec, ne correspond cependant pas à la description qui en est faîte : les trois mains sont rangées « tiercées en perle » au lieu d’être rangées 2, 1 ; le fer d’épieu est placé en pointe et non en abîme.


NOTA :

selon monsieur Albert DESHAYES Dictionnaire topographique du Finistère, éditions Coop Breizh, Kerangwenn, 29540 Spézet, 1er trimestre 2000,

page 72, Keratreiz, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Keratry de nos jours, manoir ;
page 97, Kergueguen, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Kerveguen de nos jours, manoir ;
page 136, Gueleguifin, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Guilguiffin de nos jours, site romain et médiéval ;
page 136, Kerzadnou, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Kerandraou Gourret de nos jours ;
page 136, Kerenan, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Kerenal de nos jours ;
page 137, Kerstredic, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Kerstridic de nos jours, manoir ;
page 137, Kervicher, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Kerviher de nos jours, manoir, croix ; Kerguier, 1536 (id.) ; Kervier, 1540 (1G186) ; Kervyer, 1543 (id.) ;
page 137, Penfrat, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Penfrat de nos jours, manoir ;
page 137, Tnouhuon, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Truhen de nos jours ;
page 137, Tyvoarlen, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est Ty Varlen de nos jours.

page 100 : la demoiselle de Keratry épouse d’Yvon Kerviher est Hazenyse Keratry ; leur fils est Mahé Kerviher. Voir annexes K et L.

Kergueguen, actuellement Kerveguen en Guengat, est peut-être confondu avec Kergagen en Gourlizon, trève de Ploaré. Voir annexes J et K.



*

*           *

Annexe B


Mariage de Jean COSQUER et de Catherine KERVIHER vers 1470


1 – Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, des pairs, grands officiers de la couronne et de la maison du roy et des anciens barons du royaume. Tome huitième : avec les qualitez, l'origine, le progrès et les armes de leurs familles,... / le tout dressé sur titres originaux,... 
par le P. Anselme [de Sainte Marie], augustin déchaussé ; continuée par M. du Fourny... ; revu., corrigé et augmenté par les soins du P. Ange et du P. Simplicien,...
Disponible sur la bibliothèque numérique de la bibliothèque nationale : http://gallica.bnf.fr

Page 758, exposant l’origine de la maison de La Vieuville en Bretagne :

«      I
 JEAN Coskaer, gentilhomme de Bretagne, seigneur de Farbus en Artois, pris le
nom de la Vieuville.
Femme, CATHERINE Kerviher étoit veuve en 1472 & mère de :

    II
SEBASTIEN de la Vieuville, seigneur de Farbus par la donation que son père
lui fit en l’an 1462. vint en France avec la Reine Anne de Bretagne lors de son
mariage avec le Roy Charles VII.
Femme, PERRINE de S Waast, fut mariée par contrat du 23. novembre 1510 et mère de … »


2 - Nobiliaire et Armorial de Bretagne
de Pol POTIER de COURCY V. Forest et E. Grimaud, Nantes, 1862.
3 volumes. Réédition : Joseph Floch éditeur. Mayenne. 1970.

Tome I, page 295
Cosquer (du), en français La Vieuville, sieur dudit lieu, paroisse de Combrit. Références : montres de 1426 et 1481, dites par l'évêque de Cornouaille.
"D'argent à sept feuilles de houx d'azur, 3.3.1.".
Le nom ancien de cette famille est Glezran, Jean, armé pour le recouvrement de la personne du duc en 1420.
La branche aînée fondue dans Kerlazrel, puis Euzenou. Jean, juveigneur, épousa en 1470, Catherine de Kernicher ; Sébastien, fils des précédents, s'établit en Artois, où il francisa son nom en La Vieuville et épousa en 1510 Perrine de Saint-Vast. Voyez Vieuville (de La).
 
Tome III, page 220
Vieuville (de La), en breton Cosquer(du), sieur dudit lieu, paroisse de Combrit, - de Forbus, en Artois, - marquis de Saint-Chamond, - comte d'Artois, en Champagne, - sieur de Vienne, - de Comfolent, - baron de Nogent-L'Artaud en Normandie, érigé en duché en 1651 sous le nom de Vieuville, - pair de France.
"Ecarté en 1 et 4 : fascé d'or et d'azur en huit pièces, les deux premières fasces de trois de trois annelets de gueules, qui est Vieuville en Artois ; au 2 et 3 : d'hermines au chef endenté de gueules,  qui est d'O ; sur le tout : d'argent à sept feuilles de houx d'azur, qui est de Cosquer.". Voyez Cosquer.
Jean, juveigneur du Cosquer, épouse en 1470 de Catherine de Kernicher [Kerviher] ; Sébastien, fils des précédents, homme d'armes des ordonnances du Roi dans les montres de 1489 et 1505 reçues à Arras et à Saint Quentin, s'établit en Artois, où il francisa son nom et épousa en 1510 Perrine de Saint Waast.
Cette famille a produit deux grands fauconniers de France, des lieutenants généraux, gouverneurs de provinces, un surintendant des finances et un évêque de Rennes en 1464, + 1676 (famille éteinte).


3 – Généalogie de la famille régnante de Belgique

Monsieur José VERHEECKE, généalogiste belge de langue flamande cite dans l’ascendance du roi Baudoin 1er de Belgique :

35552. Jean COSKUER, prend le nom « VIEUVILLE » + avant 1472.
35553. Catherine KERVIHER (appelée aussi « du QUESNIER »), fille de Guy, seigneur du Quesnelée, marié à Marguerite de BIGNELAYE.

NOTA : Quesnier serait sans doute à corriger en Quervier, et Quesnelée en Querviher, soit pour tous deux Kerviher.

Monsieur José VERHEECKE cite Anselme, VIII, page 758. La source concernant les parents de Catherine Kerviher n’est pas connue.


*

*         *


Annexe C


Catherine an STANG, vivante vers 1474, veuve Jehan de KERVIHER


REFORMATION des FOUAGES de 1426
Diocèse ou évêché de Cornouaille

Texte établi par Hervé et Yann TROCHET

Editions de la Pérenne, 43, boulevard Beauséjour, 75016 Paris
Dépôt légal : décembre 2001
ISBN : 2 – 914810 – 00 – 8
EAN : 9782914810005


Page 247

« du STANG 2

Yvon au Stanc réside à Crozon

Yvon au Stanc mourra avant le 24 mai 1474, date à laquelle sa succession et celle de Duezmat sa femme, seront réglées entre Costiau au Stanc leur fils aîné, et Catherine au Stenc, veuve de Jehan de Kerviher, leur petite fille, par conséquent nièce audit Costiau. »


NOTA : la branche à laquelle appartient Jehan de Kerviher n’est pas connue.


*

*          *


Annexe D


Montre de l’évêché de Cornouaille de 1481


Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers, Brest, 1852, pages 316 et suivantes.

Monstre de l’Evesché de Cornouailles de l’an 1481

(copié sur le manuscrit original)

(annoté par Norbert BERNARD)

Le présent livre est le mémoire et rapport de la monstre générale des gens d’armes, de traicts et autres gens de guerre, nobles et ennoblis, et autres tenans fiefs et heritaiges nobles et subjects aux armes de l’evesché de Cornouailles, tenûe et faicte à Carhaix par noble et puissant le sire du Pont et de Rostrenen et nobles escuyers Bertrand de Lanros et Yvon de Tréanna sieur de Monros, et chascun commis à ce, du duc nostre souverain seigneur. Présent maistre Jehan Lodic procureur de Cornouailles commis du duc pour rapporter et faire enregistrer par escript la dicte monstre, en faisant laquelle, faicte par nous dicts seigneurs les commissaires, pris et eûs le serment des nommés ci-après et chacun de servir [p. 317] bien et loyaulment le duc nostre souverain seigneur contre tous ceux qui peuvent vivre et mourir. Faict à Carhaix le quatriesme et cinquiesme jour de septembre, mil quatre cent quatre vingt-ung.


Page 331
Et premier
LA CHASTELLENIE DE QUIMPER-CORENTIN.


Page 333

Les nobles de Beuzec-Cap Sizun

Glezian du Faou, pour lui et son père, archer en brigandine.
Thomas Campion, idem.
Hervé Filelys [Fily], archer en Pal.
Jehan Adam, archer en brigandine.
Guillaume Kervasquet, par Hervé son fils, archer en brigandine.
Jehan Calvé, pour luy et pour son père, archer en brigandine.
Jehan Gouzien, idem.
Marguerite du Faou, par Alain Doulec, archer en brigandine.


Page 334

Les nobles de Landudec.

Guillaume de Tyvarlen et Catherine de Branalen, femme de Charles de Tyvarlen, par ledict Charles, à deux chevaux, archer en brigandine.
Alain le Cren, par maistre Guillaume son fils, archer en brigandine.
Jehan de Kerscodic, en pal et vouge.
Guillaume Larcher, par Henry son fils, en brigandine et vouge.
Pierre le Corre, en brigandine et vouge.

Page 342

Les nobles de Plouaray.

Michel Kervingar, par Hervé son fils, archer en brigandine.

NOTA : monsieur Hervé TORCHET corrige ici  Mahé Kerviher, par Henry son fils, archer en brigandine.

Maistre Jehan Kerfloït, idem.

Page 344
Les nobles de Plogonnec.

Jehan Kerpain, archer en brigandine.
Jehan de Balyc, indisposé, comparu par Guillaume le Boëdec et Yvon le Tréhiden, archers en brigandine.
Hervé Kermeher [Kerviher], archer en brigandine.


*

*          *


Annexe E


Alliance entre Thébaud de LANDANET et Françoise de KERVIHER avant1513


1. - Selon monsieur Pol POTIER de COURCY : Nobiliaire et armorial de Bretagne.

V. Forest et E. Grimaud, Nantes, 1862. 3 volumes. Réédition : Joseph Floch éditeur. Mayenne. 1970.

Tome II, page 143.

Landanet (de), sieur dudit lieu, par d’Elliant, - de Coëtlevarec, - de Keranbolic, - de Kerven, par. de Guiscriff.
Ext. Réf. 1669, six gén. ; réf et montres de 1426 à 1562, par. d’Elliant et Guiscriff. Ev. De Cornouailles.
« D’azur au greslier d’argent, accompagné en chef d’un fer de lance de même, la pointe en haut, comme Keratry ».
Jean, de la paroisse d’Elliant, anobli par Monsieur, et ont demandé les paroissiens lettres dérogatoires ; il en a obtenu de confirmation, a été en procès à la chambre et a gagné en 1426. Thébaud, fils Henry, vivant en 1513, épouse Françoise de Kernicher.


 2. - Selon messieurs Jérôme FLOURY et Eric LORANT : Catalogue généalogique de la noblesse bretonne : d'après la réformation de la noblesse 1668-1672 et les arrêts de l'Intendance, du Conseil d'Etat et du Parlement.

SAJEF. 109, rue de Paris. 35 000 Rennes.

de Landanet
« d’azur à un sanglier d’argent surmonté d’un fer de lance de même »

Thébaud de Landanet    Françoise de Landanet, soeur de  Thébaud
x Françoise de Kernicher    x Guillaume Gallecan    

Pierre de Landanet, sr de Kereven x en janvier 1589 Marie Le Quirieuc
Jacques de Landanet x en janvier 1621 ? de Keratry
Jean de Landanet x en mai 1641 de ? Trevic
Sébastien de Landanet

En bas de page : Jean de Landanet a été déclaré noble d’extraction par arrêt rendu en la chambre de la Réformation le 3 septembre 1669 au rapport de M. Denyau



NOTA :
erreur habituelle de nom, Kernicher pour Kerviher ;

la branche de laquelle est issue Françoise de Kerviher n’est pas connue ;

le fils de Thébaud de Landanet, épouse de Françoise de Kerviher est, selon monsieur Pol POTIER de COURCY, Henry de Landanet et, selon messieurs Jérôme FLOURY et Eric LORANT, Pierre de Landanet ;

la descendance de Jean de Landanet, écuyer, sieur de Coatcleverec, Kermoulic et d’autres terres, époux de Jeanne de Tréouret, figurent dans les registres des paroisses de Quimper, Elliant, Fouesnant en Cornouaille ;

les armes des Keratry, Landanet et Kerviher portent toutes un fond d’azur et des meubles d’argent dont un fer d’épieu (ou fer de lance). Si sans doute Kerviher procède de Guengat (les trois mains), Keratry et Landanet procèdent de Kerviher (le fer d’épieu).


*

*          *

Annexe F



Réformation des personnes et des terres tout ensemble pour connaître leur qualité et pouvoir mettre à jour l’assiette des taxes sur les roturiers possédant fiefs et terres nobles.
(1536)


Texte établi par monsieur Norbert BERNARD.

Les corrections de monsieur Norbert BERNARD et de monsieur Albert DESHAYES ont été portées dans le texte.



Landudec - Landudec
Nobles et maisons

Allain de Rosmadec sieur de Tyovarlen [Tyvarlen], de Kehouet [Kerhon] de Kgamet [Kergamet].
Guillaume de Tyovarlen sieur du Guilly [Guilguiffin ?] et de Penhouet [Penhoat] de Bran…, Kerian, de Kdadulec [Kerdalidec] de Pontteleguer [Pont-Cléguer].
Yvon Le Cren Sr de Kerrelen [Kerénal ?].
Allain de Kerstoudie [Kerstridic],  Sr dudit lieu.
Jean Kerviyer [Kerviher], Sr dudit lieu.


Ploegonnet - Plogonnec

Messire Jacques de Nevet, Sr dud lieu de Kgoureden, de Kledan de Langoledic [Saint-Pierre-Coat-Nevet, Lango Ledic et Kergouneden].
Artur Kbescat noble, Sr du Bidier [Bulliec].
Allain de Kpen ne Sr de de Lozpeno du Quemquis [Plessix-Lopéau].
Jean Kvier [Kerviher], Sr du Rubien.
Bastien de Launay, Sr de Garjan de Coetmorvan [ Garlan et Coat-Morvan].
Raoul de Lanroux [Lanros] et Jeanne de Meuvean [Meinven]sa femme, Sr et dame de Kollivet [Kerollivien ou Kerollivier ?].
Jean Torros Sr de Quefros [Le Torcol à Queffros].
Guillaume de la Villeneuve Sr de Bonnergat [Bonescat]
La fille de Guillaume de Kgouet dame de Coetpereneix [Coat-Bernès] et de Coetgallon.
Loüis de Tremarec Sr de Troubouvet [Trébiolet].
Jean Kgallo Sr de Crechars [Kergall à Kernervant].
La maison de Kmaru, au Sr du Vieux Chastel [Kermaner].
Le sieur de Guenegat Sr de Lezardrezec [Lezoudoaré]
Guillaume de Tyovarlen Sr d’Ayguern [Le Vern-Kertanguy].
Jean de Coetanzre Sr du Bezit [La Boixière].
Le Sr du Juch Sr de Kouvean [Keronvéan].
Le manoir de Killi, noble, de Kadilli, appartenant au sieur évêque de Cornouaille.


Ploecastel vel Ploegastel - Plogastel-Saint-Germain
Nobles et maisons

Messire Jacques de Guengat, Sr du Quillio [Quilliou], de Kboustoul [Kervoustoul], du de Drevers, de Kguen [Kergren], de Kerun [Kéréon].
Rolland de Lezongar et Jeanne Lavoelan sa femme, sieur et dame du Hilguit [Le Hilguy], de Kyvenic [Kervinic], de Kourien [Kerourien].
Jean Le Corre, Sr de Kdaniel.
Jean Le Dremiel, sergent féodé du Sr de Rohan, noble sieur du manoir du Run [Le Rhun].
Henry Ksauson, Sr de Kguigoudon [Kervigodou].
La maison de Kmathehan [Kermathéano], appartenante à Françoise Le Saux, roturière.
Les enfans de Guillaume Knyel [Kerviher], Sr de Trevers [Drevers].
La maison de Lesloquel.
Raoul Le Doulce, Sr de Guiller Saint Germain.
Jean de Kergoualezre, Sr de Kerronenguen.
Gillette de Kloagan, dame de Coetcanton, et de Kyarneau.


NOTA :

la paroisse de Ploaré ne figure pas dans le texte connu de cette réformation ;

selon monsieur Albert DESHAYES Dictionnaire topographique du Finistère, éditions Coop Breizh, Kerangwenn, 29540 Spézet, 1er trimestre 2000, page 193, Trevers, 1536, est Dreviers, 1426 (Réf. Nobl. bret.), est actuellement Drevez (bihan / braz), manoirs ;

pour la paroisse de Plogastel-Saint-Germain, la correction concernant les Kerviher est du rédacteur : les enfants connus de Guillaume Kerviher sont Guillaume, aîné, et Thierry Kerviher, qui survit à son frère, tous deux  fils de Marye Douvalen. (voir annexe M).


*

*         *

Annexe G


Montre générale de l’évêché de Cornouaille de 1562


Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers, Brest, 1852, pages 426 à 479.

Monstre générale de l’Euesché de Cornouailles, faicte à Quimper les 15e et 16e du mois  de may 1562.

Copié et annoté par Norbert BERNARD


Pages 439 et 440
Les nobles de Mesles Carhaix.

Jehan du Chastel, sieur de Mesle.
Yvon Gueguen, sieur de Kergequel, presant par Guillaume le Bahezre son garde, dict qu’il est sous l’esdict.
Charles du Drezit, S.r de Kerforn, presant Pierre du Drezit son fils aisné, dict faire pique sèche.
[p. 440]
Jehan Péran, default.
Catherine Kervechen [sans doute pour Kerviher], presante par Louis Lesmaës son fils, qui dict estre sous l’esdict.
Maistre Guillaume Guyamont, presant en personne, dict estre exempt à cause de son office de lieutenant de Carhaix.
Jehan Penquelen, default.
Mahé Rabacou, idem.
Yvon Lorguel, idem.

NOTA : dans les notes de bas de page Kervechen est identifié comme Kervicher, soit Kerviher.


Page 468
de Landudec

Le sieur de Tyvarlen, presant, capitaine de l’arrière-ban.
Le sieur de Quilliquifin, presant, dict faire homme d’armes.
Yvon le Even, S.r de Kerlen, presant, dict faire corselet.
Louis de Kerinher [Kerviher], presant par Nicolas Kerniher [Kerviher] son frère, sous l’esdict.
Le sieur de Kertredic, mineur, par Alain de Kerfor, presant, dict faire arquebusier à cheval.


Page 469
de Plogonnec

Le sieur du Mene, default.
Le sieur de Lospesennec, mineur, comparoit par M. Chaniou, dict faire archer.
Le sieur de Boulyec, presant, dict faire arquebusier à cheval.
Le sieur de Robien [corrigé par Rubien en bas de page], séneschal de Cornouailles, presant, dict qu’il est exemt pour son office, ainsi qu’il l’est par l’esdict, et néanmoins dict avoir baillé sa déclaration d’arquebusier à cheval.
François le Guirieuc, sieur de Bonnescat, presant, dict faire corselet.

NOTA : Le sieur de Rubian est à cette date Georges Lesandevez, sénéchal de Quimper, époux de Marguerite Kerviher, dame de Rubian.


Page 472
Les nobles de Ploesré.

La dame du Juch, default.
Le S.r de Keratri, presant, dict estre sous l’esdict.
Glaeren Gouzien, default.

NOTA : le sieur de Keratry peut-être Kerviher.


Page 475
Les nobles de Landrévarzec.

Jehan Moysan, sieur de Parc-Amou, presant par G.me Tréouret, dict faire pique sèche.
Olivier de Kerguelen, S.r de Kerenroch et de Penanyum, sous l’esdict.
Henry de la Boëssière, presant, sous l’esdict.
Le sieur de Kerperennès, est sous l’esdict.
Péron Caradec, idem.

NOTA : Olivier de Kerguelen, sieur de Kerenroch et de Penayum est l’époux de Claude Kerviher


Pages 477 et 478
Les nobles de Quimper

M.tre Jehan le Scanf, presant, dict qu’il faict pique sèche.
M.tre Riou Kerguelen, S.r de Kervalec, presant, excusé pour ce qu’il est greffier d’office et de l’arrière-ban audict évesché.
Les héritiers de Jacques le Femer, default.
Tanguy Kerjuher [Kerviher], dict qu’il est sous l’esdict.
Les héritiers M.tre Jacques le Saux, déf.
M.tre Guillaume Phily, S.r de Kerlagatu, présant, dict estre sous l’esdict.
Les mineurs Alain Barlot, S.r de Kermoysan, sous l’esdict.

NOTA : première apparition d’un Kerviher à Quimper ; d’autres mentions de la même époque montrent qu’il s’agit sans doute de Tanguy Kerviher, sieur du Drevers, second fils de Guillaume Kerviher et de Marie Douvalen.


Page 770
de Beuzec-Cap-Sizun.

Alain Rousseau, S.r de Kerygon, presant, dict qu’il est sous l’esdict.
Glarin Filly, idem.
Bertrand Adam, idem.
Jehan Provost, sieur de Rostellien, idem.
Jehan Kerriou, default.

NOTA : Alain Rousseau, sieur de Kerygon, est sans doute de la parenté de Marguerite Rousseau, première épouse de Tanguy Kerviher (voir annexe M).



NOTA général concernant la montre de 1562 :

les nobles de Plogastel-Saint-Germain, ou est situé Le Drevers, ne figurent pas dans ce texte ; le sieur du Drevers est alors Tanguy de Kerviher, sans doute celui cité à Quimper (voir annexe M).


*

*          *

Annexe H



Citation des Kerviher dans le Nobiliaire et armorial de Bretagne


Pol POTIER de COURCY : Nobiliaire et armorial de Bretagne.
V. Forest et E. Grimaud, Nantes, 1862. 3 volumes. Réédition : Joseph Floch éditeur. Mayenne. 1970.

Tome II, page 118.

Kernicher (de), sieur dudit lieu, par Landudec, - de Kerguéguen, par Guengat, - du Drevers, par Plougastel-Saint Germain, - de Kerastry, par Ploaré. Ancienne extraction, refonte 1669, quatre générations ; références et montres de 1426 et 1562, dites par évêque de Cornouaille.
"D'azur à trois mains d'argent, un fer d'épieu de même en abyme". Voyez Guengat et Menez.
Guillaume, vivant en 1562, époux de N. Drouallen.
La branche aînée fondue dans l'Honoré.


Tome II, page 143.

Landanet (de), sieur dudit lieu, par d’Elliant, - de Coëtlevarec, - de Keranbolic, - de Kerven, par. de Guiscriff.
Ext. Réf. 1669, six gén. ; réf et montres de 1426 à 1562, par. d’Elliant et Guiscriff. Ev. De Cornouailles.
« D’azur au greslier d’argent, accompagné en chef d’un fer de lance de même, la pointe en haut, comme Keratry ».
Jean, de la paroisse d’Elliant, anobli par Monsieur, et ont demandé les paroissiens lettres dérogatoires ; il en a obtenu de confirmation, a été en procès à la chambre et a gagné en 1426. Thébaud, fils Henry, vivant en 1513, épouse Françoise de Kernicher.


