Pratique
Documents bretons
ARCHIVES
DE BRETAGNE
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Familles - Quelen
QUELEN (de)

burelé d’argent et de gueules de 10 pièces
d’argent à 3 feuilles de houx de sinople (autre maison de Quelen)
 
1426 Cornouaille
Métayers de : Marie de Quélen à Lennon, Conan de Quélen à Dinéaul,

AD 22 - E 1164
1435, Jehan de Quélen signe l’aveu du rachat d’Alain Bigodou, mort le 15 juin 1433, par Guillaume Bigodou, son fils, demeurant où il demeurait, au village du Dresnay, en la paroisse de ...
19-3-1445(6), Olive du Boisriou déclare son douaire de Roland de Quélen à Roland Pinart, receveur de Guingamp.
AD 29 - E 1165
30-10-1476, Louys du Pont, rachat de Jehan de Quélen, sieur de Locquevel, don du rachat par le Duc.
AD 22 - E 1169
1440, Pierre Quélen, tuteur de Jehan, fils de feu Geffroy de Quélen.
18-6-1443, Jehan de Quélen, héritier d’Alix du Plesseix sa mère.
3-10-1476, Marie de Rosmadec, veuve de Guillaume de Quélen, et garde de François de Quélen, son fils, héritier de feu Jehan de Quélen, aïeul paternel dudit fils.
AD 29 - A 84
III 1441 à ? ? ?        Châtellenie de Quimper
            Rachat de Connan de Quélen sieur du Vieuxchastelet de Quistinic
III 1478(79) à X 1479    Rachat d’Yvon de Quélen sieur du Vieuxchastel
1433-1434        Châtellenie de Pont Croix
            Rachat de Marie de Quélen veuve d’Hervé de Perennou
15 III 1442-1445        Rachat de Connan de Quélen sieur du Vieuxchastel
1546-1550        Rachat de Jehan de Quélen sieur dudit lieu pour la terre de Quélen.
AD 29 - A 85 . 1400
Yvon sire de Quélen du Vieuxchastel et de Quistinic : aveu pour Quistinic en Briec.
AD 29 - 1 E 725
Valence le Cozic veuve d’Henry de Quélen sieur du Dresnay contre Pierre de la Boissière seigneur dudit lieu. Elle prétend une rente de 28 sous sur le manoir de la Boissière en le cimetière de l’église du treff de Botmel en Plusquellec.
AD 29 -  1 E 1079
30-4-1443, Déclaration de Jehan de Moelyan de tenir à foi et ligence sous Jehan de Quélen et Jehanne le Heuc, sa femme, au village de Kereusen en Cast.

AD 44 - B 1073 Duault

VII1389 minu de Quelen par Conan fils Eon de Quelen

Cest le menu des levees de la terre Mons. Eon de Quelen en Duaut Quelen qui ensuit, quel est chart en rachat de Moneignor de Bretaigne par la mort et decois dudit chevalier quel trespassa en lan mill IIIC quatrevingtz & neuff :
Guillou Motreff XL s VI d
Hervé Bescont XXII s VI d
Jehan Pieres XXXII s
Alein Auffroy XIX s
Henry Auffroy XX s
Eon Auffroy XX s
Daniel Quoquin XX s
Eon filz an Hiboer XXII s VI d
Guillaume Deryen XXII s
Henry Bigorn XXII s
Jahan Elias XX s
Pieres le Gac XX s
Guillaume Pieres XXII s VI d
Guillaume Croessent XXII s
desguerpie Olivier Person XX s
Henry Nezellec XXIIII s
Antoenne Peleter X s VI d
desguerpie Pilpas XI s
Jahan Guibaer XXXIIII s
Nicholas Elias XXIII s
Hervé Moigne XXV s
Alein Lorniquer XXII s
Morice Peleter XVII s VI d
Eon Moigne XXVI s
Hervé Guiboul XI s
Guenelier IX s
Jehan Prenaen XIIII s
Hervé Gueguen II s
Eon filz Gieffroy Gequell XII s
Eon le Gach XI s
Eon Morvanou IX s
le Janon IX s VI d
Alein Giequell XV s
Kahan Pourcher de ferme de terre V s
Henry Bihan VII s
le Boroux de ferme de terre XVIII d
desguerpie Moreu de ferme de terre XVIII d
Alen Hernaud V s
Pieres Biliou VIII s
Henry le Fevre X s
Premall de ferme de terre II s
Alein Quere de cheffrante V s
Pocher X s
le Mortellec de ferme de terre IIII s
Jehan Drocohen de chieffrante a cause de sa fame X s
Jahan Goaffvech XII s
pour la ferme du moulin bleerez C s
pour la ferme du moulin foulerez XXVI s
Cest escript fut baillé a Hervé le Veer recepveour ordinaire pour Monsignour de Bretaigne en Pocher par Conan de Quelen filz & principal heir dudit chevalier soubz le seell Auffroy de Locrist pour ledit Conan a sa requeste en absence de son seel mis a ces le XXVIe jour de juillet oudit an.