NOTA :

erreur de nom : lire Kerviher ;

il n'y a pas de lieu-dit Kernicher à Landudec, seul Kerviher est connu ;

les terres de Kerviher en Landudec, de Kerguéguen à Guengat, de Keratry à Ploaré sont citées à la réformation des fouages de 1426 ;

la terre de Rubihan à Plogonnec, bien que figurant dans la réformation des fouages de 1426 n’est pas ici citée ;
 
la montre de l'évêché de Cornouaille faite à Carhaix en 1481 n’est pas citée ; pourtant les Kerviher y figurent ;

une mention laissant penser que Guillaume Kerviher, époux de Marie Drouallen est vivant en 1562 est erronée : un acte du 15 mai 1540, actuellement aux archives départementales de Nantes, apprend en effet que Guillaume Kerviher est décédé vers 1528, voir annexe M ;

la branche aînée des Kerviher, de Kerviher en Landudec, est alors fondue dans L’Honoré ; celle de Rubian est fondue dans Lesandrevez. Guillaume Kerviher, époux de Marie Drouallen est de la branche du Drevers (Plogastel-Saint-Germain) et du Tréfrest (Pont Croix) ;

pour Landanet, voir annexe E.


*

*         *
Annexe I



Citation des Kerviher dans : Catalogue généalogique de la noblesse bretonne : d'après la réformation de la noblesse 1668-1672 et les arrêts de l'Intendance, du Conseil d'Etat et du Parlement

de messieurs Jérôme FLOURY et Eric LORANT :
SAJEF. 109, rue de Paris. 35 000 Rennes.


Tome I, page 439

Fily

Descendance d’Hervé Fily, époux de Louise Kernicher, parmi laquelle (sept générations) est Jean Fily, sieur de Kerneis, Kerlan, Lanvic, Lavers, etc…avocat, notaire royal et apostolique, seul juge et sénéchal de la cour de Lézoualc’h, capitaine de la compagnie garde-côte de Beuzec.
Jean Fily était l’époux de Jeanne Le Gall, fille d’Henry Le Gall et Marguerite du Cleuziou,
[Information communiquée par monsieur Bruno LE GALL, archiviste de Quimper, en janvier 2006]


Tome II, page 839

de Kernicher

"d'azur à trois mains droites d'argent"
 
Guillaume de Kernicher, + avant 1543, x Marie Doualen, d'où :
Tanguy de Kernicher, sieur du Drevers, x Jeanne Le Veert, d'où :
Tanguy de Kernicher, sieur de Kerverez, x Marie de Guermeur, d'où :
Pierre de Kernicher, sieur du Treffrest (1)
 
En bas de page (1) Pierre de Kernicher, sieur du Treffrest, a été déclaré noble d'extraction par arrêt rendu en
la chambre de la réformation le 13 juin 1669 au rapport de M. Raoul.


NOTA :

erreur de nom : lire Kerviher ;

les armes sont incomplètes : il manque le fer d’épieu en abîme qui distingue les Kerviher des Guengat ;

pour monsieur Pol POTIER de COURCY, Guillaume Kerviher, époux de Marie Doualen est vivant en 1562 ; pour messieurs Jérôme FLORY et Éric LORANT, il est décédé avant 1543, ce qui est exact puisqu’un acte du 30 mai 1540, actuellement aux archives départementales de Loire Atlantique, indique qu’il est décédé vers 1528 ;

Marie Doualen, dame du Drevers, est citée dans les actes de la paroisse de la rue Kéréon à Quimper le 10 décembre 1542 (baptême de Charles, fils de Laurent Martin) et le 8 mars 1549 (baptême de Jeanne L’Honoré, fille de Pierre) ; selon le transcription manuscrite des actes des paroisses de Quimper aux archives départementales du Finistère, consultable aux archives départementales du Finistère à Quimper ;

Marye Douvalen est également citée le 30 mai 1540 à Quimper, le 9 décembre 1548 à Nantes, le 20 juin 1549 à Quimper ; elle est fille de Jehan Douvalen, décédé vers 1513 ; Guillaume Kerviher, décédé vers 1528, et Marye Douvalen, son épouse, eurent un fils aîné Guillaume, décédé en juin 1547, auquel succède comme sieur du Drevers, Tanguy, fils puîné qui eut descendance ; voir actes aux archives départementales de Loire Atlantique à Nantes, cités en annexe M ;

la transcription manuscrite du registre des baptêmes de la cathédrale de Quimper aux archives départementales du Finistère à Quimper cite les 17 juillet 1561 et le 24 novembre 1561 Tanguy de Kerviher, sieur du Drevers ; ceci confirme que le Tanguy de Kerviher cité à la réformation de l’évêché de Cornouaille parmi les nobles de Quimper en 1562 (voir annexe G) est sans doute le présent sieur du Drevers ;

Le Drevers est Drévez (Drévez Vraz et Drévez Bihan) situé 3 kilomètres au sud-sud-est de Landudec, à 1,3 kilomètre au sud-sud-ouest de Kerviher à Landudec et à 3,2 kilomètres à l’ouest de Plogastel-Saint-Germain, sur les cartes actuelles au 1/25 000ème ; le nom de cette terre apparaît sur la Carte de Cassini (Carte n°172, Quimper) ; Le Drevers est très proche de Kerviher en Landudec ;

la branche citée ici est celle qui a descendance à Pont Croix ; Tanguy Kerviher, Marie du Guermeur, et Pierre de Kerviher et leur descendance sont portés sur les registres de la paroisse de Pont Croix, trêve de Beuzec-Cap-Sizun, à partir de 1604 ;

en 1669 la branche aînée à Kerviher à Landudec est éteinte et s’est fondue dans L’Honoré vers 1650 ; la branche de Rubihan à Plogonnec est également éteinte, fondue dans Lésandrevez avant 1562 ;

le nom de l'épouse de Guillaume Kerviher, Marye Douvalen, est peut-être Drouallen, famille connue en Cornouaille et citée à Plonévez-Quintin (actuellement en Côte d’Armor) et à Quimper ; un René Drouallen fut sénéchal de Pont L'Abbé au XVIIIème siècle.


Tome II

de Landanet

« d’azur à un sanglier d’argent surmonté d’un fer de lance de même »

Thébaud de Landanet    Françoise de Landanet, soeur de Thébaud
x Françoise de Kernicher    x Guillaume Gallecan

Pierre de Landanet, sr de Kereven x en janvier 1589 Marie Le Quirieuc
Jacques de Landanet x en janvier 1621 ? de Keratry
Jean de Landanet x en mai 1641 de ? Trevic
Sébastien de Landanet

En bas de page : Jean de Landanet a été déclaré noble d’extraction par arrêt rendu en la chambre de la Réformation le 3 septembre 1669 au rapport de M. Denyau

NOTA : voir annexe E

*

*        *



Annexe J


Les KERVIHER de Kerviher à Landudec



1. – Réformation des fouages de 1426, diocèse ou évêché de Cornouaille (annexe A)

Manoir de Kervicher     Guillaume, fils de Daniel Kerviher, mineur et sa mère noble
    Guillaume Coz, métayer au dit mineur, exempt


2 - Montre de l’évêché de Cornouaille de 1481 (annexe D)

Parmi les nobles de Landudec :

Guillaume Kerviher, par Henry son fils, en brigandine et vouge.


3. - Réformation de 1536 (annexe F)

Landudec : Jean Kerviher, seigneur dudit lieu,


4. –  Aveu de Charles KERVIHER, fils de Jean KERVIHER (4 juin 1540)

Référence : archives départementales de Loire Atlantique, B 2016.

Aveu de terres, rentes et héritages de Charles Kerviher, écuyer,  seigneur de Kerviher concernant :
en la paroisse de Landudec : le manoir noble de Kerviher de ses issues et appartenances ; un moulin dans les appartenances du manoir de Kerviher ; des appartenances dans le village de Kerlaouëret,
en la paroisse de Pouldreuzic : le ténement de Kernyzol (Kernoel actuellement) et ses appartenances,
Ces terres appartiennent à Charles Kerviher par démission le 21 septembre 1529 de Jean Kerviher, son père, du fait de son grand âge, ce que ce dernier, présent, confirme tout en versant une rente de six livres dix sous à Jacquette Lezivy, dame du Reste, fille de Marie Kerviher, sœur germaine de Jean Kerviher.
Voir documents généalogiques 1540.06.04.


5. – Montre générale de l’évêché de Cornouaille en 1562 (annexe G)

Parmi les nobles de  Landudec :

Louis de Kerviher, présent par Nicolas Kerviher, son frère, sous l’édit.


6. – Aveu de Marie de Kerguelen, veuve de François de Kerviher (13 mai 1618)

Référence : archives départementales de Loire Atlantique, B 2016.

Aveu et déclaration des terres et héritages de Marie de Kerguellen, veuve de feu François de Kerviher décédé il y a environ douze ans, et garde de Jeanne et Anne de KERVIHER, ses enfants, concernant :
le manoir de Kerviher et dépendances situé en la paroisse de Landudec, de dix-huit livres de revenu,
un moulin  ruiné depuis vingt-huit à trente ans
Cette propriété est reconnue à la demanderesse sous réserve de payer une rente de six livres, quinze sols tournois à la paroisse Saint Mathieu dans le faubourg de Quimper.
Voir documents généalogiques 1618.05.13.


7. – Demande de reconnaissance de l’aveu de Marie de Kerguellen, veuve de François de Kerviher, par Mathieu L’Honoré et d’Anne Kerviher son épouse, sieur et dame de Kerviher  (24 et 26 janvier 1636)

Référence : archives départementales de Loire Atlantique, B 2016.

Mathieu L’Honoré et Anne de Kerviher, sieur et dame de Kerviher, celle-ci étant propriétaire du manoir de Kerviher et d’un moulin à eau sur la paroisse de Landudec, font reconnaître devant le siège présidial de Quimper la foi et l’hommage de Marie de Kerguelen, veuve de François de Kerviher, en son nom et au nom de leurs enfants, à Nantes le 13 mai 1618. 
Anne de Kerviher, épouse de Mathieu L’Honoré, est fille de François de Kerviher et de Marie de Kerguelen.
Voir documents généalogiques 1636.01.24 et 1636.01.26.


8. – Guillaume du Haffont et Jeanne Kerviher

Selon monsieur Norbert BERNARD, un document du XVIIe indique que le prénom du sieur du HAFFOND serait Guillaume, plutôt que Jean (BnF, PO 1606, datée de 1648) :

« Marie Kerguelen, femme de François Kerviher, seigneur dud. Lieu et de Kervasou, a esté mère de deux filles,
à sçavoir de Jeanne Kerviher, laquelle n’ayant lessé d’enffens d’escuyer Guillaume du Haffont, Seigneur de
Lestimbech (...) s’est rendu religieuse au monastère des dames ursulines de Kempercorentin. Damoiselle
Anne de Kerviher, sa soeur et héritière espousa Mathieu L’Honoré, Seigneur de Kergostiou, et en a des enffens. »


9. – Article de monsieur COHEN de SAINT LUC concernant Kerviher  à Landudec

Référence : Bulletin de la société archéologique du Finistère, tome XLIV, 1917.

Pages 36 à 38

…/…

« Kerviher

Guillaume Kerviher, fils mineur de défunt Daniel Kerviher, possédait ce manoir en 1426. Il vivait encore en 1481 et se fit représenter à la montre de Carhaix par son fils Henry (3).

En 1529, Jehan de Kerviher « à cause de son vieil âge » fit abandon de ses biens à son fils Charles de Kerviher, écuyer, lequel en 1540 fournit aveu au roi pour le manoir et le moulin de Kerviher qu’il exploitait directement et pour le convenant Kerniol (ou Merdy izéla) tenu par Alain Le Marec.

Louis de Kerviher qui lui succéda, fut remplacé à la montre de 1562 par son frère Nicolas, notaire à Quimper. François de Kerviher, décédé vers 1606, avait épousé Marie de Kerguelen  (1) (1603) qui rendit aveu, en 1618, au nom de ses filles Jeanne et Anne, pour le manoir de Kerviher affermé à Jean Denys et pour son moulin ruiné de puis 28 ou 30 ans.
L’aînée des filles, Jeanne, après la morte de son mari, Jean [ou Guillaume, voir ci-dessus] du Haffond de Lestimbech, prit le voile aux Ursulines de Quimper, laissant Kerviher à sa sœur puînée.

Anne de Kerviher, qui avait épousé Mathieu L’honoré, sieur de Kergostiou, eut pour enfants : Jacques L’honoré qui était diacre en 1649, curé de Lanvern en 1661 et, en 1670, recteur de Guengat ; Renée dont le mari Pierre Marcan, procureur fiscal de Pouldavid, mourut en 1670 ; Catherine décédée sans alliance et Yves qui épousa, en 1669, Gillette de Keratry.

Par contrat du 12 octobre 1671, la dame douairière de Kergostiou vendit à Messire René de Plœuc le manoir de Kerviher avec toutes ses dépendances, rabines, bois taillis et de haute futaie et ses prééminences dans l’église de Landudec (2) pour le prix de quatre mille neuf cents livres tournois et à la charge d’acquitter une rente de huit livres due à la fabrique de Saint-Mathieu.

Kerviher depuis cette époque, fait partie de la terre de Gulguiffin. Des anciens bâtiments, il ne reste qu’un mur assez élevé, à l’ouest de la cour, auquel sont adossés des appentis. La maison de ferme conserve plusieurs ouvertures provenant du vieux manoir dont la dernière reconstruction ne remontait qu’à 1583.

Le blason des Kerviher d’azur à trois mains droites d’argent, 2 et 1, un fer de lance de même en abîme, était gravé sur une croix érigée près de la route d’Arvor et dont les pierres sont entrées dans la construction de la chapelle du Guilguiffin (1751).

…/…

CONEN DE SAINT LUC   »


Renvois de bas de page :
Page 36.
«    (3) La femme d’Henry Kerviher appartenait à la famille Penfrat ; elle possédait un tènement à Kermenguy, en Plozévet.     »

Page 37.

«    (1) Fille de Jehan de Kerguélen, seigneur de Kerlez en Landrévarzec, et de Blanche Moisan, elle fut partagée, en 1615, par son frère aîné, Germain de Kerguélen recteur d’Ergué-Gabéric, qui mourut en 1647 official de Cornouaille.

(2) Elles consistaient en trois tombes basses, une tombe élevée et le droit d’écusson dans la chapelle au nord de la nef.  »


NOTA :

le deuxième alinéa reprend l’aveu de Charles Kerviher du 4 juin 1540. (Alinéa 4 de la présente annexe, ci-dessus) ;

le troisième alinéa reprend l’aveu de Marie de Kerguelen, veuve de François de Kerviher, en 1618 à Nantes et la demande de reconnaissance de cet aveu des 24 et 26 janvier 1636 de Mathieu L’Honoré et d’Anne de Kerviher. (Alinéa 5 et 6  de la présente annexe, ci-dessus) ;

Kerviher est situé à quatre kilomètres au sud-est de Landudec, à 1,2 kilomètre au sud du château du Guilguiffin ; sur la carte de Cassini, Kerviher est situé en un lieu appelé « Le Merdy » (carte n°172, Quimper) ; deux « Le Merdy » sont portés à proximité l’un de l’autre, l’un en bas de la carte de Carhaix (n°171), l’autre en haut de la carte de Quimper (n°172), peut-être par erreur du graveur ou parce qu’alors Kerviher dépendait du Merdy ( d’où peut-être la parenthèse « ou Merdy izéla ») ;

la terre de Kerviher est toujours en possession du propriétaire du château du Guilguiffin, actuellement monsieur et madame Philippe Davy. La pierre portant les armes des Kerviher n’a pas été retrouvée dans la chapelle du Guilguifin.


9. – Succession des Kerviher, sieur de Kerviher

Des différents éléments cités ci-dessus, la succession des sieurs et dames de Kerviher à Landudec semble être la suivante :

Daniel Kerviher, décédé avant 1426,
Guillaume Kerviher, fils de Daniel, vivant en 1426 et en 1481,
Henry Kerviher, fils de Guillaume, vivant en 1481, époux d’une demoiselle Penfrat ;

Jean Kerviher, né vers 1464, d’un grand âge en 1529, vivant en 1540, ayant une sœur Marie, épouse Lezivy,
Charles Kerviher, fils de Jean, né avant 1529, vivant en 1540 ;

Louis Kerviher, vivant en 1562 comme son frère Nicolas, notaire à Quimper ;

François Kerviher, mort vers 1606, époux de Marie Kerguelen,
Jeanne Kerviher, fille des précédents, épouse de Jean Guillaume du Haffond, sans descendance,
Anne Kerviher, sœur de Jeanne, épouse de Mathieu L’Honoré.

Kerviher est vendu par Anne Kerviher à René le Ploeuc en 1671 et appartient depuis au domaine du Guilguifin.  


10. – Généalogie des Kerviher de Kerviher en Landudec

Cette généalogie figure dans les pages qui suivent de 1426 à la vente de la terre en 1671, en quatre fragments.

La parenté entre les fragments n’est pas connue, mais il est probable qu’ils soient reliés par filiation directe. 


*

*         *


Kerviher en Landudec, premier fragment


1. Daniel KERVIHER, sieur de KERVIHER
+ : avant  1426.

x : inconnue
+ : après 1426.

Un enfant connu:

11. Guillaume KERVIHER


Lieux

Kerviher est situé dans la paroisse de Landudec.
Le lieu-dit existe toujours. Un corps de ferme subsite, propriété de monsieur et madame Philippe Davy, propriétaire du château du Guilguiffin. 

Documents :

1426. « Landudec, Kerviher : Guillaume, fils de Daniel Kerviher, mineur et sa mère noble » selon Hervé et Yves TROCHET: La réformation des fouages de 1426. Edition de la Pérenne. Paris. Décembre 2001. Voir annexe A

« Guillaume Kerviher, fils mineur de défunt Daniel Kerviher, possédait ce manoir en 1426. »
Selon monsieur CONEN de SAINT LUC. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.
 

11. Guillaume KERVIHER, sieur de KERVIHER
o : avant  1426.
+ : après 1481

x : inconnue.

Un enfant connu:

1.1.1. Henry KERVIHER

Documents :

1426. « Landudec, Kerviher : Guillaume, fils de Daniel Kerviher, mineur et sa mère noble » selon Hervé et Yves TROCHET, La réformation des fouages de 1426. Edition de la Pérenne. Paris. Décembre 2001. Voir annexe A

1481. « Landudec : Guillaume Kerviher, par Henry son fils, en brigandine et vouge ». Selon la montre de l’évêché de Cornouaille en l’an 1481. Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers. Brest. 1852. Annoté par monsieur Norbert BERNARD. Voir annexe D.

« Guillaume Kerviher, fils mineur de défunt Daniel Kerviher, possédait ce manoir en 1426. Il vivait encore en 1481 et se fit représenter à la montre de Carhaix par son fils Henry. »
Selon monsieur CONEN de SAINT LUC, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.
 


1.1.1. Henry KERVIHER, sieur de KERVIHER
+ : après 1484.

x : demoiselle PENFRAT

Descendance inconnue.
Documents :

1481. « Landudec : Guillaume Kerviher, par Henry son fils, en brigandine et vouge ». Selon la montre de l’évêché de Cornouaille en l’an 1481. Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers. Brest. 1852. Annoté par monsieur Norbert BERNARD. Voir annexe D.

« Guillaume Kerviher, fils mineur de défunt Daniel Kerviher, possédait ce manoir en 1426. Il vivait encore en 1481 et se fit représenter à la montre de Carhaix par son fils Henry (3).
 (3) La femme d'Henry de KERVIHER appartenant à la famille PENFRAT; elle possédait un ténement à Kermenguy, en Plozévet. »
Selon monsieur CONEN de SAINT LUC, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.


*

*         *


Kerviher en Landudec, deuxième fragment

1. KERVIHER

x : inconnue

Enfants connus :

Jehan KERVIHER, sieur de KERVIHER
Marie KERVIHER

Documents

4 juin 1540. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Aveu de terres, rentes et héritages de Charles KERVIHER, écuyer,  seigneur de KERVIHER concernant,
en la paroisse de Landudec : le manoir noble de Kerviher de ses issues et appartenances, valeur quinze livres, un moulin dans les appartenances du manoir de Kerviher, valant cinquante sols, des appartenances dans le village de Kerlaouëret,
en la paroisse de Plouldreuzic : le ténement de Kernoel  et ses appartenances,
Ces terres appartiennent à Charles KERVIHER par démission de Jean de KERVIHER, du fait de son grand âge, le 21 septembre 1529, ce que ce dernier, présent, confirme tout en versant une rente de six livres dix sous à Jacquette LEZIVY, dame du RESTE, fille de Marie KERVIHER, sœur germaine de Jean KERVIHER. Voir documents généalogiques 1540.06.04.

« En 1529, Jehan de KERVIHER "à cause de son grand âge" fit abandon à son fils Charles de KERVIHER, écuyer, lequel en 1540 fournit aveu au Roi pour le manoir et le moulin de Kerviher qu'il exploitait directement et pour le convenant Kerniol (ou Merdy izéla) tenu par Alain LE MAREC ». Selon monsieur CONEN de SAINT LUC. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.


Jehan KERVIHER, sieur de KERVIHER
De grand âge en 1529.
+ : après 1540.

x : inconnue

Enfant connu :

1.1.1. Charles KERVIHER, sieur de KERVIHER

Documents

1536. Landudec : « Jean Kerviher, seigneur dudit lieu ». Selon le texte établi par monsieur Norbert BERNARD de la Réformation des personnes et des terres tout ensemble pour connaître leur qualité et pouvoir mettre à jour l’assiette des taxes sur les roturiers possédant fiefs et terres nobles.
Voir annexe F.

4 juin 1540. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Aveu de terres, rentes et héritages de Charles KERVIHER, écuyer,  seigneur de KERVIHER concernant,
en la paroisse de Landudec : le manoir noble de Kerviher de ses issues et appartenances, valeur quinze livres, un moulin dans les appartenances du manoir de Kerviher, valant cinquante sols, des appartenances dans le village de Kerlaouëret,
en la paroisse de Plouldreuzic : le ténement de Kernoel  et ses appartenances,
Ces terres appartiennent à Charles KERVIHER par démission de Jean de KERVIHER, du fait de son grand âge, le 21 septembre 1529, ce que ce dernier, présent, confirme tout en versant une rente de six livres dix sous à Jacquette LEZIVY, dame du RESTE, fille de Marie KERVIHER, sœur germaine de Jean KERVIHER. Voir documents généalogiques 1540.06.04.

« En 1529, Jehan de KERVIHER "à cause de son grand âge" fit abandon à son fils Charles de KERVIHER, écuyer, lequel en 1540 fournit aveu au Roi pour le manoir et le moulin de Kerviher qu'il exploitait directement et pour le convenant Kerniol (ou Merdy izéla) tenu par Alain LE MAREC ». Selon monsieur CONEN de SAINT LUC. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.


Marie KERVIHER

x : sieur LEZIVY, de prénom inconnu.

Enfant connu :

1.2.1. Jaquette LEZIVY, dame du RESTE

Document

4 juin 1540. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Aveu de terres, rentes et héritages de Charles KERVIHER, écuyer,  seigneur de KERVIHER concernant,
en la paroisse de Landudec : le manoir noble de Kerviher de ses issues et appartenances, valeur quinze livres, un moulin dans les appartenances du manoir de Kerviher, valant cinquante sols, des appartenances dans le village de Kerlaouëret,
en la paroisse de Plouldreuzic : le ténement de Kernoel  et ses appartenances,
Ces terres appartiennent à Charles KERVIHER par démission de Jean de KERVIHER, du fait de son grand âge, le 21 septembre 1529, ce que ce dernier, présent, confirme tout en versant une rente de six livres dix sous à Jacquette LEZIVY, dame du RESTE, fille de Marie KERVIHER, sœur germaine de Jean KERVIHER. Voir documents généalogiques 1540.06.04.


Charles KERVIHER, sieur de KERVIHER
+ : après 1540.

x : alliance inconnue.

Descendance inconnue.

Documents :

4 juin 1540. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Aveu de terres, rentes et héri tages de Charles KERVIHER, écuyer,  seigneur de KERVIHER concernant,
en la paroisse de Landudec : le manoir noble de Kerviher de ses issues et appartenances, valeur quinze livres, un moulin dans les appartenances du manoir de Kerviher, valant cinquante sols, des appartenances dans le village de Kerlaouëret,
en la paroisse de Plouldreuzic : le ténement de Kernoel  et ses appartenances,
Ces terres appartiennent à Charles KERVIHER par démission de Jean de KERVIHER, du fait de son grand âge, le 21 septembre 1529, ce que ce dernier, présent, confirme tout en versant une rente de six livres dix sous à Jacquette LEZIVY, dame du RESTE, fille de Marie KERVIHER, sœur germaine de Jean KERVIHER. Voir documents généalogiques 1540.06.04.

« En 1529, Jehan de KERVIHER "à cause de son grand âge" fit abandon à son fils Charles de KERVIHER, écuyer, lequel en 1540 fournit aveu au Roi pour le manoir et le moulin de Kerviher qu'il exploitait directement et pour le convenant Kerniol (ou Merdy izéla) tenu par Alain LE MAREC ».
Selon monsieur CONEN de SAINT LUC. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.


Jacquette LEZIVY, dame du RESTE
+ : après 1540.

x : allaince inconnue.

Descendance inconnue.

Document :

4 juin 1540. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Aveu de terres, rentes et héritages de Charles KERVIHER, écuyer,  seigneur de KERVIHER concernant,
en la paroisse de Landudec : le manoir noble de Kerviher de ses issues et appartenances, valeur quinze livres, un moulin dans les appartenances du manoir de Kerviher, valant cinquante sols, des appartenances dans le village de Kerlaouëret,
en la paroisse de Plouldreuzic : le ténement de Kernoel  et ses appartenances.
Ces terres appartiennent à Charles KERVIHER par démission de Jean de KERVIHER, du fait de son grand âge, le 21 septembre 1529, ce que ce dernier, présent, confirme tout en versant une rente de six livres dix sous à Jacquette LEZIVY, dame du RESTE, fille de Marie KERVIHER, sœur germaine de Jean KERVIHER. Voir documents généalogiques 1540.06.04.


*

*         *


Kerviher en Landudec, troisième fragment


1. KERVIHER

x : inconnue.

Deux enfants connus :

Louis KERVIHER, sieur de KERVIHER
Nicolas KERVIHER

1.1. Louis KERVIHER, sieur de KERVIHER
+ : après 1562

Documents :

1562. « Landudec : Louis de Kerinher [Kerviher], presant par Nicolas Kerniher [Kerviher] son frère, sous l’esdict. ». Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers, Brest, 1852, pages 426 à 479. Monstre générale de l’Euesché de Cornouailles, faicte à Quimper les 15e et 16e du mois  de may 1562. Copié et annoté par Norbert BERNARD
Voir annexe G

« Louis de KERVIHER, qui lui succéda  [ à Charles de KERVIHER fils de Jehan ], fut remplacé à la montre de 1562 par son frère Nicolas, notaire à Quimper ».
Selon monsieur CONEN de SAINT LUC. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.


1.2. Nicolas KERVIHER, notaire royal à Quimper
+ : après le 29 avril 1572

Documents :

« Landudec : Louis de Kerinher [Kerviher], presant par Nicolas Kerniher [Kerviher] son frère, sous l’esdict. ». Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers, Brest, 1852, pages 426 à 479. Monstre générale de l’Euesché de Cornouailles, faicte à Quimper les 15e et 16e du mois  de may 1562. Copié et annoté par Norbert BERNARD
Voir annexe G

« Louis de KERVIHER, qui lui succéda  [ à Charles de KERVIHER fils de Jehan ], fut remplacé à la montre de 1562 par son frère Nicolas, notaire à Quimper ».
Selon monsieur CONEN de SAINT LUC. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.

29 avril 1572. Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Cité comme « notaire royal, demeurant terre au Duc à Kempercorentin » dans un aveu de Nicolas de TYRALEN.
Archives départementales de Loire Atlantique. Référence ADLA 2024/6.
[Signalé par madame Nathalie CALVEZ.]


*

*         *


Kerviher en Landudec, quatrième fragment


1. François de KERVIHER, sieur de KERVIHER et de KERVASOU
+ : vers 1606

x : vers 1603. Marie de KERGUELEN, fille de Jehan de KERGUELEN et de Blanche MOISAN.

Deux filles :

Jeanne de KERVIHER
Anne de KERVIHER

Document

13 mai 1618. Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Aveu et déclaration des terres et héritages de Marie de KERGUELLEN, veuve de feu François de KERVIHER décédé il y a environ douze ans, et garde de Jeanne et Anne de KERVIHER, ses enfants, concernant :
le manoir de Kerviher et dépendances situé en la paroisse de Landudec, de dix-huit livres de revenu,
un moulin  ruiné depuis vingt-huit à trente ans
Cette propriété est reconnue à la demanderesse sous réserve de payer une rente de six livres, quinze sols tournois à la paroisse Saint Mathieu dans les faubourgs de Quimper.
Voir documents généalogiques 1618.03.13.

24 et 26 janvier 1636. Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Devant le siège présidial de Quimper, Mathieu L'HONORÉ et Anne de KERVIHER, sieur et dame de KERVIHER, celle-ci étant propriétaire du manoir de Kerviher et dun moulin à eau sur la paroisse de Landudec, font reconnaître la reconnaissance de foi et d'hommage de Marie de KERGUELEN, veuve de François de KERVHER, en son nom et au nom de leurs enfants, à Nantes le 23 mai 1618.
Voir documents généalogiques 1636.01.24 et 1636.01.26.

« François de KERVIHER, décédé vers 1606, avait épousé Marie de KERGUELEN (1) (1603) qui rendit aveu, en 1618, au nom de ses filles Jeanne et Anne, pour le manoir de Kerviher affermé à Jean DENYS et pour son moulin ruiné depuis 28 ou 30 ans.
 (1) Fille de Jehan de KERGUELEN, seigneur de KERLEZ en Landrévarzec, et de Blanche MOISAN, elle fut partagée, en 1615, par son frère aîné, Germain de KERGUELEN, recteur d'Ergué-Gabéric, qui mourut en 1647 official de Cornouaille. ».
Selon monsieur CONEN de SAINT LUC, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.


Jeanne de KERVIHER, dame de KERVIHER

x : Jean [ou Guillaume] du HAFFOND de LESTIMBACH

Sans descendance

Documents

13 mai 1618. Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Aveu et déclaration des terres et héritages de Marie de KERGUELLEN, veuve de feu François de KERVIHER décédé il y a environ douze ans, et garde de Jeanne et Anne de KERVIHER, ses enfants, concernant :
le manoir de Kerviher et dépendances situé en la paroisse de Landudec, de dix-huit livres de revenu,
un moulin  ruiné depuis vingt-huit à trente ans
Cette propriété est reconnue à la demanderesse sous réserve de payer une rente de six livres, quinze sols tournois à la paroisse Saint Mathieu dans les faubourgs de Quimper.
Voir documents généalogiques 1618.03.13.

« François de KERVIHER, décédé vers 1606, avait épousé Marie de KERGUELEN (1603) qui rendit aveu, en 1618, au nom de ses filles Jeanne et Anne, pour le manoir de Kerviher affermé à Jean DENYS et pour son moulin ruiné depuis 28 ou 30 ans.
L'aînée des filles, Jeanne, après la mort de son mari, Jean du HAFFOND de LESTIMBACH, prit le voile aux Ursulines de Quimper, laissant Kerviher à sa soeur puînée. ».
Selon monsieur CONEN de SAINT LUC, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.


Anne de KERVIHER, dame de KERVIHER, dame douairière du KERGOSTIOU
+ : 10 octobre 1680
(+) : Saint Mathieu, Quimper.

x : Mathieu L’HONORÉ.

Enfants connus :

1.2. Germain L’HONORÉ, o 13 mai 1625, La Chandleur, Quimper
1.3. Renée L’HONORÉ, dame douairère de KERRANAISAN ( ! 1667) ; o : 16 juillet 1625, La Chandleur, Quimper ; épouse de Pierre MARCAN,
1.4. Jacques L’HONORÉ, curé de Lanvern, recteur de Guengat
1.5. Catherine L’HONORÉ
1.6. Yves L’HONORÉ, époux de Gillatte KERATRY

NOTA : ordre incertain ; descendance non suivie dans le présent document.

Documents

24 et 26 janvier 1636. Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Devant le siège présidial de Quimper, Mathieu L'HONORÉ et Anne de KERVIHER, sieur et dame de KERVIHER, celle-ci étant propriétaire du manoir de Kerviher et d’un moulin à eau sur la paroisse de Landudec, font reconnaître la reconnaissance de foi et d'hommage de Marie de KERGUELEN, veuve de François de KERVHER, en son nom et au nom de leurs enfants, à Nantes le 23 mai 1618. Anne de KERVIHER, épouse de Mathieu L'HONORÉ, est  fille de François de KERVIHER et de Marie de KERGUELEN. Voir documents généalogiques 1636.01.24 et 1636.01.26.

12 octobre 1671. Vend à René de PLOEUC le manoir de Kerviher et toutes ses dépendances. Elle est dite "dame douairière de KERGOSTIOU". Voir ci-dessous.

10 octobre 1680. Paroisse Saint Mathieu, Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère Décéès et inhumation de Marie de KERVIHER, dame douairière du KERGOSTIOU, agée d’environ 80 ans. Voir documents généalogiques 1680.10.10.

« L’aînée des filles, Jeanne, après la morte de son mari, Jean [ou Guillaume], du Haffond de Lestimbech, prit le voile aux Ursulines de Quimper, laissant Kerviher à sa sœur puînée.
Anne de Kerviher, qui avait épousé Mathieu L’honoré, sieur de Kergostiou, eut pour enfants : Jacques L’Honoré qui était diacre en 1649, curé de Lanvern en 1661 et, en 1670, recteur de Guengat ; Renée dont le mari Pierre Marcan, procureur fiscal de Pouldavid, mourut en 1670 ; Catherine décédée sans alliance et Yves qui épousa, en 1669, Gillette de Keratry.
Par contrat du 12 octobre 1671, la dame douairière de Kergostiou vendit à Messire René de Plœuc le manoir de Kerviher avec toutes ses dépendances, rabines, bois taillis et de haute futaie et ses prééminences (2) dans l’église de Landudec pour le prix de quatre mille neuf cents livres tournois et à la charge d’acquitter une rente de huit livres due à la fabrique de Saint-Mathieu.
Kerviher depuis cette époque, fait partie de la terre de Gulguiffin. Des anciens bâtiments, il ne reste qu’un mur assez élevé, à l’ouest de la cour, auquel sont adossés des appentis. La maison de ferme conserve plusieurs ouvertures provenant du vieux manoir dont la dernière reconstruction ne remontait qu’à 1583. »
« (2) Elles consistaient en trois tombes basses, une tombe élevée et le droit d'écusson dans la chapelle au nord de la nef.    » 
Selon monsieur CONEN de SAINT LUC. Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. Tome XLIV. 1917. Pages 36 à 38.


*

*         *

Annexe K


KERVIHER de Rubihan à Plogonnec


1. – Réformation des fouages en 1426 ; diocèse ou évêché de Cornouaille (annexe A)

Jehan de Kerviher réside à Run Bihan au fief d’évêque en Plogonnec.


2. – Montre de l’évêché  de Cornouaille de 1481 (annexe D)

Hervé Kerviher, archer en brigandine, est cité parmi les nobles de Plogonnec.


3. – Biens de l’abbaye de Landévennec en 1508

Référence : archives départementales du Finistère Série 2H. Biens de l’abbaye de Landévennec.

Une note sur papier rédigée lors de l’inventaire de 1848 figure parmi les pièces concernant les biens de cette abbaye à Landrévarzec (référence : 2 H 16). Elle indique que Jean Kerniher [Kerviher] a fait aveu pour Kernéner ou Kernévez en Landrévarzec et renvoie aux actes concernant les biens de cette même abbaye à Plogonnec (référence : 2 H 17).

A la cote 2 H 17, la pièce d’archive est un procès verbal sur parchemin d’un aveu rendu le 10 septembre 1508 en la cour de Quimper par Jean Kerviher envers l’Abbé et le couvent de Landévennec à la fois pour le lieu de Pontleir, autrefois du village de Keredou, en Plogonnec et pour  Kernévez en Landrévarzec.
Cet aveu était joint à une liasse datant de 1678 provenant du Rubien à Plogonnec. Il est donc très probable que cet aveu soit de Jean Kerviher, sieur de Rubian.

Voir documents généalogiques 1508.09.10.

NOTA :

selon monsieur Albert DESHAYES Dictionnaire topographique du Finistère, éditions Coop Breizh, Kerangwenn, 29540 Spézet, 1er trimestre 2000 :
page 134, Kernévez en Landrévarzec est Guernevez de nos jours,
page 196, Keredou en Plogonnec est Keridou (sur Lorette) de nos jours ;
page 198, Penteir en Plogonnec est cité parmi les lieux inhabités ou disparus de cette paroisse ;

sur la carte de Cassini, Penteir est indiqué au nord de Keridou, de Kergreach (actuellement Keridou et Kergréac’h) à un emplacement actuellement proche de Kervir ou de la résidence de la Lorette.
Kervir provient peut-être de Kervier ou Kerviher.

selon le Catalogue généalogique de la noblesse bretonne de messieurs Jérôme FLOURY et de Eric LORANT, tome II, page 83, Tanguy de Kerviher, époux de Marie du Guermeur, est sieur de Kerverez ; peut-être s’agit-il de ce lieu en Landrévarzec. 


4. – Jean Kerviher, fils d’Hervé Kerviher et de Jeanne Keryar, obtient la levée de son héritage. (4 janvier 1510)

Référence : archives départementales de la Loire Atlantique. B 2019. XVe siècle-1777. – Paroisse de Ploaré (Ploelré, XVe siècle) avec sa trève Gourlison et de Plogoff.

Auprès de la cour de Quimper, le 4 janvier 1510,  aîné d’Hervé Kerviher et de Jeanne Keryar, cette dernière décédée veuve en octobre 1508 dans son fief proche de Quimper, demande et obtient la levée de l’héritage. Celui-ci est constitué de la moitié d’une tenure au village de Kergagen, trève de Gourlizon, paroisse de Ploaré, que tient Jehan Mahé. Voir documents généalogiques 1510.01.04. 

NOTA :

selon monsieur Albert DESHAYES Dictionnaire topographique du Finistère, éditions Coop Breizh, Kerangwenn, 29540 Spézet, 1er trimestre 2000 :
page 97,  Kergagen est cité parmi les lieux de Gourlizon.
Kergagen figure sur la carte de Cassini, à proximité immédiate de Gourlizon ;

la mention de Kergagen en Gourlizon est à rapprocher de l’aveu de Jehan Kerviher, sieur de Rubien,  le 17 avril 1740 où des terres au même lieu sont  citées ;

lors de la Réformation de 1426, Yvon Kerviher, époux d’Hazelyse Keratry, vivant à Keratry,  est cité comme possédant la moitié d’une terre à Kergueguen, « en patrage avec son aîné, mais n’y a nulle demeure et en celui lieu il y a hommes et terres à autres et n’est pas manoir ». 
Il se peut (mais ce n’est qu’une supputation) qu’il y ait eu confusion entre Kergueguen en Guengat et Kergagen en Gourlizon, les deux terres étant possédées par moitié ; si c’était le cas, cet Yvon Kerviher pourrait être le frère puiné de Jehan Kerviher, sieur de Rubian en 1426.  Voir annexe A et annexe L.


5.- Réformation de 1536 (voir annexe F)

Plogonnec, Jean Kerviher, sieur de Rubien.


6. – Aveu de Jehan Kerviher, sieur de Rubihan (17 avril 1540)

Référence : archives départementales de Loire Atlantique. B 2031. 1493-1732. – Aveux collectifs de la sénéchaussée de Quimper

Jehan Kerviher, sieur de Rubihan, alors âgé de soixante-quinze ans (et donc né vers 1464), fait aveu à Quimper pour les biens pour lesquels il exerce une seigneurie à Gourlizon, trèves de Ploaré, en particulier à Kergagen et Keryaven, à Beuzec-Cap-Sizun et dans la paroisse de Quemenen en la juridiction de Châteaulin. Ce dernier bien à appartenu à Hazenyse Keratry et à son fils Mahé Kerviher. Voir documents généalogiques 1540.04.17.

NOTA : cet acte apprend que Hazenyse Keratry est l’épouse d’Yvon Kerviher de la réformation des fouages de 1426 en Cornouaille.  Mahé Kerviher,  leur fils est cité à la montre de 1481 ; il apprend également que Jehan Kerviher, sieur de Rubien, est né vers 1464 et qu’il a vécu plus de 75 ans puisqu’il est vivant en 1540.


7. – Jean Kerviher, père de Prigent de Kerviher époux de Marie Kerarez, propriétaire de Keransquer en Ergué-Amel, ainsi que de Kervatinas en Pluvigner (20 mai 1540)

Référence : archives départementales de Loire Atlantique. B 1217. 1499-1561 – Paroisse de Ergué-Amel.

Le 20 mai 1540, Jehan de Kerviher, seigneur de Rubien, donne son autorité paternelle à son fils Prigent Kerviher afin d’autoriser l’épouse de ce dernier, Marie Kerarez, à son tour dûment autorisée par son époux, de tenir en seigneurie lige :  
le village et dépendances de Keransquer en la paroisse de Ergué-Amel dans la juridiction de Fouesnant ;
le village et dépendances de Kervatinas, en la paroisse de Pluvigner dans la juridiction d’Auray.
L’acte est établi au manoir du Rubien, paroisse de Plogonnec, évêché de Cornouaille.
Voir documents généalogiques 1540.05.20.

NOTA :

cet acte indique que Prigent Kerviher, époux de Marie Keriarz, est fils de Jean Kerviher, seigneur de Rubien,  et que ce dernier est vivant le 20 mai 1540.

Tangy Kerviher est sans doute le Tanguy cité parmi les nobles de Quimper à la montre de l’évêché de Cornouaille de 1562.


8. – Prigent de Kerviher, sieur de Rubien, compère de Pierre Furic le 26 avril 1545

Monsieur Norbert BERNARD relève que le bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1902, tome XXIX, page 198, cite Prigent Kermer [Kerviher], sieur de Rubien, compère de Pierre Furic le 26 avril 1545.  Voir documents généalogiques 1545.04.26.

NOTA : Il s’agit sans doute de Prigent Kerviher, fils de Jehan Kerviher, époux de Marie de Kerarez.


9 – Descendance d’Olivier de Kerguelen et de Claude de Kerviher

Monsieur Norbert BERNARD cite, d’après une pièce originale de la bibliothèque nationale de France (cote : P.O. 1606 [folio VII, v°]), les alliances suivantes :

« Olivier Kerguelen, seigneur de Keranroch et de Penanjeun, estoit demisionaire de son père en l’an 1556 et mourut l’an 1573 (…). Il avait de le vivant de sondict père espousé damoiselle Claude de Kerviher, fille de Prigent de Kerviher, sieur de Rubien, et de Marie Kerariez, dame du Plessix Fouesnant, sa femme ; et sour de Marguerite, dame de Rubien, femme de Georges Lesodevez [Lesandevez], seneschal au praesidial de Kempercorentin ; ladicte Claude survecut son marj, fut tutrice de ses enfans, desmela plusieurs affaires epineuses
par l’acistance du sieur de Rubien, conseiller ai présidial, son nepveu, filz de sa sour ainéé...».

NOTA : ces éléments expliquent l’absence de Kerviher à Rubien à la montre de l’évêché de Cornouaille en 1562 : cette branche Kerviher est fondue dans Lesandevez.


10. – Registres des hommages

11 mai 1652

Référence : archives départementales du Finistère, I G 366/4, une pièce, 12 folios.

Registre de hommages du 11 mai 1562 où sont cité les nobles faisant hommage pour leurs terres qu’ils tiennent au fief du seigneur évêque de Quimper. Aux folios 5 et 6 figure :

« Noble messire Georges de Lesandevez et [folio 6] damoiselle Margaritte Kerviher sa femme, seigneur et dame de Rubien »

NOTA : ceci confirme qu’à la montre de 1562, le sieur de Rubian est Georges de Lesandrévez, époux de Marguerite Kerviher.

7 mai 1574

Référence : archives départementales de Loire Atlantique. B 2410 (1552-1680). Transcription des hommages faits dans différentes juridictions. Folio 256 recto et 257 verso.

« 7 mai 1574. Marguerite de Kerviher, dame du Plessix [actuellement Quinquis], a fait pour Jacques de Lesandrouez son fils, foi et hommage de ladite terre et seigneurie du Plessix, diocèse de Cornouaille ».
Le nom de la paroisse ne figure pas sur l’acte.
Voir documents généalogiques 1574.05.07.


11. – Succession des Kerviher, sieur de Rubian

Des différents éléments cités ci-dessus, la succession des sieurs et dames Kerviher à Rubian semble être la suivante :

Jehan Kerviher, Run Bihan est fief d’évêque (réformation des fouages de 1426) ;

Hervé Kerviher, vivant en 1481, époux de Jeanne Keryar, décédée veuve en octobre 1508,
Jean Kerviher, fils d’Hervé et de Jeanne Keryar, né vers 1464, vivant en 1540,
Prigent Kerviher, fils de Jean, vivant en 1545, époux de Marye Kerarez, dame du Plessis-Fouesnant, vivante en 1540,
Marguerite de Kerviher, décédée après 1574, fille de Prigent Kerviher et de Marye Kerarez, épouse de Georges Lesandrevez,

Rubian passe alors dans la famille Lesandrevez par héritage.