Puis Yvon sire de Quélen et du Vieux Chastel en 1443, son fils
AD 44 - B 1086 Plounevezel 1440
Le manoir de Kerconval par Yvon de Quélen héritier de Jeanne de la RocheHuon sa mère.
AD 44 - B 1102 1434
Jean de Bouteville fils de Jeanne de Quélen

BNF 11531
p 45    Recette de Quimper 29-7-1385 au 19-1-1386(87)
    Nobles exemptés du droit sur l’entrée des vins : Monsour Eon Quélen.
BNF 11542
p 170            1370, Eon de Quélen, Jean de Quélen son frère, Guillaume Rolland, capitaines de Carhaix.
p 184            13 VII 1381, Eon de Quélen capitaine de Quimperlé.
BNF 22318
p 701    19 X 1512, Lettres d’estat pour Alain du Quelennen , écuyer sieur de Kerbellet.
p 774    16 I 1523(24), Evocation pour Alain de Quélennen tuteur de ses filles contre Guillaume de Lisart sieur de Trohannet.
p 1088    1509, Repit pour Guillaume Quélen de la paroisse de Peaulle en Cornouaille.

Dom Morice- Pr. I
Col 1654    1-8-1371, Montre de Bertrand du Guesclin : ...Raoul de Quélain,... Macé Quélen....
Dom Morice- Hist. I
p XVIII        Plézou fille Geoffroy II de Quintin et d’Aliénor, épouse en 1335 Guillaume fils de Geoffroi chevalier seigneur du Vieux Chastel dont Aliette femme d’Yvon de Quélen.

Réformation de 1668-70
De QUELEN
Pierre de Quélen, écuyer, Sieur du Plesix Eon, écuyer François de Quélen son puîné, et Guillaume de Quélen écuyer, Sieur de Kerampont.
Portent “ burellé d’argent et de gueules de dix pièces ”
Déclarés nobles issus d’ancienne extraction noble, et de qualité d’écuyer au Rolle de la Sénéchaussée de Quimpercorantin par arrêt de 17 novembre 1668. Monsieur de Larlan rapporteur.
Pierre et François de Quélen sont enfants de Messire Rolland de Quélen et de Damoiselle Anne Lesparler seigneur et dame de Kerjan, ; ledit Rolland étoit fils de Pierre de Quélen écuyer sieur de Kerjan, qui en septembre 1593 épousa Damoiselle Aliette le Lay ; ledit Pierre étoit fils d’autre Pierre de Quélen, de son mariage avec Demoiselle Janne Gegou Sieur et Dame de Kerbouchart, ils étoient morts en 1569 ; ledit Pierre avoit pour père Louis de Quélen, qui fut marié à Damoiselle Peronnelle de la Haye. Ledit Louis étoit fils de Guillaume de Quélen Sieur Kerbouchart de son mariage en première nopce avec Demoiselle Marguerite Robert. Ils vivoient en 1518.
 
De QUELEN
Messire Jacques de Quélen, Chevalier Sieur dudit lieu, faisant pour lui et pour écuyer Toussaint de Quélen Sieur des Clos son puîné.
Portent  “ burlé d’argent et de gueules de dix pièces ” déclarés nobles issus d’ancienne extraction noble, et ledit Jacques de Quélen maintenu dans les qualités d’écuyer et de Chevalier, ledit Toussaint en celle d’écuyer au Rolle des nobles de la juridiction royale de Lannion par arrêt  du 10 décembre 1668. Monsieur de Larlan Rapporteur.
Ledit Jacques de Quélen deffendeur est fils de Messire Claude de Quélen Seigneur de la Roche St Bihy, et de Dame Janne Henry ; Lequel Claude étoit fils de Messire Gilles de Quélen, Chevalier, Sieur de St Bihy, et de Dame Renée du Hallegoet ; ledit Gilles étoit fils aîné de Messire Ollivier de Quélen, Chevalier, Sieur de St Bihy, et de Dame Guillemette Visdelou ; ledit Ollivier étoit fils d’Yves de Quélen écuyer Sieur de St Bihy, et de Demoiselle Janne Jourdain, et eut pour soeur Catherine de Quélen mariée à noble homme Yves de Guer fils puîné de la Porteneuve ; Ledit Yves étoit fils de noble écuyer René de Quélen Sieur de St Bihy de son mariage en juin 1508 avec Catherine Taillart dame de Lezaudren, et eut pour soeur Françoise de Quélen mariée en may 1542 avec Rolland de Kerennor Sieur de Heloch, et Jacquette de Quélen qui en septembre 1556 épousa noble homme Pierre Kerléau.
Ledit René étoit fils de Raoulet de Quélen de son mariage en octobre 1471 avec Damoiselle Anne de Quatrebarbes, et eut pour soeur Damoiselle Jacquette de Quélen qui épousa Christophle Turnegat ; ledit Raoulet étoit fils d’Hervé de Quélen écuyer Sieur de St Bihy et d’Aliette Goures ; lequel Hervé étoit fils de Guillaume de Quélen et de Damoiselle Margilie de la Lande, laquelle étoit morte en 1433.
Noble homme Jacques Bouessel Sieur de la Ville Jegu, étoit en 1568 marié avec Anne de Quélen ; Marc de Quélen Sieur du Breil épousa en juillet 1554 Hellainne de Quélen.
Le Gouvernement est d’Assise, les anciens partages sont à viage, ou en Juveigneurie & Seigneuries de Ramage, lesquels sont tout le fondement de la preuve avec les Réfformations de 1513 et 1536.