12.– Ouvrage moderne concernant Plogonnec et citant Rubian

Sylvie-Béatrice RIBIÈRE : Plogoneg : Histoire, coutumes, traditions. Editions FCHL. Décembre 1995.
Concernant le manoir de Rubihan en Plogonnec :

« Cette grande et haute maison massive du XVIème siècle est ajourée de fenêtres à croisillons et flanquée à l’arrière d’une grande tour carrée. A l’intérieur, une salle comporte une cheminée monumentale.
Autrefois il existait un portail fortifié d’une échauguette et d’une tourelle ; il disparut en 1930. La porte piétonne portait un écusson aux armes des Kernicher : « d’azur à trois mains d’argent avec un lambel de gueules ».

NOTA :
erreur de nom : lire Kerviher ;

la description des armes de ces Kerviher de an Run Bihan en 1426 ou ici Rubihan n’est pas exacte ;
la pierre qui portait le blason a été réutilisée dans un montant de porte d’une étable ; elle est toujours visible : elle porte bien les trois mains, dont les deux supérieures et le fer d’épieu entre elles sont bien apparents.



13. – Généalogie des Kerviher du Rubian à Plogonnec

Cette généalogie figure dans les pages qui suivent de 1426 à la vente de la terre en 1671, en deux fragments.

La parenté entre ces fragments n’est pas connue.


*

*          *

Rubian en Plogonnec, premier fragment


1. Jehan KERVIHER, sieur de Run Bihan
+ : après 1426.

x : inconnue.

Descendance inconnue.

Document :

« Jehan de KERVIHER réside à an Run Bihan au fief d'évèque en Plogonec. ». Selon messieurs Hervé et Yves TROCHET : La réformation des fouages de 1426. Edition de la Pérenne. Paris. Décembre 2001. Voir annexe A.


*

*         *


Rubian en Plogonnec, second fragment

1. Hervé KERVIHER
+ : après 1481 et avant octobre 1508.

x : Jeanne KERYAR.
+ : octobre 1508.

Enfant connu :

Jean KERVIHER, sieur de KERVIHER

Documents :

1481. Plogonnec : « Hervé Kermeher [Kerviher], archer en brigandine. ». Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers, Brest, 1852, pages 316 et suivantes.  Montre de l’évêché de Cornouaille de 1481. Annoté par monsieur Norbert BERNARD. Voir annexe D.

4 janvier 1510. Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Auprès de la cour de Quimper,
Jean KERVIHER, fils aîné d’Hervé KERVIHER et de Jeanne KERYAR, cette dernière décédée veuve en octobre 1508 dans son fief proche de Quimper, demande et obtient la levée de l’héritage. Celui-ci est constitué de la moitié d’une tenue au village de Kergagan, trève de Gourlizon, paroisse de Ploaré, que tient Jehan MAHÉ. Voir documents généalogiques 1510.01.04.


Jean KERVIHER, sieur de RUBIAN, avocat
o : vers 1464.
+ : après le 20 juin 1440

x : inconnue.

Enfant connu :

1.1.1. Prigent KERVIHER, sieur de RUBIAN

Documents :

7 septembre 1508. Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Aveu de Jean KERVIHER à l'abbaye de Landévenez pour : les villages de Keredou de Pont-Leir en Plogonnec et de Kernevez en Landrévarzec. Voir documents généalogiques 1508.09.07(1) et 1508.09.07(2).

4 janvier 1510. Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Auprès de la cour de Quimper, Jean KERVIHER, fils aîné dHervé KERVIHER et de Jeanne KERYAR, cette dernière décédée veuve en octobre 1508 dans son fief proche de Quimper, demande et obtient la levée de lhéritage. Celui-ci est constitué de la moitié dune tenue au village de Kergagan, trève de Gourlizon, paroisse de Ploaré, que tient Jehan MAHÉ.  Jean KERVIHER signe.
Voir documents généalogiques 1510.01.04.

1532 et 1536. Avocat, ainsi que son fils Prigent, selon  Pierre HOLLOCOU : Justices royales en Cornouaille en 1532. La sénéchaussée de Gourin et ses juridictions seigneuriales (1532-1550), BSAF, t. CXXXIII, 2004, p. 308.

1536, cité parmi les nobles de Plogonnec : « Jean Kvier [Kerviher], Sr du Rubien ». Selon : Réformation des personnes et des terres tout ensemble pour connaître leur qualité et pouvoir mettre à jour l’assiette des taxes sur les roturiers possédant fiefs et terres nobles (1536). Texte établi par monsieur Norbert BERNARD.

17 avril 1540. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Jehan Kerviher, sieur de Rubihan, alors âgé de soixante-quinze ans (né vers 1464), fait aveu à Quimper pour les biens pour lesquels il exerce une seigneurie à Gourlizon, trèves de Ploaré, en particulier à Kergagen et Keryaven, à Beuzec-Cap-Sizun et dans la paroisse de Quemenen en la juridiction de Châteaulin. Ce dernier bien à appartenu à Hazenyse Keratry et à son fils Mahé Kerviher de la branche de Ploaré.
Voir documents généalogiques 1540.04.17.

20 mai 1540.  Manoir du Rubien, Plogonnec (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Jehan de KERVIHER, seigneur de RUBIAN donne son autorité paternelle à son fils Prigent KERVIHER afin d’autoriser l’épouse de ce dernier, Marie KERAREZ dûment autorisée par son époux, de tenir en seigneurie lige :
le village et dépendances de Keransquer où demeurent Noël et Jehan LE CALVEZ, en la paroisse de Ergué-Amel dans la juridiction de Fouesnant ;
le village et dépendances de Kervatinas, où demeurent Olive LE BEIZ et ses enfants, en la paroisse de Pluvigner dans la juridiction d’Auray.
Voir documents généalogiques 1540. 05.20.


1.1.1. Prigent KERVIHER, avocat
+ : après 1545.

x : Marye KERAREZ, dame du PLESSIX-FOUESNANT
+ : après 1540.

Enfant connu :

Marguerite KERVIHER, dame de RUBIAN.
Claude KERVIHER, dame de RUBIAN

Lieux :

Le Plessix, paroisse de Fouesnant, est actuellement Quinquis où est un manoir, selon monsieur Albert DESHAYES : Dictionnaire topographique du Finistère. Coop Breizh. Page 88.

Documents :

Monsieur Norbert BERNARD cite daprès une pièce originale de la bibliothèque nationale de France (P.O. 1606, folio VII, v°) les alliances suivantes :
« Olivier Kerguelen, signeur de Keranroch et de Penanjeun, estoit demisionaire de son père en l'an 1556 et mourut l'an 1573 (…).
Il avait de le vivant de sondict père espousé damoiselle Claude de Kerviher, fille de Prigent de Kerviher, sieur de Rubien, et de Marie Kerariez, dame du Plessix Fouesnant, sa femme ; et sour de Marguerite, dame de Rubien, femme de Georges Lesodevez, seneschal au praesidial de Kempercorentin ...».

1532 et 1536. Avocat, ainsi que son père Jean, selon  Pierre HOLLOCOU : Justices royales en Cornouaille en 1532. La sénéchaussée de Gourin et ses juridictions seigneuriales (1532-1550), BSAF, t. CXXXIII, 2004, p. 308.

20 mai 1540.  Manoir du Rubien, Plogonnec (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Jehan de KERVIHER, seigneur de RUBIAN donne son autorité paternelle à son fils Prigent KERVIHER afin d’autoriser l’épouse de ce dernier, Marie KERAREZ dûment autorisée par son époux, de tenir en seigneurie lige :
le village et dépendances de Keransquer où demeurent Noël et Jehan LE CALVEZ, en la paroisse de Ergué-Amel dans la juridiction de Fouesnant ;
le village et dépendances de Kervatinas, où demeurent Olive LE BEIZ et ses enfants, en la paroisse de Pluvigner dans la juridiction d’Auray.
Ces biens sont venus par Marie KERAREZ. Voir documents généalogiques 1540. 05.20.

Monsieur Norbert BERNARD relève que le bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1902, tome XXIX, page 198, cite Prigent Kermer [Kerviher], sieur de Rubien, compère de Pierre Furic le 26 avril 1545.  Voir documents généalogiques 1545.04.26.


1.1.1.1. Marguerite KERVIHER, dame de RUBIAN
+ : après 1574.

x : Georges LESANDREVEZ, sieur de RUBIAN, sénéchal au présidial de Quimper-Corentin

Enfant connu :

1.1.1.1.1. Fils LESANDEVEZ, sieur du RUBIAN
1.1.1.1.2.. Jacques de LESANDREVEZ, sieur du PLESSIX-FOUESNANT

NOTA : descendance non suivie.

Documents :

11 mai 1562. Registre des hommages de Quimper pour les terres tenues au fief du seigneur évêque de Quimper.  « Noble messire Georges de Lesandevez et [folio 6] damoiselle Margaritte Kerviher sa femme, seigneur et dame de Rubien »
Archives départementales du Finistère, réfrérence ADF 1 G 366/4, une pièce, 12 folios. Folios 5 et 6.

7 mai 1574. Nantes. Transcriptions des hommages pour différentes circonscriptions. « Marguerite de Kerviher, dame du Plessix [actuellement Quinquis], a fait pour Jacques de Lesandrouez son fils, foi et hommage de ladite terre et seigneurie du Plessix, diocèse de Cornouaille ».
Archives départementales de Loire Atlantique. B 2410. Voir documents généalogiques 1574.05.07.

NOTA : le nom du fils de Georges LESANDEVEZ et de Marguerite KERVIHER qui fut sieur de Rubian n’est pas connu.


1.1.1.2. Claude KERVIHER, dame de RUBIAN
+ : après 1574.

x : Olivier KERGUELEN, sieur de KERANROCH et de PENANYUN, fils d’ Olivier de KERGUELEN et de Claude Marguerite de LA BOISSIÈRE.
+ : 1573, exécuté pour parricide

Enfants connus :

1.1.1.2.1. Hervé de KERGUELEN, sieur de PENANYUN, époux de Françoise du GUERMEUR
1.1.1.2.2. Jean de KERGUELEN, époux de Jeanne de PENTREFF

NOTA : descendance non suivie.

Document :

Monsieur Norbert BERNARD cite daprès une pièce originale de la bibliothèque nationale de France
(Cote P.O. 1606 [folio VII, v°]) les alliances suivantes :
« Olivier Kerguelen, signeur de Keranroch et de Penanjeun, estoit demisionaire de son père en l'an 1556 et mourut l'an 1573 (…). Il avait de le vivant de sondict père espousé damoiselle Claude de Kerviher, fille de Prigent de Kerviher, sieur de Rubien, et de Marie Kerariez, dame du Plessix Fouesnant, sa femme ; et sour de Marguerite, dame de Rubien, femme de Georges Lesodevez, seneschal au praesidial de Kempercorentin ; ladicte Claude survecut son marj, fut tutrice de ses enfans, desmela plusieurs affaires epineuses par l'acistance du sieur de Rubien, conseiller au présidial, son nepveu, filz de sa sour ainéé...Elle conserva en sa maison la terre de Penanjeun et fut obligée de vendre celle de Keranroch ;...».

Commentaire de monsieur Norbert BERNARD : « Son mariage fut d'abord prometteur. Son beau-père héritat en effet en 1553 d'une lointaine cousine Jeanne de TRÉANNA (branche de Tréssol) particulièrement aisée. En 1540 cette dernière avouait détenir les manoirs de Kerbautem en Tréloultré (Penmarc'h), Trésséol en Locronanan, Le Lein, Kerguillay et Chever en Pleyben, Penanyen, Rumorvanic et Maner-Bihan en Plouzevez-Porzay, Plouhinec, Pleyben, Briec, etc...Il semble que le Kerguelen ne reçu que le noyau Briec/Landrévarzec ce qui pouvait cependant suffire à doubler sa fortune.
Et notre Claude de Kerviher était la femme du fils aîné de cet héritier.
Cependant le beau-père dilapida ses biens et se retrouva sous la tutelle de son fils.
La P.O. 1606 [à la bibliothèque nationale de France] rapporte que son mari mourut en 1573 "abattu et affligé des mauvais ménages de son défunt  père". Cependant ce document réalisé par les Kerguelen en 1648 (1748 ?) cache une plus terrible réalité : une pièce des ADF (1 E 1162] indique que Olivier de Kerguelen fut condamné le 14 décembre 1573 a être écartelé pour crime de parricide.
Claude de Kerviher dut alors se trouver criblée des dettes de son beau-père et vendit Keranroc'h qui fut acquit par son cousin, Riou de Kerguelen de Kernalec.
Le soutien moral de son neveu Lezandevez de Rubian devait lui être précieux.
Voici de quoi donner corps à une fille de la maison de Kerviher qui fut d'avantage qu'un simple nom dans une généalogie. »


*

*         *

Annexe L



KERVIHER de Keratry en Ploaré


1. – Réformation des fouages en 1426 ; diocèse ou évêché de Cornouaille (annexe A)

PLOARÉ (Douarnenez et Le Juch)

Manoir de Keratreiz     Yvon Kerviher, demeurant audit manoir et appartient à la dame de Keratry sa
    femme, noble.

GUENGAT fief de Rohan

Kergueguen     Henry Floch, demeurant audit lieu sous Yvon de Kerviher, noble, et eut ledit lieu
    en partage de son aîné, et n’y a pas demeuré de mémoire d’homme, n’y a nulle
    demeure, et en celui lieu il y a hommes et terres à autres, et n’est pas manoir.
    Métayer.    »

NOTA : un aveu de Jehan de Kerviher, sieur de Rubihan, du 17 avril 1540, apprend que l’épouse de Yvon Kerviher est Hazevyse Keratry (voir alinéa 3, plus bas).


2. – Montre de l’évêché  de Cornouaille de 1481 (annexe D)

Les nobles de Plouaray.

Michel Kervingar, par Hervé son fils, archer en brigandine.

Monsieur Hervé TORCHET corrige ici : « Mahé Kerviher, par Henry son fils, archer en brigandine ».

NOTA : un aveu de Jehan de Kerviher, sieur de Rubihan, du 17 avril 1540, apprend qu’Yvon Kerviher et Hazevyse Keratry ont eut un fils Mahé Kerviher, ce qui valide la transcription de monsieur Hervé TORCHET (voir alinéa 3, plus bas). 


3. – Aveu de Jehan Kerviher, sieur de Rubihan,  le 17 avril 1540 (annexe K)

Jehan Kerviher, sieur de Rubihan, alors âgé de soixante-quinze ans (né vers 1464), fait aveu à Quimper pour les biens pour lesquels il exerce une seigneurerie à Gourlizon, trèves de Ploaré, en particulier Kergagen ainsi que Keryaven, à Beuzec-Cap-Sizun ainsi que dans la paroisse de Quemenen en la juridiction de Châteaulin. Ce dernier bien a appartenu à Hazenyse Keratry et à son fils Mahé Kerviher.
Voir documents généalogiques 1540.04.17.

NOTA : Hazenyse Keratry est l’épouse d’Yvon Kerviher de la réformation des fouages de 1426 en Cornouaille.  Mahé Kerviher, leur fils est cité à la montre de 1481. Voir ci-dessus, alinea 1 et 2, rappelant les annexes A et D.


4. – Montre générale de l’évêché de Cornouaille en 1562 (annexe G).

Page 472
Les nobles de Ploesré.
La dame du Juch, default.
Le S.r de Keratri, presant, dict estre sous l’esdict.
Glaeren [Glazren] Gouzien, default.

NOTA : le sieur de Keratry est peut-être Kerviher.


5 –Succession des Kerviher, sieur de Keratry

Yvon Kerviher, vivant en 1426, époux de Hazevyse Keratry
Mahé Kerviher, vivant en 1481, fils des précédents, alliance inconnue,
Henry Kerviher, vivant en 1481, fils des précédents, alliance inconnue,

Un sieur de Keratry, en 1562, dont on ne sait s’il est Kerviher.


NOTA, concernant Les Kerviher de Keratry en Ploaré :

en 1426, Yvon Kerviher est dit sieur de Kergueguen, pour moitié avec son aîné, mais l’enquêteur ne peut retrouver cette terre située en Guengat : « eut ledit lieu en partage de son aîné, et n’y a pas demeuré de mémoire d’homme, n’y a nulle demeure, et en celui lieu il y a hommes et terres à autres, et n’est pas manoir. » ce qui laisse des doutes sur la propriété de cette terre ;

 en 1510 Jehan Kerviher possède la moitié de Kreguegen, trêves de Gourlizon, paroisse de Ploaré ;

en 1536, la paroisse de Ploaré n’apparaît pas sur le texte de la Réformation ;

certains des possession seigneuriale de Jean Kerviher, sieuur de Rubien, ont été possédées par les Kerviher de Keratry en Ploaré ;

il est possible que Kergueguen, cité en 1426 comme propriété seigneuriale de Yvon Kerviher et située à Guengat, soit en fait le Kergagen de la trêve de Gourlizon ;

il serait alors probable que Yvon Kerviher, sieur de Keratry, soit un frère cadet Jean Kerviher, sieur de Rubian, cité dans la réformation des fouages en 1426.


6. - Généalogie des Kerviher de Keratry en Ploaré

Cette généalogie figure dans les pages qui suivent à partir de 1426 et sur trois générations.


*

*         *

Keratry en Ploaré, premier fragment


1. Yvon KERVIHER
+ : après 1426.

x : Hazevyse  KERATRY, dame de KERATRY.

Un enfant connu :

1.1. Mahe KERVIHER

Documents :

1426. Ploaré, manoir de Keratreiz. « Yvon KERVIHER, demeurant audit manoir et appartient à la dame de Keratry sa femme, noble. »
Guengat. « Henry FLOCH, demeurant audit lieu sous Yvon de KERVIHER, noble, et eut ledit lieu en partage de son aîné, et n'y a pas demeuré de mémoire d'homme, n'y a nulle demeure, et  en celui lieu il y a hommes et terres à autres, et n'est pas manoir. Métayer. »
Selon messieurs Hervé et Yves TROCHET: La réformation des fouages de 1426. Edition de la Pérenne. Paris. Décembre 2001."]

17 avril 1540. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Jan KERVIHER, sieur de Rubihan, âgé de 75 ans ou environ [né vers 1464] fait aveu pour différentes terres et biens situés
dans la juridiction de Quimper, dans paroisse de Gourlizon, trêves de Ploaré, dans la paroisse de Beuzec (Beuzec-Cap Sizin),
dans la juridiction de Châteaulin, dans la paroisse de Quemeven, terre qui ont apparteneues dans le passé à Hazevyse KERATRY et son fils Mahé KERVIHER.
Voir documents généalogiques 1540.04.17.

NOTA : ce dernier acte permet de connaître le prénom de la demoiselle KERATRY, épouse d'Yvon KERVIHER, cités dans la montre de 1426, et de savoir que Mahé KERVIHER est fils d’Yvon KERVIHER et d’Hazevyse KERATRY.


Mahe KERVIHER, sieur de KERATRY
+ : après 1481.

x : inconnue.

Un enfant connu :

1.1.1. Henry KERVIHER

Documents

1481. Plouaray (Ploaré). « Mahé Kerviher, par Henry son fils, archer en brigandine. ».
Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers, Brest, 1852. Montre de l’évêché de Cornouaille de 1481. Annoté par monsieur Norbert BERNARD, page 342.
Corrigé par monsieur Hervé TORCHET pour la mention concernant Mahé KERVIHER et son fils Henri KERVIHER.

17 avril 1540. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Jan KERVIHER, sieur de Rubihan, âgé de 75 ans ou environ [né vers 1464] fait aveu pour différentes terres et biens situés
dans la juridiction de Quimper, dans paroisse de Gourlizon, trêves de Ploaré, dans la paroisse de Beuzec (Beuzec-Cap Sizin),
dans la juridiction de Châteaulin, dans la paroisse de Quemeven, terre qui ont apparteneues dans le passé à Hazevyse KERATRY et son fils Mahé KERVIHER.
Voir documents généalogiques 1540.04.17.

NOTA : ce dernier acte permet de connaître le prénom du fils d’Yvon KERVIHER et d’Hazevyse KERATRY.


Henri KERVIHER, sieur de KERATRY
o : avant 1481.

Alliance et descendance inconnue.

Documents :

1481. Plouaray (Ploaré). « Mahé Kerviher, par Henry son fils, archer en brigandine. ».
Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers, Brest, 1852. Montre de l’évêché de Cornouaille de 1481. Annoté par monsieur Norbert BERNARD, page 342.
Corrigé par monsieur Hervé TORCHET pour la mention concernant Mahé KERVIHER et son fils Henri KERVIHER.


*

*         *

Keratry en Ploaré, second fragment


Sieur de KERATRY

Patronyme, alliance et descendance inconnus

Document :

1562. Les nobles de Ploaré. « Le S.r de Keratri, presant, dict estre sous l’esdict. »
Selon FRÉMINVILLE : Antiquités de la Bretagne : Finistère. Librairie Lefournier et Deperiers, Brest, 1852, pages 426 à 479. Monstre générale de l’Euesché de Cornouailles, faicte à Quimper les 15e et 16e du mois  de may 1562. Copié et annoté par Norbert BERNARD.
Voir annexe G.


*

*          *


Annexe M


KERVIHER du Drevers (Plogastel-Saint-Germain) et du Tréfrest (Pont-Croix)


1. – Catalogue généalogique de la noblesse bretonne (annexe I)

de Kernicher
« d’azur à trois mains droites d’argent »
 
Guillaume de Kernicher, + avant 1543, x Marie Doualen, d’où :
Tanguy de Kernicher, sieur du Drevers, x Jeanne Le Veert, d’où :
Tanguy de Kernicher, sieur de Kerverez, x Marie de Guermeur, d’où :
Pierre de Kernicher, sieur du Treffrest (1)
 
En bas de page : (1) Pierre de Kernicher, sieur du Treffrest, a été déclaré noble d’extraction par arrêt rendu en
la chambre de la réformation le 13 juin 1669 au rapport de M. Raoul.


2. – Marie Douvalen, veuve de Guillaume Kerviher déclare les biens et droits qu’elle détient en son nom propre et comme garde de son fils aîné Guillaume Kerviher (30 mai 1540)

Référence : Archives départementales de Loire Atlantique. B 2031. (1493-1732) – Aveux collectifs de la sénéchaussée de Quimper.

Déclaration, spécification et dénombrement de terres, rentes, cheff-rentes, et droits que tient Marye Douvalen, veuve de Guillaume Kervicher, en son temps seigneur du Drevers, pour elle et comme garde de son fils aîné Guillaume Kerviher, dans les paroisses de Plonéis, Lanédern et Bénodet.

NOTA : cet acte apprend la date approximative de décès (1513) de Jehan Douvalen, père de Marye Douvalen, ainsi que celui (1528) de Guillaume Kerviher (père).


– Tanguy Kerviher, sieur du Drevers, fils de Guillaume de Kerviher et de Marie Donvalen, hérite de son frère Guillaume Kerviher, décédé vers juin 1547.

Références : Archives départementales de Loire Atlantique,

B 2031. (1493-1732) – Aveux collectifs de la sénéchaussée de Quimper (trois premiers actes),
B 1138. (1475-1777) – Paroisse de Lannédern (dernier acte).

Plusieurs documents aux  archives départementales de Loire Atlantique, concernent les droits détenus sur plusieurs terres par Marye Douvalen veuve de Guillaume Kerviher, et leur fils Tanguy Kerviher. Certains sont consécutifs au décès de Guillaume Kerviher, frêre aîné de Tanguy :

3.1. La cour des comptes de Bretagne reçoit le 1er octobre 1548 la déclaration de Tanguy Kerviher concernant les biens qui lui sont échus de par le décès de Guillaume Kerviher son frère, survenu il y a seize mois [donc vers juin 1547], sous réserve qu’il adresse sous quarante jours à la dite chambre l’inventaire de ces biens.

NOTA : cet acte apprend la date approximative de décès (juin 1547) de Guillaume Kerviher, fils aîné de Guillaume de Kerviher, sieur du Drevers et de Marue Douvalen.

3.2. Présentation le 9 décembre 1548 en la chambre des comptes de Nantes de la déclaration, spécification et dénombrement de terres, cheffrentes et droits héritiers, établie le 20 septembre 1548 à Quimper, que détiennent Marye Douvalen, veuve de Guillaume Kerviher, de son vivant seigneur de Drevers, et Tanguy Kerviher, son fils, seigneur du Drevers :

en la paroisse de Plonéis, le tenure de Lanhoulou, par héritage des parents de Marye Douvalen ,
au village de Lannédern, une terre détenue par Tanguy Kerviher par héritage de son frère Guillaume Kerviher.

3.3. Déclaration, spécification et dénombrement de terres, rentes, cheffrentes et droits héritiers que Marye Douvalen, veuve de Guillaume Kerviher, détient en la paroisse de Plonéis : une tenure par succession des ses parents dans le village de Lanhoulou, que tiennent Henry Gueston et Jehan Pezron (20 juin 1549).

3.4. Déclaration, spécification et dénombrement de terres, rentes, cheffrentes et droits héritiers détenus par Tanguy Kerviher, sieur du Drevers, fils de Guillaume Kerviher, seigneur en son temps du Drevers, pour un fief qui lui est échu par succession de son frère aîné Guillaume Kerviher, décédé l’année même sans héritier. 

Ce fief est situé sur les terres du seigneur de Quillien, cerné des issues du village de Rosternou, de la rivière La Douffine et du chemin menant du village de Rosternou à l’église paroissiale de Lannédern en la juridiction de Châteaulin (20 juin 1549).


4. – Réformation de la noblesse de 1668

Pierre Kerviher, alias Kernicher, est cité dans les documents qui suivent

4.1. Messieurs  Jérôme FLOURY et de Eric LORANT : Catalogue généalogique de la noblesse bretonne de messieurs, tome II, page 839, déjà cité.

Archives départementales d’Ille et Vilaine :

référence 1Bi 3, dossier Rôle des nobles de Bretagne passés devant la chambre pour la reformation de la noblesse (avec date de l’arrêt et indication des armes), page 52 : « 13 juin 1669 de Kernicher s[ieu]r du Trefflais, juge criminel de Pont Croix, d’azur à 3 mains droites d’argent un pal de même en abisme » ;
référence 1Bi3, dossier Liste alphabétique des nobles (avec date des arrêts et indication des preuves présentées) 1668-1671 : « 14 juin 1669 Kerviher noble d’ex[traction] écuyer part[ant] de reformation 1536 celle de 1428 sans attache et monstre 1481 » ;
référence 1Bi 4, Reformation de la noblesse en Bretagne Compulsoire des copies des arrêts, page 203 ; séance du 17 décembre 1782, cité « Pierre Kerviher 14 juin 1669 »

Archives départementales de Loire Atlantique :

référence B 12881, Raufformation du cahier de la noblesse en Bretagne par l’ordre de sa Maiesté aux années 1668, 1669, 1670 & 1671 : « de Kervicher  Pierre de Kervicher ou de Kerviher sieur du Treffrest, de Pont Croix [ ?] d’extraction au rôle de Quimper [ ?] 3 mains droites d’argent un pal [ ?] de même en abisme, [ ?] 14 juin 1669 » ;
référence B 12 882 : « Pierre de Kerviher s[ieu]r de Treffret paroisse de Beuzec Cap Sizun Noble d’extra[cti]on au rôle de Quimper d’azur à 3 mains dextres d’argent un fer de pique de même en pal vers le chef 13 juin 1669 m[onsieu]r de Ladan rap[porteu]r »


5. - Généalogie du la branche du Drevers et de Pont Croix

La généalogie établie aux pages suivantes suit :

jusqu’en 1604, les éléments cités d’après la réformation de la noblesse de 1669 par messieurs Jérôme FLOURY et Eric LORANT ;

les actes actuellement aux archives départementales de Loire Atlantique concernant Jean Kerviher, le père de Marye Douvalen, Guillaume Kerviher son époux et autre Guillaume Kerviher, leur fils ;

à partir de 1604, les éléments extraits des registres de la paroisse de Pont Croix, alors trêve de Beuzec-Cap Sizun, consultable à la mairie de Pont-Croix (Finistère), ainsi que ceux de Quimper et de Brest, consultables dans les archives municipales de ces villes. 



*

*           *

Drevers en Plogastel-Saint-Germain,
 Tréfrest à Pont-Croix,
branche unique

Première génération 



1. Guillaume KERVIHER, écuyer, sieur du DREVERS.
 + : vers 1528.

x : Marye DOUVALEN, dame du  DREVERS, fille de Jehan DOUVALEN (décédé vers 1513).
    + : après le 20 juin 1549.

Deux enfants connus :

    11. Guillaume KERVIHER, sieur du DREVERS.
12. Tanguy KERVIHER, sieur du DREVERS.

Lieux 

Le Drevers anciennement sur la paroisse de Lanvern est situé sur la commune de Plogastel-Saint Germain et porte actuellement le nom de Drévez (bihan ou braz) selon monsieur Albert DESHAYES Dictionnaire topographique du Finistère, page 193. Ce lieu est très proche de Kerviher en Landudec.

Documents :

Cité par Pol POTIER de COURCY : Nobiliaire et armorial de Bretagne, V. Forest et E grimaud, Nantes, 1862, 3 volumes ; réédition  Joseph Floch, éditeur. Mayenne. 1970. Tome II, page 118 : « Guillaume, vivant en 1562, époux de N. Drouallen ». La mention « vivant en 1562 » est erronée.
Voir annexe H.

Cité par messieurs Jérôme FLOURY et Eric LORANT : Catalogue généalogique de la noblesse bretonne, SAJEF. 109, rue de Paris. 35000 Rennes. Tome II, page 839 : « Guillaume de Kernicher, + avant 1543, x Marie Doualen ».  La mention « + avant 1543 » est exacte et pourrait être remplacée par « + avant 1540 ». Voir ci-dessous et l’annexe I.

1536. Reformation de l’évéché de Cornouaille. Plogastel-Saint-Germain. Figurent « Les enfants de Guillaume KERVYEL (KERVIHER) sieur du TRÉVERS (DRÉVERS) ». Le présent Guillaume KERVIHER est donc décédé. Ses fils cités sont Guillaume et Tanguy KERVIHER, qui suivent.  Voir annexe F.

30 mai 1540. En la maison de Guyon LERRANT, tabellion, en la rue neuve, faubourg de Quimper-Corentin (Cornouaille, actuellement en Finistère), déclaration, spécification et dénombrement de terres, rentes, cheff-rentes et droits héritiers que Marye DOUVALEN, veuve de Guillaume KERVIHER, détient pour elle-même et son fils aîné Guillaume KERVIHER, à Plonéis, à Lanédern et à Bénodet. Ce document indique que Guillaume KERVIHER père est décédé il y a environ douze ans [donc vers 1528]. Voir documents généalogiques 1540.05.30.

10 décembre 1542. Paroisse de la rue Kéréon, Quimper. Baptême de Charles, fils de Laurent MARTIN. Marie DROUALLEN, dame du DREVERS, est marraine.
Voir documents généalogiques 1542.12.10.

9 décembre 1548. Présentation en la chambre des comptes de Nantes de la déclaration, spécification et dénombrement de terres, cheffrentes et droits héritiers, établie le 20 septembre 1548 à Quimper, que détiennent Marye DOUVALEN, veuve de Guillaume KERVIHER, de son vivant seigneur de DREVERS, et Tanguy KERVIHER, son fils, seigneur du DREVERS :
en la paroisse de Plonéis, le tenure de Lanhoulou, par héritage des parents de Marye DOUVALEN,
au village de Lannédern, une terre détenue par Tanguy KERVIHER par héritage de son frère Guillaume KERVIHER.
Voir documents généalogiques 1548.12.09.

8 mars 1549. Paroisse de la rue Kéréon à Quimper. Baptême de Jeanne, fille de Pierre L’HONORÉ. Marie DROUALLEN, dame du DREVERS, est citée parmi les marraines. Tanguy de KERVIHER est cité parmi les parrains. Voir documents généalogiques 1549.03.08.

20 juin 1549. En la maison de de Jehan LE DYMANACH, rue de Febves, paroisse de Saint Matthieu, faubourg de Quimper-Corentin (Cornouaille, actuellement en Finistère), déclaration, spécification et dénombrement de terres, rentes, cheff-rentes et droits héritiers que Marye DOUVALEN, veuve de Guillaume KERVIHER, détient en la paroisse de Plonéis : une tenure par succession des ses parents dans le village de Lanhoulou, que tiennent Henry GUESTON et Jehan PEZRON.
Voir documents généalogiques 1549.06.20(1).



*

*           *

Deuxième génération


11. Guillaume KERVIHER, écuyer, sieur du DREVERS.
     o : avant 1528
+ : vers juin 1547, sans descendance.

Document :

1536. Reformation de l’évéché de Cornouaille. Plogastel-Saint-Germain. Figurent « Les enfants de Guillaume KERVYEL (KERVIHER) sieur du TRÉVERS (DRÉVERS) ». Il s’agit du présent Guillaume et de son frère Tanguy KERVIHER (qui suit). Voir annexe F.

30 mai 1540. En la maison de en la maison de Guyon LERRANT, tabellion, en la rue neuve, faubourg de Quimper-Corentin (Cornouaille, actuellement en Finistère), déclaration, spécification et dénombrement de terres, rentes, cheff-rentes et droits héritiers que Marye DOUVALEN, veuve de Guillaume KERVIHER, détient pour elle-même et son fils aîné Guillaume KERVIHER, à Plonéis, à Lanédern et à Bénodet. Ce document indique que Guillaume KERVIHER père est décédé il y a environ douze ans [donc vers 1528].  Son fils premier, le présent Guillaume KERVIHER, est donc né avant 1528. Voir documents généalogiques 1540.05.30.

1er octobre 1548. La cour des comptes de Bretagne reçoit la déclaration de Tanguy KERVIHER concernant les biens qui lui sont échus de par le décès de Guillaume KERVIHER son frère, survenu il y a seize mois [donc vers juin 1547], sous réserve qu’il adresse sous quarante jours à la dite chambre l’inventaire de ces biens. Voir documents généalogiques 1548.10.01.


12. Tanguy KERVIHER, écuyer, sieur du DREVERS.
o : avant 1529
+ : après le 16 mai 1562.

x : Jeanne LE VEERT.

Un enfant connu :

    121. Tanguy KERVIHER, sieur de KERNEVEZ et de KERVIER

Documents 

Cité par messieurs Jérôme FLOURY et Eric LORANT : Catalogue généalogique de la noblesse bretonne, SAJEF. Rennes. Tome II, page 839 : « Tanguy de Kernicher, sieur du Drevers x Jeanne Le Veert ». Voir annexe I.

1536. Montre de l’évéché de Cornouaille. Plogastel-Saint-Germain. Figurent « Les enfants de Guillaume KERVYEL (KERVIHER) sieur du TRÉVERS (DRÉVERS) ». Il s’agit de Guillaume KERVIHER (qui précède) et du présent Tanguy. Voir annexe F.

30 mai 1540. En la maison de en la maison de Guyon LERRANT, tabellion, en la rue neuve, faubourg de Quimper-Corentin (Cornouaille, actuellement en Finistère), déclaration, spécification et dénombrement de terres, rentes, cheff-rentes et droits héritiers que Marye DOUVALEN, veuve de Guillaume KERVIHER, détient pour elle-même et son fils aîné Guillaume KERVIHER, à Plonéis, à Lanédern et à Bénodet. Ce document indique que Guillaume KERVIHER père est décédé il y a environ douze ans [donc vers 1528].  Son fils second, le présent Tanguy KERVIHER, né après le fils premier Guillaume, est donc né avant 1529. Voir documents généalogiques 1540.05.30.

1er octobre 1548. La cour des comptes de Bretagne reçoit la déclaration de Tanguy KERVIHER concernant les biens qui lui sont échus de par le décès de Guillaume KERVIHER son frère, survenu il y a seize mois [donc vers juin 1547], sous réserve qu’il adresse sous quarante jours à la dite chambre l’inventaire de ces biens. Voir documents généalogiques 1548.10.01.

9 décembre 1548. Présentation le 9 décembre 1548 en la chambre des comptes de Nantes de la déclaration, spécification et dénombrement de terres, cheffrentes et droits héritiers, établie le 20 septembre 1548 à Quimper, que détiennent Marye DOUVALEN, veuve de Guillaume KERVIHER, de son vivant seigneur de DREVERS et Tanguy Kerviher, son fils, seigneur du DREVERS :
en la paroisse de Plonéis, le tenure de Lanhoulou, par héritage des parents de Marye DOUVALEN,
au village de Lannédern, une terre détenue par Tanguy KERVIHER par héritage de son frère Guillaume KERVIHER.
Voir documents généalogiques 1548.12.09.

8 mars 1549. Paroisse de la rue Kéréon à Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Jeanne, fille de Pierre L’HONORÉ.  Tanguy de KERVIHER est cité parmi les parrains, sa mère Marie DROUALLEN, dame du DREVERS, est citée parmi les marraines.
Voir documents généalogiques 1549.03.08.

20 juin 1549. En la maison de de Jehan LE DYMANACH, rue de Febves, paroisse de Saint Matthieu, faubourg de Quimper-Corentin, déclaration, spécification et dénombrement de terres, rentes, cheffrentes et droits héritiers détenus par Tanguy KERVIHER, sieur du DREVERS, fils de Guillaume KERVIHER, seigneur en son temps du DREVERS, pour un fief qui lui est échu par succession de son frère aîné Guillaume KERVIHER, décédé sans héritier. Ce fief est situé sur les terres du seigneur de Quillien cerné des issues du village de Rosternou, de la rivière La Douffine et du chemin menant du village de Rosternou à l’église paroissiale de Lannédern.  Voir documents généalogiques 1549.06.20.

17 juillet 1561. Cathédrale de Quimper. Tanguy de KERVIHER, seigneur du DREVERS, est cité parmi les parrains de Marie, fille Corentin de LA MOELIE et de Marquise LA PLOTER.
Voir documents généalogiques 1561.07.17.

24 novembre 1561. Cathédrale de Quimper. Tanguy de KERVIHER, seigneur du DREVERS, est cité parmi les parrains de Tanguy RIQUIER, fils de Rolland RIQUIER et de Jeanne KERSULE.
Voir documents généalogiques 1561.11.24.

15 et 16 mai 1562. Montre de l’évêché de Cornouaille à Quimper. Tanguy Kerviher figure parmi les nobles de Quimper : « Tanguy Kerjuher [Kerviher], dit qu’il est sous l’édit ». Voir l’annexe H.



*

*              *

Troisième génération


121. Tanguy KERVIHER, écuyer, sieur de KERNÉVEZ, de KERVIER, bailli et juge ordinaire de Pont Croix.
o : vers 1561.
+ : après 1623.

ax : en 1603 ou avant. Marguerite ROUSSEAU.

Trois enfants connus :

1211. Claude (fils) KERVIHER
1212. Marguerite KERVIHER
1213. Tanguy KERVIHER

bx : en 1610 ou avant. Marie du GUERMEUR.

Un enfant connu ;

1214. Pierre KERVIHER

Lieux

Sur les actes Tanguy de KERVIHER est dit sieur ou seigneur de KERNAVEO, KERNAVEOC ou KERNAVOTZ. Ce nom est corrigé en KERVIER sur un acte de 1605.
Au nord de Pont Croix sont situées les lieux-dits aujourd’hui « Kernevez Vihan » et « Kernevez Vraz » et à proximité « Kervier ». Ils sont cités par monsieur Albert DESHAYES dans le Dictionnaire topographique du Finistère, 2003, page 24.
Kervier, situé à proximité, était orthographié Kerviher en 1434 (ADF A.84), Kervihier en 1668 (ADF 27 H 12) et Kerviher en 1679 (autre acte sous la même cote).
Tanguy KERVIHER était peut-être sieur ou seigneur de ces lieux, cependant Kernévez est un nom de lieu-dit que l’on rencontre dans de nombreuses paroisses.
En 1508, Jean de KERVIHER, sieur de RUBIAN, rendait aveu pour Kernévez en Landrévarzec envers l’Abbé et couvent de Landévennec. On ne peut totalement exclure qu’il puisse s’agir de cette terre.


Documents :

Cité par messieurs Jérôme FLOURY et Eric LORANT : Catalogue généalogique de la noblesse bretonne. SAJEF. 109, rue de Paris. 35 000 Rennes. Tome II, page 839 : «Tanguy de Kernicher, sieur de Kerverez, x Marie de Guermeur ». Voir annexe L.

Montre de l’évêché de Cornouaille à Quimper en 1562. Un Alain ROUSSEAU est cité parmi les nobles de Beuzec-Cap Sizun : « Alain Rousseau, sieur de Kerygon, présent, dit qu’il est sous l’édit ».

11 février 1604. Pont Croix (Cornouaille, actuellement en Finistère). Baptême de sa fille Claude. Premier acte connu des Kerviher à Pont Croix. Voir documents généalogiques 1604.02.11.

18 octobre 1605. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix. Baptême de sa fille Marguerite. Il est dit « seigneur de Kernavo (ou Kernevo) », biffé et corrigé en Kervier.
Voir documents généalogiques 1605.10.18.

10 septembre 1606. Pont Croix. Baptême de son fils Tanguy. Lui et son épouse sont dits « seigneur et dame de Kernavots ». Voir documents généalogiques 1606.09.10.

1610-1613. Un Tanguy KERVIHER est notaire royal à Pont-Croix et Quimper.  Actes aux Archives départementales du Finistère, 4 E 204/79.

26 juin 1611. Pont Croix. Baptême de son fils Pierre. Il est dit « seigneur de Kernaveo. ».
Voir documents généalogiques 1611.06.26.

22 février 1613. Pont Croix. Baptême d’Augustin DIR, fils de François DIR et de Catherine VTIN. Signature KERVIHER de sa main. Voir documents généalogiques 1613.02.22.

5 février 1623. Écuyer Tangui de KERVIHER, sieur dudit lieu, bailli et second juge ordinaire de la juridiction de Pont-Croix, âgé de 62 ans, est témoin pour le seigneur de Lésoualc’h, Yves AUTRET, lors d’une enquête pour constater les prééminences et droits de haute justice de la seigneurie de Lésoualc’h. (BSAF 1913, page 221. La Seigneurie de Lésoualc’h ).
[Signalé par monsieur Michel DERVIAUX.]

Ce Tanguy de KERVIHER, qui serait né vers 1561 et est décédé après le 5 février 1623, sieur de KERVIHER, et ayant une charge à Pont Croix, correspond au présent Tanguy.
Remarquons qu’un autre AUTRET, Claude, est parrain en 1604 de Claude KERVIHER, fils du présent Tanguy et de sa première épouse Marguerite ROUSSEAU.


*

*               *

Quatrième génération


1211. Claude (fils) KERVIHER
b : 11 février 1604. Pont Croix.
p : Claude AUTRET.
m : Françoise ROUSSEAU.

* : Janne MARZIN, 
peut-être fille d’Alain MARZIN et de Marie GUEGUEN et
b : 3 décembre 1603. Plozévet


Enfants connus :

12111. Plésoue KERVIHER
12112. Catherine KERVIHER
12113. peut-être Françoise

Document :

11 février 1604. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Claude KERVIHER. Voir documents généalogiques 1604.02.11.

3 décembre 1603. Plozévet  (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême d’une Jeanne MARZIN, fille d’Alain MARZIN et de Marie GUGUEN. 
Relevés du Centre de généalogie du Finistère.

12 décembre 1638. Plozévet  Baptême de Plésoue, fille illégitime de Claude KERVIHER et de Jeanne MARZIN.
Voir documents généalogiques 1638.12.12.

23 avril 1642. Plozévet. Baptême deCatherine, fille illégitime de Claude KERVIHER et de Jeanne MARZIN. Voir documents généalogiques 1642.04.23.

26 septembre 1649. Plozévet. Baptême de Françoise de père et de mère inconnue. Il est possible qu’elle soit fille de Claude KERVIHER et de Jeanne MARZIN.
Voir documents généalogiques 1649.09.26.


1212. Marguerite KERVIHER
b : 18 octobre 1605. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix.
p : Jan ROUSSEAU, sieur de KERIBON.
m : Marguerite de DRESNAY, dame de KERBOUTIS.

Lieu :

KERIBON, terre ici de Jan ROUSSEAU, est sans doute la même que KERYGON, terre d’Alain ROUSSEAU, citée à la montre de l’évêché de Cornouaille à Quimper en 1562.
L’emplacement de cette terre n’a pas été identifié à Beuzec-Cap-Sizun.

Document :

18 octobre 1605. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Marguerite KERVIHER. Voir documents généalogiques 1605.10.18.


1213. Tanguy KERVIHER
b : 10 septembre 1606. Pont Croix
p : maître Lucas PELLETER [sans doute Lucas LE PELETIER, notaire de Pont Croix].
m : Marie CLISSON, dame de RESQUEN.

Document :

10 septembre 1606. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Tanguy KERVIHER. Voir documents généalogiques 1606.09.10.


1214. Pierre KERVIHER, écuyer, seigneur du TRÉFREST,  procureur général de la juridiction de Pont Croix, juge criminel de Pont Croix, sénéchal du Juch
b : 26 juin 1611. Pont Croix.
p : noble homme Pierre KERSAUDY, sieur du dit lieu.
m : Anne SALUDEN, dame de TRINIAN.
(+) : 11 novembre 1669. Dans l’église Notre Dame de Roscudon à Pont Croix.

x : vers 1635, Marie TOULALLAN, fille d’un sieur TOULALLAN et de Marie de DREMIET.
o : vers 1616, selon âge au décès
+ : 8 avril 1696, à Quimper, 80 ans
(+) : dans l’église Notre Dame de Roscudon à Pont Croix


Enfants connus :

12141. Guy KERVIHER, sieur d’ESANOVAN
12142. Louise KERVIHER
12143. Claude KERVIHER
12144. Marye KERVIHER
12145. Sébastien KERVIHER
12146. Jacques KERVIHER
12147. Pierre Corentin KERVIHER
12148. René KERVIHER, seigneur du TRÉFREST
12149. Brigide KERVIHER

Lieux

Le Treffrest ou Tréfrest actuellement, est situé à l’est et à proximité immédiate de Pont Croix.

Documents

Cités dans le Catalogue généalogique de la noblesse bretonne de messieurs Jérôme  FLOURY et de Eric LORANT. Tome II. Page 839.

26 juin 1611. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Pierre KERVIHER. Voir documents généalogiques 1611.06.26

28 janvier 1637. Notre Dame de Roscudon de Pont Croix. Baptême de Louise KERVIHER. Son père Pierre KERVIHER est dit « écuyer, sieur de TREFEST, procureur de la juridiction de Pont Croix ». Voir documents généalogiques 1637.01.28.

11 mars 1651. Plozévet (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Parrain de Pierre GENTRIC, fils de maître Sébastien GENTRIC et de Louyse LE QUENEUDEC. La marraine est Marie LE SODEC. Il est dit « écuyer KERVIER Pierre, seigneur du TRÉFEST ».
Voir documents généalogiques 1651.04.11.
Un Sébastien GENTRIC est né le 17 septembre 1613 à Pont Croix, fils de Daniel GENTRIC et de Louise DONARS.

1654 à 1657. Pont Croix. Compte de fabrique de la paroisse de Pont Croix. Pierre KERVIHER est de ceux qui visent les comptes comme « sénéchal de Pont Croix ».
Référence : archives départementales du Finistère, 214 G 3.
[Signalé par madame Nathalie CALVEZ.]

28 décembre 1661. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix. Parrain de sa petite fille Marie Françoise de KERVIHER, il est dit : « messire Pierre de KERVIHER, seigneur de TRÉFREST, aïeul paternel ». Voir documents généalogiques 1661.12.28.

13 juin 1669. Déclaré noble d’extraction par arrêt rendu en la chambre de la réformation du 13 juin 1669 au rapport de M. RAOUL.  Selon :
Jérôme FLOURY et de Eric LORANT : Catalogue généalogique de la noblesse bretonne de messieurs, tome II ;
Archives départementales d’Ille et Vilaine, références 1Bi 3, Bi 4 ;
Archives départementales de Loire Atlantique, références B 12881 et B 12882.

11 novembre 1669. Pont Croix. Inhumation du corps de Pierre de KERVIHER, sieur du TRÉFREST, dans l’église Notre Dame de Roscudon à Pont Croix. Voir documents généalogiques 1669.11.11.

10 juillet 1673. Audierne (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Mariage de René de KERVIHER et de Marie MICHELET. René KERVIHER, décédé, est dit « écuyer, seigneur du TRÉFREST ». Marie TOULALLAN, sa veuve est présente.
Voir documents généalogiques 1673.07.10.


9 avril 1696. Pont Croix. Inhumation du corps de Marie TOULALLAN, dans l’église Notre Dame de Roscudon à Pont Croix, décédée à Quimper, âgée de 80 ans.
Voir documents généalogiques 1696.04.09.


*

*         *
Cinquième génération


12111. Plésoue KERVIHER
b :12 décembre 1638. Plozévet.
p : Lucas MOISAN
m : Anne LE GOILL

Document :

12 décembre 1638. Plozévet (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Plésoue, fille illégitime de Claude KERVIHER et de Jeanne MARZIN.
Voir documents généalogiques 1638.12.12.


12112. Catherine KERVIHER
b :22 avrril 1642. Plozévet.
p : Alai n LE  BOSSER de Kergoazec[ ?]
m : Carherine LEGOFF, épouse de Jan LE GANNAT, de Poulgoazec


Lieux :

Kergoazec (Kervoazec actuellement) et Poulgoazec sont situés à Plouhinec, selon Albert DESHAYES : Dictionnaire topographique du Finistère. Coop Breizh. 2003. Page 247.

Document :

23 avril 1642. Plozévet. Baptême deCatherine, fille illégitime de Claude KERVIHER et de Jeanne MARZIN. Voir documents généalogiques 1642.04.22.


12113. peut-être Françoise 
b : 26 septembre 1649. Plozévet.
P : Sébastien GENTRIC
m : Françoise LE LAY

Document :

26 septembre 1649. Plozévet. Baptême de Françoise née de père et de mère inconnus. Il est possible qu’elle soit  fille de Claude KERVIHER et de Jeanne MARZIN.
Voir documents généalogiques 1649.09.26.

NOTA :
le parrain de cette Françoise est Sébastien GENTRIC. Or le 13 mars 1651 à Plozévet, Pierre KERVIHER, seigneur du TRÉFREST, est le parrain de Pierre GENTRIC, fils de Sébastien GENTRIC et de Louise LE QUENEUDEC ; Sébastien GENTRIC est originaire de Pont Croix.
voir 1214. René KERVIHER.


12141. Guy KERVIHER, sieur d’ESAROUAN
o : sans doute en ou avant 1637
+ : avant 1680. 

x : Jeanne SALOU, dame de KEROUANT
+ : après le 10 novembre 1680.

Un enfant connu
121411. Marie Françoise KERVIHER.

Lieux

Esanovan est peut-être Lezarouant en Plouhinec selon le dictionnaire topographique du Finistère de monsieur Albert DESHAYES, page 247.
Jeanne SALOU est dite dame douairière de QUEROUAN ou KEROUANT, Marie Françoise KERVIHER est dite dame de KEROUANT à son mariage. Selon le même ouvrage, Kerouant figure également  à Plouhinec mais il ne semble pas qu’il s’agisse de la même terre que Lezarouant.

Documents :

5 août 1643. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix (Cornouaille, actuellement en Finistère). Parrain de sa soeur Marie. Il a été supposé que Guy KERVIHER avait l’âge de raison pour être parrain et qu’il est donc né au plus tard en 1637. Voir documents généalogiques 1643.08.05.

2 juillet 1648. Pont Croix. Parrain de son frère Pierre Corentin.
Voir documents généalogiques 1648.07.02.

30 janvier 1680. Pont Croix. Jeanne SALOU est marraine de son neveu par alliance Pierre de KERVIHER, fils de René de KERVIHER et de Marie MICHELET. Elle est dite « dame douairière de Kersouant » ce qui laisse penser que Guy de KERVIHER, son époux, est décédé.
Voir documents généalogiques 1680.01.30.

10 novembre 1680. Quimperlé (Cornouaille, actuellement en Finistère). Déclaration et dénombrement des maisons et héritages que Janne SALLOU, dame de QUEROUAN, veuve de Guy de KERVIHER, tient à Quimperlé : les terres et le manoir noble de La Villeneuve. Guillaume DONDEL , écuyer, sieur de PENDREF, conseiller du Roi en parlement, maître de la chambre des comptes de Bretagne, commissaire nommé pour la réformation, reçoit la déclaration.
Voir documents généalogiques 1680.11.10.

11 novembre 1680. Pont Croix. Au mariage de leur fille Marie Françoise KERVIHER, cette dernière est dite « dame de Kerouant ». Voir documents généalogiques 1680.11.11.


12142. Louise KERVIHER
b : 28 janvier 1637. Notre Dame de Roscudon, Pont Croix.
p : seigneur Claude VISDELOU, chevalier, seigneur de LA GOUBLAYE, BIENASIS, DELIEN, de L’HOSTELLERIE-ABRAHAM, du GUER, sieur de VISDELOU, RIBLE, PARTANRAS, COËTFAO et autres lieux, conseiller du Roi en son palais de Rennes.
M : Louise TOULALLAN, épouse de Sébastien LE HEUC, sieur de LESCONGAR KERFEUNTENIO [tante maternelle].

Lieux :

Lesongar, anciennement Lescongar ou Lezcongar, est cité à Plouhinec par monsieur Albert DESHAYES dans le dictionnaire topographique du Finistère, page 247.

Documents :

28 janvier 1637. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix (Cornouaille, actuellement en Finistère). Baptême de Louise KERVIHER. Voir documents généalogiques  1637.01.28.

5 août 1643. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Marraine de sa soeur Marye.
Voir documents généalogiques 1643.08.05.

10 mai 1646. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Marraine de son frère Jacques.
Voir documents généalogiques 1646.05.10.

2 juillet 1648. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Présente au baptême de son frère Pierre CORENTIN. Voir documents généalogiques 1648.07.02.


12143. Claude (fille) KERVIHER
b : 9 janvier 1639. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix.
p : Allain PERROT, écuyer, sieur de KERONSEAUT.
m : Claude de DREMIET, grand mère maternelle.

Documents :

9 janvier 1639. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix (Cornouaille, actuellement en Finistère).  Baptême de Claude KERVIHER. Cet acte permet de connaître l’identité de la grand-mère de la baptisée. Voir documents généalogiques 1639.01.09.

4 juillet 1648. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Marraine de son frère Pierre Corentin. Voir documents généalogiques 1648.07.02.

30 avril 1651. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Marraine de son frère René.
Voir documents généalogiques 1651.04.30.


12144. Marye KERVIHER
b : 5 août 1643. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix.
p : Guy KERVIHER,
m : Louise KERVIHER,
ses frère et soeur.

Documents :

5 août 1643. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix (Cornouaille, actuellement en Finistère).  Baptême de Marye KERVIHER. Voir documents généalogiques 1643.08.05.

29 mai 1652. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Marraine de sa soeur Brigitte.
Voir documents généalogiques 1652.05.29.


12145. Sébastien KERVIHER, prêtre et recteur de Mahalon (Cornouaille, actuellement en Finistère)
o : en ou avant 1644.
+ : 30 mars 1681, Mahalon (Cornouaille, actuellement en Finistère).

Documents :

30 avril 1651. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Parrain de son frère René. Il a été supposé que Sébastien KERVIHER avait l’âge de raison pour être parrain et qu’il est donc né au plus tard en 1644. Voir documents généalogiques 1651.04.30.

29 mai 1652. Pont Croix. Parrain de sa soeur Brigitte.
Voir documents généalogiques 1652.05.29.

10 juillet 1673. Audierne (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Célèbre le mariage de René de KERVIHER et de Marie MICHELET. Il est dit « recteur ».
Voir documents généalogiques 1673.07.10.

13 juin 1678. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère).  Reçoit la déclaration d’héritage de  Marguerite LE CORNOU, femme BIGOT,  pour l’héritage du manoir de Quénictuec, partagé par moitié avec Sébastien de KERVIHER, recteur de Mahallon. La déclaration est reçue par Guillaume de KERVIHER, chevalier, seigneur de PENTREFF, conseiller du Roi, et Charles DONDEL, écuyer, sieur  du PARCQ, conseiller du Roi et son sénéchal au siège présidial de Quimper.
Voir documents généalogiques 1678.06.13.

7 septembre 1678. Pont Croix. Sébastien de KERVIHER, prêtre, recteur de Mahalon, est parrain de Sébastien de KERVIHER, fils de René de KERVIHER et de Marie MICHELET.  Il est dit « prêtre, recteur de Mahalon ». Voir documents généalogiques 1678.09.07.

30 janvier 1680. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix. Présent au baptême de Pierre de KERVIHER, fils de René de KERVIHER et de Marie MICHELET.  Il signe : « Sébastien Kervier, recteur ». Voir documents généalogiques 1680.01.30.

11 novembre 1680. Chapelle des Ursulines de Pont Croix. Mariage de Charles DONDEL, seigneur du PARC, et de Marie Françoise KERVIHER. Il signe : « Sébastien Kervier, recteur ».
Voir documents généalogiques 1680.11.11.

3 janvier 1681. Mahalon (Cornouaille, actuellement en Finistère). Parrain de Joseph GOUZIEN. Il est dit « noble et discret messire recteur de Mahalon ».
[Communiqué par monsieur Roger CHAMALAIN, descendant dudit Joseph GOUZIEN.]

30 mars 1681. Mahalon. Obsèques de Sébastien de KERVIHER, recteur de Mahalon.
Relevés du centre de généalogie du Finistère.


12146. Jacques KERVIHER
b : 10 mai 1746, jour de l’Ascension. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix.
p : Jacques du DREMIET, prêtre, seigneur de PRATVENOU.
m : Louise de KERVIHER, soeur de l’enfant.
(+) : 1er juillet 1662. Paroisse Saint Mathieu, Quimper.

Documents :

13 mai 1746, jour de l’Ascension. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Jacques KERVIHER. Voir documents généalogiques 1646.05.10.

8 décembre 1661. Pont Croix. Présent au baptême de sa nièce Marie Françoise KERVIHER, fille de Guy KERVIHER et de Jeanne SALOU. Voir documents généalogiques 1661.12.28.

1er juillet 1662. Paroisse Saint Mathieu, Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Inhumation de Jacques KERVIHER. Voir documents généalogiques 1662.07.01.


12147. Pierre Corentin KERVIHER
o : 2 juillet 1642.
b : 4 juillet 1648. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix.
p : Guy  de KERVIHER,
m : Claude  de KERVIHER,
frère et soeur de l’enfant.

Documents :

4 juillet 1648. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Naissance et baptême de Pierre Corentin KERVIHER. Voir documents généalogiques 1648.07.02.

7 septembre 1678. Pont Croix. Présente au baptême de son neveu, Sébastien de KERVIHER, fils de René de KERVIHER et de Marie MICHELET. Voir documents généalogiques 1678.09.07.


12148. René KERVIHER, écuyer, seigneur du TRÉFREST, avocat en parlement, sénéchal de Pont Croix, premier juge au marquisat de Rosmadec.
b : 30 avril 1651. Pont Croix.
p : Sébastien KERVIHER, frère.
m : Claude KERVIHER, sœur.
+ : après le 29 mai 1689 et avant le 24 février 1699.

x : 10 juillet 1673. Audierne. Marie MICHELET, fille de Yvon MICHELET, sieur du SUGENSOU.
o : vers 1650, selon l’âge au décès.
+ : 30 mars 1716. Pont Croix, des suites de maladie.
(+) : 30 mars 1716. Eglise de Pont Croix, sous la voûte des messieurs du TRÉFEST

Douze enfants certains connus :

121481. Renée KERVIHER
121482. Jan de KERVIHER
121483. Marie KERVIHER
121484. Sébastien de KERVIHER
121485. Pierre KERVIHER
121486. Françoise KERVIHER
121487. Louise de KERVIHER
121488. René KERVIHER
121489. Catherine KERVIHER
1214810. Jan de KERVIHER
1214811. Guy KERVIHER
1214812. Corentin Joseph de KERVIHER

Un enfant probable :

1214813. Charles KERVIHER

Lieu :

Le Sugensou est situé à la sortie d’Audierne, vers Pont Croix.

Documents :

30 avril 1651. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de René KERVIHER. Voir documents généalogiques 1651.04.30.

10 juillet 1673. Audierne (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Mariage de René de KERVIHER et de Marie MICHELET. Voir documents généalogiques 1673.07.10.

7 septembre 1678. Pont Croix. Baptême de leur fils  Sébastien. René de KERVIHER est dit : « écuyer, seigneur du Tréfrest, sénéchal et premier juge de la juridiction du marquisat de Rosmadec au siège de Pont Croix ». Voir documents généalogiques 1678.09.07.

11 novembre 1680. Chapelle des Ursulines de Pont Croix. Présent au mariage de Charles DONDEL, seigneur du PARC, sénéchal de Quimper et de leur nièce Marie Jeanne KERVIHER.
Voir documents généalogiques 1680.11.11.

21 avril 1681. Pont Croix. Baptême de leur fille Françoise de KERVIHER. René de KERVIHER est dit : « seigneur du TRÉFREST et sénéchal de Pont Croix ».
Voir documents généalogiques 1681.04.21.

27 août 1682. Pont Croix. Baptême de leur fille Louise de KERVIHER. René de KERVIHER est dit : « écuyer, sieur du TRÉFREST, premier juge de Pont Croix ».
Voir documents généalogiques 1682.08.27.

23 novembre 1683. Pont Croix. Baptême de leur fils René de KERVIHER. René de KERVIHER est dit : « écuyer, seigneur du TRÉFREST, sénéchal de Pont Croix ».
Voir documents généalogiques 1683.11.23.

6 février 1685. Pont Croix. Baptême de leur fille Catherine de KERVIHER René de KERVIHER est dit : « écuyer, sieur du TRÉFREST, premier juge de Pont Croix ».
Voir documents généalogiques 1685.02.06.

12 mars 1686. Pont Croix. Baptême de leur fils Jan de KERVIHER. René de KERVIHER est dit : « sieur du TRÉFREST, ci premier juge de Pont Croix ». Voir documents généalogiques 1685.02.06.

20 octobre 1687. Pont Croix. Baptême de leur fils Guy KERVIHER. René de KERVIHER est dit « sénéchal de Pont Croix ». Voir documents généalogiques 1687.10.20.

29 mai 1689. Pont Croix. Baptême de leur fils Corentin Joseph de KERVIHER. René de KERVIHER est dit « sieur du TRÉFREST ».
Voir documents généalogiques 1689.05.29.

24 février 1699. Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Mariage de Louis LANGLOIS, sieur de CHANCY, écuyer, officier des vaisseaux du Roi, et de Marie de KERVIHER. René de KERVIHER est décédé et dit « vivant seigneur de TRÉFREST et sénéchal de la juridiction de Pont Croix ». Voir documents généalogiques 1699.02.24.

9 octobre 1701. Etat et procès verbal des indigences et réparations à faire à l’église de Lochristie [Lochrist] de la paroisse de Beuzec, établi par Charles DONDEL, écuyer, sieur du PARC. Un soufflet porte les armes dela maison du Tréfrest et celles des Kerviher.
Archives nationales S 4841, dossier 9, cité par BSAF 1967,  page 73.

30 mars 1716. Pont Croix. Décès des suites de maladie de Marie MICHELET, âgée d’environ 66 ans, et inhumation de son corps dans l’église de Pont Croix, dans la voûte de messieurs du TRÉFREST. Voir documents généalogiques 1716.03.30.


12149. Brigide KERVIHER
b : 29 mai 1652. Notre Dame de Roscudon, Pont Croix.
p :  Sébastien  de KERVIHER,
m : Marie  de KERVIHER,
frère et sœur de l’enfant.


Document :

29 mai 1652. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Brigide KERVIHER. Voir documents généalogiques 1652.05.29.

*

*         *
Sixième génération


121411. Marie Françoise KERVIHER, dame de KEROUANT.
b : 28 décembre 1661. Eglise Notre Dame de Roscudon à Pont Croix.
p : Pierre de KERVIHER, seigneur du TRÉFREST, aïeul paternel
m : Marie de GUER, dame douairière du TOULGOUAT, aïeule maternelle
+ : 12 décembre 1722.
(+) : 13 décembre 1722. Paroisse de La Chandeleur à Quimper.

x : 11 novembre 1680. Chapelle des ursulines à Pont Croix. Charles DONDEL, écuyer, seigneur du PARC, conseiller du Roi, son sénéchal au siège de Quimper, premier magistrat au présidial de Quimper, fils de Thomas DONDEL, seigneur de BRANGOLO, armateur à Hennebont, fermier général des évêchés de Quimper et de Vannes, et de Marie TOUZÉ.
+ : 1722. Cordeliers de Quimper.

Enfants connus :

1214111. Marie Pierre DONDEL
1214112. Jeanne Yvonne DONDEL
1214113. Charles DONDEL
1214114. Guillaume DONDEL
1214115. Marc Guy François DONDEL
1214116. Marie Josèphe DONDEL
1214117. Charles François DONDEL
1214118. Guy Augustin DONDEL
1214119. Charlotte DONDEL

Lieu :
Kerouant est sans doute situé à Plouhinec selon le dictionnaire topographique du Finistère de monsieur Albert DESHAYES, page 247.
Les parents de Marie Françoise KERVIHER, Guy KERVIHER est dit sieur d’ESAOUAN et Jeanne SALOU est dite dame douairière de KEROUANT.

Documents :

28 décembre 1661. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Marie Françoise KERVIHER. Voir documents généalogiques 1661.12.28.

18 juin 1677. Pont Croix. Marie Françoise de KERVIHER est présente au baptême de sa cousine germaine Marie de KERVIHER, fille de René de KERVIHER et de Marie MICHELET. Voir documents généalogiques 1677.06.18.

13 juin 1678. Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère).  Reçoit la déclaration d’héritage de  Marguerite LE CORNOU, femme BIGOT,  pour l’héritage du manoir de  Quénictuec, partagé par moitié avec Sébastien de KERVIHER, recteur de Mahallon.  La déclaration est reçue par Guillaume de KERVIHER, chevalier, seigneur de PENTREFF, conseiller du Roi, et Charles DONDEL, écuyer, sieur  du PARCQ, conseiller du Roi et son sénéchal au siège présidial de Quimper.
Voir documents généalogiques 1678.06.13.

7 septembre 1678. Pont Croix. Marie Françoise KERVIHER est présente au baptême de son cousin germain, Sébastien de KERVIHER, fils de René de KERVIHER et de Marie MICHELET.
Voir documents généalogiques 1678.09.07.

11 novembre 1680. Chapelle des Ursulines à Pont Croix. Charles DONDEL du PARC et Marie Jeanne KERVIHER. Elle est dite « dame de KEROUANT ». 
Voir documents généalogiques 1680.11.11.

NOTA : Charles Dondel du Parc est le fils de Thomas Dondel, écuyer, seigneur de Brangolo, et de Marie Touzé de Botloré, mariés le 10 novembre 1641.  Thomas Dondel de Brangolo, né à Hennebont le 16 février 1619, était armateur à Hennebont, fermier général des évêchés de Quimper et de Vannes et fut le fondateur du port et de la ville de Lorient.
Cette fondation est par exemple citée dans « La semaine religieuse du diocèse de Vannes » du 15 novembre 1893, consultable aux archives départementales du Morbihan.

21 avril 1681. Pont Croix. Marie Françoise KERVIHER est marraine de sa cousine germaine Françoise de KERVIHER, fille de René de KERVIHER et de Marie MICHELET.
Voir documents généalogiques 1681.04.21.

27 mai 1693. Paroisse Saint Sauveur, Quimper. Les deux parents, dont la mère, sont présents au baptême de leur fils Guy Augustin DONDEL, pourtant né deux jours avant.
Voir documents généalogiques 1693.05.27.

1696. L’armorial général de Bretagne de Charles d’HOZIER, 2 tomes, 1696, cite Charles Dondel, sieur du Parc, capitaine du Roi, sénéchal au siège de Quimper, époux de Marie Jeanne de Kernicher [Kerviher], sa femme. Leurs armes sont « d’azur à un porc d’or » [qui est Dondel], accolé « d’azur à trois mains dextres empaumées d’argent, accompagné en cœur d’un fer de lance de même » [qui est Kerviher].

24 février 1699. Saint Nicolas de Boys, paroisse Saint Sauveur de Quimper. Charles DONDEL et son épouse Marie Françoise de KERVIHER sont présents au mariage de Louis LANGLOIS, écuyer, seigneur de CHANCY, et de Marie de KERVIHER. Charles DONDEL signe : « du parc dondel ».
Voir documents généalogiques 1699.02.24

9 octobre 1701. Beuzec-Cap-Sizun (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Etat et procès verbal des indigences et réparations à faire à l’église de Lochristie [Lochrist] de la paroisse de Beuzec, établis par Charles DONDEL, écuyer, sieur du PARC. Un soufflet porte les armes de la maison du Tréfrest et de celle des Kerviher. Archives nationales S 4841, dossier 9, cité par BSAF 1967, page 73.

5 juin 1702.  Saint Nicolas des Bois, paroisse Saint Sauveur de Quimper. Les deux parents sont présents au mariage de Noël de KERMELLEC et de leur fille Jeanne Yvonne DONDEL.
Voir documents généalogiques 1702.06.05.

9 janvier 1704. Beuzec-Cap-Sizun. « …lettre patentes de Sa Majesté en conséquence du 31 8bre [octobre] de la même année et arrêt de la couret de nos seigneurs de Bretagne en conséquence à quoi inclinant nous sons sommes rendus en ladite chapelle de Lochrist… ». Signature (entre autres) : « Pierre de Kerviher, sauf mes droits ». BSAF 1967, pages 77 et 78.

27 mai 1709. Paroisse Saint Sauveur, Quimper. Les parents sont présents au mariage de Prigent Pierre GUESNOU et de leur fille Marie Josèphe DONDEL.
Voir documents généalogiques 1709.05.27.

29 février 1712. Notre Dame de Guéodet, paroisse Saint Sauveur de Quimper. Les parents sont présents au mariage de Jean Baptiste Yves du MALHALLAN et de leur fille Charlotte DONDEL. Voir documents généalogiques 1712.02.29.

13 décembre 1722. Paroisse de La Chandeleur, Quimper. Inhumation du corps de Marie Françoise de KERVIHER, décédée la veille, âgée de soixante ans. Voir documents généalogiques 1722.12.13.

1725-1726. Procès entre noble homme Joseph BRIGEAUD, sieur de QUESNEL, et dame Yvonne DONDEL, veuve douairière du seigneur de KERMELEC, KERMINAOUËT, au sujet de la succession de Charles DONDEL, écuyer, sieur du PARC, conseiller du Roi, sénéchal de la cour de Quimper. Référence : archives départementales du Finistère, B 29.

1726-1731. Constitution de maître LIÈVRE comme procureur de dame Yvonne DONDEL, veuve de Noël de KERMELLEC, contre messire Guillaume BIGEAUD, docteur en Sorbonne et vicaire de Châteudun. Référence : archives départementales du Finistère, B 32.


121481. Renée KERVIHER
o : vers 1675, selon l’âge au décès.
+ : 12 février 1682, âgée de sept ans.
(+) : 13 février 1682. Pont Croix.

Document :

13 février 1682. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Inhumation du corps de Renée KERVIHER. Voir documents généalogiques 1682.02.13.


121482. Jan de KERVIHER, peut-être capitaine de Pont-Croix
b : 5 mars 1676. Pont Croix.
p : Hervé CALLOGAN.
m : Marie LE LOXQUE.

Documents :

5 mars 1676. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Jan de KERVIHER. Voir documents généalogiques 1676.03.05.

7 juillet 1701. Audierne (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Un Jan de KERVIHER est présent au baptême de Clette MICHELET, fils de Clette MICHELET et de Anne Gabrielle CHAUVEL. Il signe « Jan de Kerviher ». Voir documents généalogiques 1701.07.07.

15 juin 1702. Pont Croix. Un Jan de KERVIHER est parrain de Jan Mary  TANGUY, fille de Jacques TANGUY et de Méane PERVOT. Il est dit « capitaine de Pont Croix ». Sa soeur Louise de KERVIHER est également présente. Voir documents généalogiques 1702.06.15


121483. Marie KERVIHER
b : 18 août 1677. Pont Croix.
p : noble homme Clette MICHELET, sieur du SUGUENSOU.
m : Marie TOULALLAN, dame douairière du TRÉFREST, veuve d’écuyer Pierre de KERVIHER, vivant seigneur du TRÉFREST, [grand mère paternelle].
+ : 11 août 1736.
(+) : 11 août 1736. Saint Louis de Brest, dans la chapelle du cimetière.


x : 24 février 1699. Saint Sauveur de Quimper. Louis LANGLOIS, écuyer, sieur de CHANCY, fils de Robert LANGLOIS, sieur de LA GAPAILLÈRE et de Anne LE FORESTIER. Lieutenant des vaisseaux du Roi, en poste à Brest. Chevalier de Saint Louis.
o : 2 mai 1666.
b : 16 mai 1666. Notre Dame des Champs d’Avranches (Basse-Normandie, actuellement dans la Manche).
p : Louis LEMERCIER, écuyer, sieur du MESNILDREY.
m : Marie LE TAILLIS, épouse de Jean de LA BROISE, écuyer, sieur du MESNIL, conseiller.
+ : 22 avril 1719.
(+) : 23 avril 1719. Saint Louis de Brest, dans la chapelle du cimetière.

Enfants connus :
- Fille anonyme I LANGLOIS de CHANCY.
- Fille anonyme II LANGLOIS de CHANCY.
- Marie Louise Emmanuel LANGLOIS de CHANCY.
- Emmanuel Louis LANGLOIS de CHANCY.
- Antoine Armand LANGLOIS de CHANCY.
- Louis Anthoine LANGLOIS de CHANCY.
- Louis LANGLOIS de CHANCY.
- Vincent Marie LANGLOIS de CHANCY.
- Françoise Marie Charlotte LANGLOIS de CHANCY.

NOTA : descendance suivie dans la généalogie : « LANGLOIS de LA BOUDRIE, de LA GAPAILLÈRE, des FONTAINES, de VAUX, de CHANCY, de VAUVILLE, de FIERVILLE ».

Lieux :

Chanscy (carte de Cassini) ou Chancy est au lieu-dit « Le Manoir » dans la commune de Champcey (Manche) :

« Avranchin monumental et historique » par Edouard LE HÉRICHER. Tome second. Avranches (Manche). E. TOSTAIN, imprimeur-libraire, éditeur. MDCCCXLVII (1847). Pages 600 à 602 :
« Commune de Champcey.
.....L’habitation seigneuriale était le Manoir, marqué dans Cassini sous le nom de château avec une avenue, lequel, dans sa tour à neuf meurtrières, sa vaste cour avec son puits à margelle monolithique, ses baies à cintres, à accolades, à pilastres, a conservé un air de grandeur et d’art.  ....
     Le nom de Champcey, écrit Chansey et autrefois Chanci, semble être un nom d’homme, comme ses analogues. Toutefois il ne se rencontre pas dans le Domesday où les seules formes qui en approchent sont Chenesis ou Chenesi. Mais il y a un Chancy dans la liste de Duchesne..... »
Consulté aux archives départementales de La Manche (Saint Lô).

Les archives de la seigneurerie de Chamcey ont été détruites lors des bombardements et combats de 1944.

Bacilly est situé à deux kilomètres au sud-sud-est du Manoir de Champcey et à six kilomètres au nord-ouest d’Avranches (Manche).

La Broise (carte de Cassini) est actuellement La Braise à 1, 3 kilomètre dans l’est de Bacilly.

Le Mesnil-Drey est situé à 2,5 kilomètres au nord-ouest de La Haye-Pesnel, à 15 kilomètres au nord d’Avranches (Manche).

Le Suguensou est situé à Pont Croix, sur la route d’Audierne. Il est cité à la page 279 du Dictionnaire topologique du Finistère  de monsieur Albert DESHAYES.

Documents :

16 mai 1666. Notre Dame des Champs d’Avranches (Basse Normandie, actuellement dans la Manche). Baptême de Louis, fils de Robert LANGLOIS, sieur de LA GAPAILLÈRE et d’Anne LE FORESTIER.
Voir documents généalogiques 1666.05.16.

Etat des services de Louis LANGLOIS, sieur de CHANCY :
1. – Références :
archives de la marine déposées aux archives nationales.
Série C1 : officier de vaisseaux (1660-1792). Index des noms.
LANGLOIS de CHANCY Louis, références : Marine C/1/160 page 733 ; Marine C/1/161 page 326 ; Marine C/1/155 page 144.
archives de la marine du port de Brest.

2. – Grades :
28 janvier 1684. Brest. Garde marine.
23 décembre 1690. Brest. Sous brigadier.
31 janvier 1692. Brest. Chef de brigade.
1er janvier 1693. Brest. Enseigne des vaisseaux du Roi.
1er novembre 1705. Brest. Lieutenant des vaisseaux du Roi et nomination comme capitaine d’une compagnie franche de la marine.

3. – Embarquements :
L’EVEIL (1693) ; LE CAPABLE (1694).
enseigne en second sur LE LAURIER (1696) ; LE DIAMANT(1696) ; L’ADMIRABLE (1698) LE BELLONE (1700) ; LE MINERVE (1701) ; LE FURIEUX (1703) ; L’ARDENT (1704).
lieutenant de vaisseau sur LA MEREE (1705) ; LA GLORIEUSE (1706) ; L’ELISABETH (1707) ; L’HERCULE (1711) ; L’AMAZONE (1722) ; LE GRIFFON (1723) ; L’ACHILLE (1727).

18 août 1677. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Marie de KERVIHER, fille de René de KERVIHER et de Marie MICHELET.
Voir documents généalogiques 1677.08.18.

27 mai 1693. Saint Sauveur de Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Marie de KERVIHER est marraine de Guy Augustin DONDEL, fils de Charles DONDEL et de Marie Françoise de KERVIHER. Voir documents généalogiques 1693.05.27.

24 février 1699. Saint Nicolas du Boys, Saint Sauveur de Quimper. Mariage de Louis LANGLOIS, seigneur de CHANCY, écuyer, natif de Notre Dame des Champs à Avranches, fils de Robert LANGLOIS, écuyer, et de Marie KERVIER, fille de feu René de KERVIHER, de son vivant seigneur du TREFFEST et sénéchal de la juridiction de Pont Croix, et de Marie MICHELET, son épouse. Voir documents généalogiques 1699.02.24.

23 avril 1719. Saint Louis de Brest (Léon, actuellement dans le Finistère). Inhumation dans la chapelle du cimetière du corps de Marie de KERVIER, décédée la veille, épouse de Louis LANGLOIS, écuyer, seigneur de CHANCY, lieutenant des vaisseaux du Roi, capitaine d’une compagnie franche de la Marine. Voir documents généalogiques 1719.04.23.

22 août 1728. Bacilly (Basse- Normandie, actuellement dans la Manche). Vente de maison et héritages, situés dans la paroisse de Bacilly, à côté du village de Fougeray, par Louis LANGLOIS, sieur de CHANCY, capitaine d’une compagnie franche de la marine, lieutenant de vaisseau, chevalier de l’ordre militaire de Saint Louis, demeurant à Brest, paroisse Saint Louis, à noble dame Anne VIVIEN, demeurant dans la ville d’Avranches, civilement séparée d’avec Jean Baptiste ESNAULT, écuyer, sieur d’ERNOUVILLE,  Voir documents généalogiques 1728.08.22.

11 août 1736. Saint Louis de Brest. Décès et inhumation d’écuyer Louis LANGLOIS, seigneur de CHANCY, lieutenant des vaisseaux du Roi, capitaine d’une compagnie franche de la marine, chevalier de l’ordre militaire de Saint Louis, veuf de dame Marie de KERVIHER.
Voir documents généalogiques 1736.08.11.


121484. Sébastien de KERVIHER
o : 3 septembre 1678.
b : 7 septembre 1678. Pont Croix.
P : Sébastien de KERVIHER, prêtre, recteur de Mahalon (oncle).
m : Catherine LE CLERC.

Document :

7 septembre 1678. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Sébastien de KERVIHER. Voir documents généalogiques 1678.09.07.


121485. Pierre KERVIHER, prêtre
o : 30 janvier 1680.
b : 30 janvier 1680. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix.
p : Jan LE CLERC, sieur de LESCONGAR, procureur fiscal de Pont Croix.
m : Jeanne SALOU [sans doute l’épouse de Guy  de KERVIHER, tante du baptisé].
+ et (+) : 27 mars 1722. Dans l’église de Pont Croix.

Documents

30 janvier 1680. Notre Dame de Roscudon à Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Pierre KERVIHER. Voir documents généalogiques 1680.01.30.

13 octobre 1698. Pont Croix. Présent au mariage de Pierre ROBERT et de Jeanne LE NOT.
Voir documents généalogiques 1698.10.13.

7 juillet 1701. Audierne (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Un Pierre KERVIHER est présent au baptême de Clette MICHELET, fils de Clette MICHELET et de Anne Gabrielle CHAUVEL. Voir documents généalogiques 1701.07.07.

9 octobre 1701. Etat et procès verbal des indigences et réparations à faire à l’église de Lochristie [Lochrist] de la paroisse de Beuzec, établi par Charles DONDEL, écuyer, sieur du PARC. Un soufflet porte les armes dela maison du Tréfrest et celles des Kerviher.
Archives nationales S 4841, dossier 9, cité par BSAF 1967,  page 73.

23 mars 1702. Pont Croix. Présent au baptême de Catherine Yvonne PORLODEC, fille de Nicolas PORLODEC et de Marie Corantine LE GAC. Il signe « Pierre K[er]viher ».
Voir documents généalogiques 1702.03.23.

19 juin 1702. Pont Croix. Présent au baptême de Louise Corentine LE TOULLER, fille de de Jan LE TOULLEC et de Marie QUILLIEURE. Sa soeur Louise de KERVIHER est marraine. Il signe « Pierre de Kerviher ». Le « de » a été ajouté. Voir documents généalogiques 1702.06.19.

27 mars 1722. Pont Croix. Décès et inhumation de Pierre KERVIHER dans l’église de Pont-Croix. Il est dit « prêtre, âgé d’environ quarante ans ». Voir documents généalogiques 1722.03.27.


121486. Françoise KERVIHER
o : 16 avril 1681
b : 21 avril 1681. Pont Croix.
p : René LE BARZ, prêtre.
m : Marie Françoise  de KERVIHER [cousine germaine].
+ : 19 février 1763.  Pont Croix.
(+) : 20 février 1763.  Pont Croix.

Documents :

21 avril 1681. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Françoise KERVIHER. Voir documents généalogiques 1681.04.21.

17 avril 1696.  Notre Dame de Roscudon, Pont Croix. Marraine de François Joseph LE CAROFF, fils de François LE CAROFF et de Catherine MANSDAO. Elle est dite : « Françoise de Kerviher, dame de Kergado ». Elle signe « Marie Françoise de Kerviher ».
Voir documents généalogiques 1661.12.28.

10 février 1698. Chapelle privée de Trevier, Pont Croix. Présente au mariage de Claude du BOURGNEUFF et Jacquette Janne ALENO. Voir documents généalogiques 1698.02.10.

13 octobre 1698. Pont Croix. Présente au mariage de Pierre ROBERT et de Jeanne LE NOT.
Voir documents généalogiques 1698.10.13.

10 juillet 1701. Audierne (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Marraine de Clette MICHELET, fils d’autre Clette, seigneur de SUGENSOU, et de Anne Gabriel CHAUVEL.
Voir documents généalogiques 1701.07.07.

5 juin 1702. Saint Nicolas des Bois, paroisse Saint Sauveur, Quimper. Présente au mariage de Noël de KERMELLEC et Jeanne Yvonne DONDEL. Voir documents généalogiques 1702.06.05.

19 juin 1702. Pont Croix. Présent au baptême de Louise Corentine LE TOULLER, fille de  de Jan LE TOULLEC et de Marie QUILLIEURE. Sa soeur Louise de KERVIHER est marraine.
Voir documents généalogiques 1702.06.19.

23 décembre 1721. Paroisse Saint Louis à Brest (Léon, actuellement dans le Finistère). Attribue des prénoms à sa nièce Marie Louise Emmanuel LANGLOIS de CHANCY, fille de Louis LANGLOIS, seigneur de CHANCY et de sa soeur défunte Marie de KERVIHER.
Voir documents généalogiques 1721.12.23.

20 décembre 1763. Pont Croix. Décès et inhumation de Françoise KERVIHER. Âgée de 82 ans.
Voir documents généalogiques 1763.02.20.


121487. Louise de KERVIHER, demoiselle ou dame de KERGADOU.
o : 26 août 1682.
b : 27 août 1682. Pont Croix.
p : Jacques LABAT,
m : Gillette TAILLAND,
tous deux pauvres mendiants.
+ : 9 septembre 1727.  Pont Croix.
(+) : 10 septembre 1727. Auprès de la croix dans le cimetière de Pont Croix.

Lieu :
Monsieur Albert DEHAYES Dictionnaire topographique du Finistère indique
page 82 que le lieu-dit Kergadou à Esquibien est cité en 1453 et 1531 ;
page 196 que le lieu-dit Keryado en Plogonnec portait en 1539 le nom de Kergadou.

Documents :

27 août 1682. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Louise de KERVIHER. Voir documents généalogiques 1682.08.27.

7 juillet 1701. Audierne (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Louise de KERVIHER est présente au baptême de Clette MICHELET, fils de Clette MICHELET et de Anne Gabrielle CHAUVEL. Elle signe « Louise De Kerviher » de façon similaire à la signature de l’acte du 14 mai 1725. Voir documents généalogiques 1701.07.07.

15 juin 1702. Pont Croix. Présente au baptême de Jan Mary  TANGUY, fille de Jacques TANGUY et de Méane PERVOT. Voir documents généalogiques 1702.06.15.

19 juin 1702. Pont Croix. Marraine de Louise Corentine  LE TOULLER, fille de de Jan LE TOULLEC et de Marie QUILLIEURE. Voir documents généalogiques 1702.06.19.

20 février 1704. Pont Croix. Marraine de Louise Françoise de LEYSEGUES, fille de Nicolas de LEYSEGUES et de Claude de KERGOUZOU. Elle est dite « Louise de Kerviher, dame de Kergadou ». Voir documents généalogiques 1704.02.20.

25 mai 1704. Pont Croix. Marraine de Louise Janne LE BELEGOU, fille de Jan LE BELEGOU et de Marie HASCOËT. Elle est dite « demoiselle de Kergadou ».
Voir documents généalogiques 1704..05.25.

27 mars 1722. Pont Croix. Assiste au convoi de son frère Pierre de KERVIHER, prêtre, âgé de quarante ans. Elle est seulement dite « demoiselle de Kergadou ».
Voir documents généalogiques 1722.03.27.

14 mai 1725. Pont Croix. Présente avec sa nièce par alliance Marie Louise LANGLOIS de CHANCY au mariage de Corentin LE GOFF, veuf de Jeanne PRIOL, et de Marie LE NORMANT, fille de Clette LE NORMANT et de Jeanne LE BLOMELIN. Elle signe « Louise de Kerviher ».
Voir documents généalogiques 1725.05.14.

10 septembre 1727. Pont Croix. Décès de Louise KERVIHER, âgée de 45 ans environ, et inhumation de son corps auprès de la croix dans le cimetière de Pont Croix.
Voir documents généalogiques 1727.09.09.


121488. René KERVIHER
o : 18  novembre 1683.
b : 23 novembre 1683. Pont Croix.
p : Jan FILY, écuyer, sieur de QUERNEIS [KERNEIS en Beuzec-Cap Sizun].
m : Anne Gabrielle CHAUVEL, épouse de noble homme Clette MICHELET, sieur du SUGENSOU.

Document :

23 novembre 1683. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de René de KERVIHER. Voir documents généalogiques 1683.11.23.

NOTA : Jean FILY est sieur de KERNEIS, KERLAN, LANVIC, LANVERS…, avocat, notaire royal et apostolique, seul juge et sénéchal de la Cour de Lézoualc’h et accessoirement capitaine de la compagnie garde-côte de Beuzec (voir annexe E).
Kerneis, Kerlan, Lanvers sont situé à Beuzec-Cap-Sizun selon monsieur Albert DEHAYES Dictionnaire topographique du Finistère, page 24


121489. Catherine KERVIHER
o : 4 février 1685.
b : 6 février 1685. Pont Croix.
p : Pierre GARGADENNEC,
m : Blaize BELEGOU,
tous deux pauvres mendiants.

Document :

6 février 1685. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Catherine KERVIHER. Voir documents généalogiques 1685.02.06.


1214810. Jan de KERVIHER
o : 10 mars 1686.
b : 12 mars 1686. Pont Croix.
p : Yvon CLOAREC.
m : Jeanne PICHAVANT.

Documents :

12 mars 1686. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Naissance et baptême de Jan de KERVIHER Voir documents généalogiques 1686.03.12.

Jan de KERVIHER est sans doute le premier des deux officiers du nom de KERVIER figurant dans les archives de la marine :
Jean de KERVIER, originaire de Bretagne, nouveau garde marine le 1er février 1703, retiré ad honores avec 500 livres de pension le 1er décembre 1731 ;
le chevalier de KERVIER, nouveau garde marine le 15 mars 1706, décédé sur  « L’ Argonaute » le 16 octobre 1718.
[Archives de la marine déposées aux archives nationales. Référence C1 161 . CARAN. Paris.
Service historique de la marine à Brest. ].
Voir documents généalogiques 1703.03.31 ; 1731.12.24.et 1706.03.14.


1214811. Guy KERVIER
o : 19 octobre 1687.
b : 20 octobre 1687. Pont Croix .
p : Nicolas QUINIOU, conteur et mendiant.
m : Marie LE LOSQ, mendiante.

Document :

19 octobre 1687. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Guy KERVIER. Voir documents généalogiques 1687.10.20.


1214812. Corentin Joseph de KERVIHER
o : 29 mai 1689.
b : 29 mai 1689. Pont Croix.
p : Alain GARGADENNEC, prêtre.
m : Jeanne FILY, dame de LANVERS.

Document :

29 mai 1689. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Corentin Joseph de KERVIHER. Voir documents généalogiques 1689.05.29.


1214813. Charles KERVIHER, peut-être fils de René de KERVIHER et de Marie MICHELET.
o : vers 1696, selon l’âge au décès.
+ : 18 janvier 1702. 6 ans.
(+) : 19 janvier 1702. Dans l’église de Pont Croix.

Document :

19 janvier 1702. Pont Croix (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Décès de Charles KERVIHER, âgé d’environ 6 ans, et inhumation de son corps dans l’église de Pont Croix.
Voir documents généalogiques 1702.01.19.

NOTA : n’est connu que par cet acte. Le fait qu’il soit inhumé dans l’église laisse penser qu’il était fils d’un seigneur du Tréfrest.


*

*         *

Septième génération


NOTA : cette génération ne concerne que les DONDEL, les LANGLOIS de CHANCY étant suivi par ailleurs.

1214111. Marie Pierre DONDEL
 o : 1er février 1683. Paroisse Saint Julien, Quimper

Document :

Ier février 1683. Relevé du Centre de Généalogie du Finistère.


1214112. Janne Yvonne DONDEL
o : 3 août 1684. Paroisse Saint Julien, Quimper
+ : 16 décembre 1755. Paroisse Saint Sauveur, Quimper.
(+) : 17 décembre 1755, dans la chapelle du sacre, église cathédrale de Quimper.

x : 5 juin 1702. Saint Nicolas de Bois, paroisse Saint Sauveur, Quimper. Noël Jean de KERMELLEC, écuyer, seigneur de KERMINAOUËT.
O : paroisse Saint Sauveur, Quimper.
+ : vers 1725.

Documents :

3 août 1684. Relevé du Centre de Généalogie du Finistère.

27 mai 1693. Saint Sauveur de Quimper (Cornouaille, actuellement dans le  Finistère). Janne Yvonne DONDEL est présente au baptême de son frère Guy Augustin DONDEL. Elle signe : « ianne dondel ». Voir documents généalogiques 1693.05.27.

24 février 1699. Saint Sauveur de Quimper. Janne Yvonne DONDEL signe « janne yvone dondel «  au mariage de Louis LANGLOIS de CHANCY et de Marie KERVIHER.
Voir documents généalogiques 1699.02.24.

5 juin 1702. Saint Nicolas des Bois, paroisse Saint Sauveur de Quimper. Mariage de Noël de KERMELLEC et Jeanne Yvonne DONDEL. Les deux époux sont apparentés au quart.
Voir documents généalogiques 1702.06.05.

29 février 1712. Notre Dame de Guéodet, paroisse Saint Sauveur de Quimper. Présents au mariage de Jean Baptiste Yves du MALHALLAN et Charlotte DONDEL.
Voir documents généalogiques 1712.02.29.

1725-1726. Procès entre noble homme Joseph BRIGEAUD, sieur de QUESNEL, et dame Yvonne DONDEL, veuve douairière du seigneur de KERMELEC, KERMINAOUËT, au sujet de la succession de Charles DONDEL, écuyer, sieur du PARC, conseiller du Roi, sénéchal de la cour de Quimper. Référence : archives départementales du Finistère, B 29.

1726-1731. Constitution de maître LIÈVRE comme procureur de dame Yvonne DONDEL, veuve de Noël de KERMELLEC, contre messire Guillaume BIGEAUD, docteur en Sorbonne et vicaire de Châteudun. Référence : archives départementales du Finistère, B 32.

17 mars 1753. Paroisse Saint Sauveur, Quimper. Anne Thomase DONDEL, 53 ans, originaire de Quimperlé, décède chez Janne Yvonne DONDEL.
Voir documents généalogiques 1753.03.18.

17 décembre 1755. Chapelle du sacre, église cathédrale Saint Corentin de Quimper. Inhumation du corps de Janne Yvonne DONDEL, décédée la veille, veuve de son époux Noël de KERMELLEC.
Voir documents généalogiques 1755.12.17.


1214113. Charles DONDEL. Aurait été garde-marine
o :13 mars 1686. Paroisse Saint Julien, Quimper
+ : serait mort jeune

Document :

13 mars 1686. Relevé du Centre de Généalogie du Finistère.


1214114. Guillaume DONDEL
o : vers 1687, selon âge au décès.
+ : 8 novembre 1708, âgé de 21 ans, paroisse Saint Sauveur de Quimper.
(+) : 9 novembre 1708. Dans la chapelle du Saint Esprit, église cathédrale Saint Corentin de Quimper.

Documents :

27 mai 1693. Paroisse Saint Sauveur, Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Parrain de son frère Guy Guillaume DONDEL Voir documents généalogiques 1693.05.27.

5 juin 1702. Saint Nicolas des Bois, paroisse Saint Sauveur. Présent au mariage de Noël Jean de KERMELLEC et Jeanne Yvonne DONDEL. Voir documents généalogiques 1702.06.05.

 9 novembre 1708. Chapelle du Saint Esprit, église cathédrale Saint Corentin de Quimper. Inhumation du corps de Guillaume DONDEL, décédé la veille, paroisse Saint Sauveur. 
Voir documents généalogiques 1708.11.09.


1214115. Marc Guy François DONDEL
o : 20 septembre 1688, environ 2 heures et demi du matin.
b (ondoyé) : 20 septembre 1688. Saint Sauveur de Quimper.
b (nommé) : 23 mai 1691. Saint Sauveur de Quimper.
p : Jacques LE BRIZ,
m : Françoise GESTIN.

Documents :

20 septembre 1688.  Saint Sauveur de Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Naissance et ondoiement. Voir documents généalogiques 1688.09.20.

23 mai 1691. Saint Sauveur de Quimper (Cornouaille, actuellement en Finistère). Marc Guy François DONDEL est nommé. Voir documents généalogiques 1691.05.23.


1214116. Marie Josèphe DONDEL
o : 23 décembre 1689, environ 9h30 du soir
b : 24 décembre 1689.  Paroisse Saint Sauveur, en l’église cathédrale Saint Corentin, Quimper
p : François SOUBEN,
m : Marie GUIVARCH.
+ : âgée d’environ 85 ans, en son hôtel sur les quais.

x : 27 mai 1709.  Paroisse Saint Sauveur, Quimper. Prigent Pierre GUESNOU, écuyer, conseiller au présidial de Quimper.
o : paroisse Saint Mathieu, Quimper.

Documents :

24 décembre 1689. Paroisse Saint Sauveur, en l’église cathédrale de Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Marie Josèphe DONDEL.
Voir documents généalogiques 1689.12.24.

5 juin 1702. Saint Nicolas des Bois, paroisse Saint Sauveur, Quimper.Marie Josèphe DONDEL est présente au mariage de Noël de KERMELLEC et Jeanne Yvonne DONDEL, sa soeur.
Voir documents généalogiques 1702.06.05.

27 mai 1709. Paroisse Saint Sauveur, Quimper. Mariage de Prigent Pierre GUESNOU et Marie Josèphe DONDEL. Voir documents généalogiques 1709.05.27.

29 février  1712. Notre Dame de Guéodet, paroisse Saint Sauveur à Quimper. Les deux époux sont présents au mariage de Jean Baptiste Yves du MALHALLAN et Charlotte DONDEL, sœur de Marie Josèphe. Voir documents généalogiques 1712.02.29.

25 mai 1773. Paroisse Saint Mathieu, Quimper. Décès de Marie Josèphe DONDEL en son hôtel sur les quais et inhumation de son corps dans l’enfeu de la chapelle Saint Yves appartenant à sa famille, paroisse Saint Mathieu, Voir documents généalogiques 1773.05.25.


1214117. Charles François DONDEL
o : 2 décembre 1691 à cinq heures du matin.
b : 4 décembre 1691. Paroisse Saint Sauveur, église cathédrale Saint Corentin, Quimper.
p : Yvon BIGER
m : Marie NIOUS[ ?]
+ : environ 6 mois.
(+) : 7 juin 1692. Dans l’église paroissiale Locmaria, Quimper

Documents :

4 décembre 1691. Paroisse Saint Sauveur, église cathédrale Saint Corentin, Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Charles Corentin KERVIHER
Voir documents généalogiques 1691.12.04.

7 juin 1692. Dans l’église paroissiale Locmaria, Quimper. Décès de Charles François DONDEL, âgé d’environ six mois, et inhumation de son corps. Voir documents généalogiques 1692.06.07.


1214118. Guy Augustin DONDEL, sénéchal au siège de Quimper
o : 25 mai 1693, à quatre heures du matin.
b : 27 mai 1693. Saint Sauveur de Quimper
p : Guillaume DONDEL, fils du seigneur DONDEL [frère du baptisé]
m : Marie de KERVIHER [tante du baptisé]
+ : 9 avril 1724. Environ 32 ans.
(+) : 11 avril 1724. Paroisse La Chandeleur, Quimper.

Documents :

27 mai 1693. Saint Sauveur de Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Baptême de Guy Augustin DONDEL. Voir documents généalogiques 1693.05.27.

5 juin 1702. Saint Nicolas des Bois, paroisse Saint Sauveur, Quimper. Présent au mariage de Noël Jean de KERMELLEC et Jeanne Yvonne DONDEL.
Voir documents généalogiques 1702.06.05.

27 mai 1709. Paroisse Saint Sauveur, Quimper. Présent au mariage de Prigent Pierre GUESNOU et Marie Josèphe DONDEL. Voir documents généalogiques 1709.05.27.


1214119. Charlotte DONDEL
o : 4 février 1695.
b : 7 février 1695. Paroisse Saint Sauveur, Quimper
+ : 4 avril 1770.
(+) : 5 avril 1770.  Paroisse de La Chandeleur, Quimper

x : 29 février  1712. Notre Dame de Guéodet, paroisse Saint Sauveur, Quimper. Jean Baptiste Yves du MALHALLAN, seigneur de KERAOUL et de TREOURAN.
o : Plonéour

Lieux :

Keraoul et Treouran sont situés dans la commune de Plonéour-Lanvern selon monsieur Albert DEHAYES Dictionnaire topographique du Finistère, page 208 et 209.

Documents :

29 février  1712. Notre Dame de Guéodet, paroisse Saint Sauveur Quimper (Cornouaille, actuellement dans le Finistère). Mariage de Jean Baptiste Yves du MALHALLAN et de Charlotte DONDEL. Voir documents généalogiques 1712.02.29.

5 avril 1770. Paroisse de La Chandeleur, Quimper. Inhumation du corps de Charlotte de KERVIHER. Voir documents généalogiques 1770.04.05.


*

*          *


Annexe M

Liste des domaines, terres ou héritages surlesquels les Kerviher ont eu des droits seigneuriaux ou dont ils ont fait aveu 

NOTA : autant que faire se peut, les orthographes modernes ont été retenues pour les lieux-dits.

Date
Paroisse
Lieu-dit
Bien
Branche
Origine
Références







1426
Landudec
Kerviher
Manoir et
dépendances
Kerviher
Guillaume Kerviher, mineur, et sa mère noble,
fils de Daniel Kerviher
Annexe A
Annexe J
ADLA B 2016
Document 1540.06.04
1426
Plogonnec
Rubian
Manoir et
dépendances
Rubian
Jehan de Kerviher réside à Run Bihan au fief d’évêque en Plogonnec.
Annexe A
Annexe K
1426
Ploaré
(Douarnenez)
Keratry
Manoir
Keratry
Propriété d’Hazelyse Keratry, où demeure Yvon Kerviher, son époux
Annexe A
Annexe L
1426
Guengat
Kerveguen
Terre partagée
par moitié
avec son aîné
Keratry
Yvon Kerviher, époux d’Hazelyse Keratry
Annexe A
Annexe L
Propriété incertaine
Peut-être confondue avec Kergagen en Gourlizion, trêves de Ploaré ; voir ci-dessous et branche Rubian
1508
Landrévarzec
Guernevez

Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
Annexe K
ADF 2H16 et 2H17
Document 1508.09.10
1508
Plogonnec
Pontleir du
village de
Keridou

Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
Annexe K
ADF 2H16 et 2H17
Document 1508.09.10
1510
Ploaré,
trêve de Gourlizon
(Gourlizon)
Kergagen
Propriété par
moitié
Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
Annexe K
ADLA B 2019 et B 2031
Documents 1510.01.04. et 1540.04.17.
A rapprocher de Kerveguen en Guengat également possédé par moitié ; voir ci-dessus et branche Keratry

Date
Paroisse
Lieu-dit
Bien
Branche
Origine
Références




1513
Plonéis
Lanhoulou
Tenure et appartenances
Drévez
Hérité de Jan Douvalen vers 1513.
Marie Douvalen, veuve de Guillaume Kerviher ;
leur fils Tanguy Kerviher, héritier de son frère Guillaume Kerviher.
Annexe M
ADLA B 2031
Documents 1540.05.30, 1548.12.09 et 1549.06.20(1).
1522
Lannédern
Aux issues de Resternou
Maison et terres
Drévez
Acquis par Guillaume Kerviher vers 1522.
Marie Douvalen, veuve de Guillaume Kerviher ;
leur fils Tanguy Kerviher, héritier de son frère Guillaume Kerviher
Annexe M
ADLA B 2031
Documents 1540.05.30, 1548.12.09 et 1549.06.20(2)
1524
Fouesnant
Kerlochn
(Kerlichic ?)
Manoir et
dépendances ;
un huitième
Drévez
Aquis par Guillaume Kerviher vers 1524.
Marie Douvalen, veuve de Guillaume Kerviher.
Annexe M
ADLA B 2031
Document 1540.05.30.
Avant
1528
Plogastel-Saint-Germain
Drévez
Manoirs
Drévez
Guillaume Kerviher, sieur du Drevers, époux de Marye Douvalen ; leurs fils Guillaume et Tanguy Kerviher.
Annexe I
Annexe M
1529
Landudec
Moulin de Kerviher
Ruiné vers
1588-1590
Kerviher
Jean Kerviher, père de Charles Kerviher
Annexe J
ADLA B 2016
Document 1540.06.04 et 1618.05.13
1529
Landudec
Kerlaouëret
Appartenances
Kerviher
Jean Kerviher, père de Charles Kerviher
Annexe J
ADLA B 2016
Document 1540.06.04.
1529
Pouldreuzic
Kernoel

Tènement et appartenances
Kerviher
Jean Kerviher, père de Charles Kerviher
Annexe J
ADLA B 2016
Dovument 1540.06.04.
1540
Ploaré,
trêve de Gourlizon

Cozkaer et
Poulglas
(Creisker et
Poulouglas ?)
Terres
Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
Annexe K
ADLA B 2031
Document 1540.04.17.
1540
Ploaré,
trêve de Gourlizon

Keryaven
Terre et
héritage
Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
Annexe K
ADLA B 2031
Document 1540.04.17.
1540
Ploaré,
trêve de Gourlizon

Lanavot
Terre
Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
Annexe K
ADLA B 2031
Document 1540.04.17.



Date
Paroisse
Lieu-dit
Bien
Branche
Origine
Références


1540
Ploaré,
trêve de Gourlizon
Pengotz
Terre
Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
Annexe K
ADLA B 2031
Document 1540.04.17.
1540
Ploaré,
trêve de Gourlizon

Enesmaen et an Pengrez
(Pennayen et
Penhiel ?)
Terres
Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
Annexe K
ADLA B 2031
Document 1540.04.17.
1540
Beuzec-Cap-Sizun
Pellay
Maison
Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
Annexe K
ADLA B 2031
Document 1540.04.17.
1540
Quemeneven
Guillygouc
et
Kergoat
(Gouvic et
Kergoat ?)
Terres et
héritages
Rubian
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar
A appartenu à Hazelyse Keratry et son fils Mahé Kerviher de la branche Keratry
Annexe K
Annexe L
ADLA B 2031
Document 1540.04.17.
1540
Ergué-Amel
(Quimper)
Kerasquel
Village et
dépendances
Rubian
Héritage Kerarez.
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar,
donnant autorité à son fils pour sa belle fille, Marie Kerarez
Annexe K
ADLA B 1217
Document 1540.05.20.
1540
Pluvigner
Kervatinas
Village et
dépendances
Rubian
Héritage Kerarez
Jean Kerviher,
fils de Hervé Kerviher et de Jehanne Keryar,
donnant autorité par son fils à sa belle fille, Marie Kerarez
Annexe K
ADLA B 1217
Document 1540.05.20.

1574
Fouesnant
Quinquis
(Plessix)
Terre et seigneurerie
Rubian
Marguerite Kerviher, veuve Lezandrevez, pour son fils Jacques Lesandrevez
Annexe K
ADLA B 2410
Document 1574.05.07.
Vers 1600
Beuzec-Cap-Sizun ?
Kervier
Kenevez
Sieuries

Tanguy Kerviher
Annexe M
Registres de Pont-Croix
Vers 1630
Pont-Croix
Le Tréfrest
Sieurie
Drévez
Pierre Kerviher, sieur dudit lieu, sénéchal de Pont-Croix
Annexes I
Annexe M
Registres de Pont-Croix

*

*         *
Annexe O

Documents à rechercher


Bibliothèque nationale de France

BnF : cote P.O.1606, folio VII, v°, concernant les mariages Kerguelen-Kerviher et Lezandevez-Kerviher
Bnf : fr 8313 à 8320, 11548, 18710, 32019, 32278 à 32281, 32540
Mazarine : mss 3096 à 3100
L’Arsenal : mss 4229 à 4936 et 4960

Archives nationales

Cote S 4841, dossier 9, cité dans BSAF, 1967, page 63. Acte du 21 avreil 1607, LE ROUSSEAU et KERVIHER, notaires royaux.
MM 689-691. Arrêts de maintenu accordés par l’intendant Bechemeil de Nointel entre 1698 et mars 1705.
Sous série 1 Bf. Reprise des « instances de noblesse » par le parlement. 

Archives départementales d’Ile et Vilaine :

Référence 1913, 2663. Vérifier cette référence.

Archives départementales de Loire Atlantique

ADLA B 2024/6 Aveu de Nicolas de Tyralen. Nicolas de Kerviher est porté comme « notaire royal demeurant terre au Duc, Kempercorentin ».

Bibliothèques municipales

Rennes : mss 502 à 518
Nantes : mss 1826 à 1852
Saint Brieuc : mss 28 à 30
Rouen : mss  2817 à 2822

Chartrier du Guiguilfin

16 J 106. Concernant la terre de Kerviher en Landudec.

Mairie d’Audierne

1684. Baptême de Marie Catherine Michelet
1686. Baptême de François Michelet
1689. Baptême de Jeanne Anne Gabrielle Michelet
1692. Baptême de Marguerite Michelet
1693. Baptême de Catherine Jeanne Michelet


*

*          *

 . Hervé Fily est l’époux de Louise Kerviher selon le Catalogue généalogique de la noblesse bretonne : d'après la réformation de la noblesse 1668-1672 et les arrêts de l'Intendance, du Conseil d'Etat et du Parlement  de messieurs Jérôme FLOURY et Eric LORANT. SAJEF. 2000. Tome I, page 429.
[Information communiquée par monsieur Bruno LE GALL, archiviste de Quimper.]

 Lire Kerviher. Larcher est sans doute sa fonction (archer).
 Henry Kerviher avait épousé une fille de la maison de Penfrat (CONEN DE SAINT LUC (Gaston), « Notice paroissiale, Landudec », dans Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. XLIV, 1917, pages. 36 à 38).
 Glazren.

Date de création : 02/08/2008 @ 11:19
Dernière modification : 02/08/2008 @ 11:19
Catégorie : Familles
Page lue 7436 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Réaction n°5 

par Danielle le 13/07/2012 @ 13:06

mens polo shirt they fit having a warmth click and also the exchange fixed in location.the warmth exerted by the high temperature media tends to make all of the dye all-natural powder turn liquid together with the tattoo styles the actual leading fabric.Black tops won;t art print this way Colored Wedding Dresses . , merely white or light hues function.it;s simply because you would not view a light coloured in on the darker clothing.Frequently purchase anybody printed mens polo shirt coming from a organization you are able to depend on.Your BTC Party will seem as soon as you nicely brides dresses Lace Wedding Dresses Plus Size Mother of the Bride Dresses , they provide the majority of the greatest brand names within the world.]]> . by Admin    plus size wedding dresses . Vintage Wedding Dresses ; in cheap watches Can style consumption be ethical and sustainable? In the event you truly consider it Casual Wedding Dresses , the style business tends to make millions by advertising consumerism, but it offers CHEAP EVENING DRESSES .

Réaction n°4 

par edward le 14/06/2012 @ 07:02

put small contemplation on your own basic items bridal dresses halter dresses . .Determing the best items are often presents coming from an infinite brand of variety will be really tricky, this is why you need to thoroughly afford of which task before hand.When selecting the most effective gift ideas for your items are often off the shoulder dresses Cheap Ball Gowns . , think about your own genuine people and lastly your financial allowance.Since it isn't necessary to grant gifts regarding items are often, but when you truly firmly insist, evening dresses . shelling out a lot of us dollars is probably unneeded.Arranging a wedding nowadays is usually soft pricey, along with choosing to supply out products pertaining to family and friends can quickly add up to the load of this jean pocket.Established a practical spending budget ahead of time and keep it going. prom dresses 2012 . On the other hand V Neck Wedding Dresses , in picking ordinary presents inexepensively, by no means compromise the coffee quality even if the good products will not suit your funds.You'll find useful

Réaction n°3 

par louboutin_christian le 07/06/2012 @ 20:07

"Bare skin is usually the principle scenario that I feel in your favorite shows. The pair were turning out to be incredibly expose in public places. Seemed to be extremely scary. Doing full color or purity half sleeve strapless slender desirable princess black high heels with red bottoms , Cashmere layer, Pure pigment, Not too natural 's marvelous extra simply just pure. Cashmere cover made with some form of rivet punk chicherve UGG Bailey option Triplet 1873 UGG memorable extra large 5815 UGG easy to read miniature 5825 UGG Bailey seriously 5803 UGG wedding are dressed Cardy 5819 UGG Argyle Knit 5879 UGG personal preference 5854 UGG 5245 leger long sleeve scoop petite the best princess cheap designer shoes for women blue , While make the grade as far and often build on the feminine frame, Has the effects using self applied-Growth, Would appear everyone is very lanky, Regarding faking to always be fabulous in winter. Camel cashmere clothing colors is widely used on account of itsChristian Louboutin in addition, criss-cross spaghetti strap scalloped-edge unconventional sheath jimmy choo red bottom shoes slender with purple in riverside ca make-up mix of Buy chiffon cap sleeve bateau hourglass eternity column red bottoms shoes for men with copper , Hand over everyday people young and old a sense natural warmness.

Réaction n°2 

par HerveTorchet le 11/09/2010 @ 13:37

@ Montroulez

Je vais transmettre votre question à l'auteur de ce travail.

Réaction n°1 

par Montroulez le 25/08/2010 @ 18:59

e

Très intéressant bien que je n'ai pas eu encore le temps de tous examiner

Ce document m'a permis de trouver des précisions intéressantes concernant l'alliance Du Marc'hallac'h / Dondel

PS : Savez-vous si la famille Dondel citée dans cet article a des liens avec la famille Dondel du Faouëdic (Département 35 je crois) 

En tout cas toutes mes félicitations

Martial Morant Morlaix



up Haut up

Hervé Site - © 2006-2008

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit
d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour ce faire, il vous suffit de m'en faire la demande par e-mail (adresse dans la boîte Webmaster).