De QUELEN de St Bihy
Martin de Quélen écuyer Sieur de Kerlabourat
Porte “ burlé d’argent et de gueules ”  déclaré noble issu d’ancienne extraction noble, et de qualité d’écuyer au Rolle des nobles de la juridiction de St Brieux par arrêt du 4 février 1669, Monsieur de Larlan Rapporteur.
Martin de Quélen deffendeur est fils de noble écuyer Ollivier de Quélen et de Dame Ollive le Clerc ; ledit Ollivier étoit fils de Martin de Quélen de son mariage avec Suzanne Nédellec ; ledit Martin fils de Raoul de Quélen et de Françoise Jourdain ; ledit Raoul issu de René de Quélen et de Catherine Taillart ; ledit René fils de Raoulet de Quélen et de d’Anne de Quatrebarbes et d’Aliette Goures ; ledit Hervé fils de Guillaume de Quélen et de Margueritte de la Lande Seigneur et dame de St Bihy.

De QUELEN St Bihy II
Georges de Quélen, Sieur de la Sesonnays écuyer & Guénolé de Quélen Sieur de la Croixchollain.
Portent “ d’argent et de gueules ” déclaré nobles issus d’ancienne extraction noble, et de qualité d’écuyer aux Rolle de la Sénéchaussée de Rennes, et de Quimpercorantin, par arrêt du 15 juillet 1669, Monsieur de Larlan Rapporteur
Ledit Sieur de la Sesonnays est fils de d’écuyer Francçois de Quélen Sieur de Kerhoz, alloué lieutenant Général Civil et Criminel au présidial de Rennes et de Dame Janne Henry sa femme ; ledit François étoit issu en septembre 1592 du mariage de noble homme François de Quélen et de Damoiselle Janne du Lezcouet Sieur et Dame de Kerhoz, la Crechollain, et de Kerbois ; ledit François étoit issu en 1566 du mariage de noble homme Martin de Quélen et de Louise de Bégaignon Sieur et Dame de la Croix Chollain, et eut pour soeur Demoiselle Janne de Quélen qui épousa Gilles Quemper écuyer Sieur de la Garenne ; ledit Martin étoit frère puîné d’Yves de Quélen et de Damoiselle Catherine Taillart Sieur et Dame de St Bihy ; étoit fils de Raoul de Quélen et de d’Anne de Quatrebarbes ; ledit Raoul fils d’Hervé de Quélen et d’Aliette Goures ; ledit Hervé fils de Guillaume de Quélen aussi seigneur de St Bihy et de Margille de la Lande.
La preuve par attache sa juveigneurie à la Maison de St Bihy.

De QUELEN
Guillaume de Quélen  écuyer Sieur de la Villetual, Noël de Quélen écuyer Sieur de la Villeglé son frère puîné, Guy de Quélen écuyer Sieur de la Villehervé.
Portent “ burlé d’argent et de gueules de 10 pièces ” déclarés nobles issus d’extraction noble et de qualité d’écuyer aux Rolles des nobles de la juridiction Royalle de St Brieuc, et de la Sénéchaussée de Rennes par arrêt du 16 août 1669, Monsieur de Larlan Rapporteur.
Guillaume de Quélen écuyer Sieur de la Ville Tual a épousé en may 1653 Damoiselle Elisabeth de Kerargu de la Maison du Boisgerbault et de la Ville Piron ; ledit Guillaume et Noüel de Quélen son frère puîné sont enfants d’écuyer Jan de Quélen Sieur de la Ville Glé de son mariage en mars 1626 avec Damoiselle Janne de la Vigne ; ledit Jan étoit fils aîné d’écuyer Jacques de Quélen et de Damoiselle Janne le Mintier Sieur et Dame du Breil ; ledit Jacques étoit fils aîné de noble homme Marc de Quélen seigneur du Breil qui en juillet 1559 avoit épousé Damoiselle Hélène de Quélen de St Bihy, et avoit pour frère puîné écuyer Nicollas de Quélen Sieur de la Ville Hervé qui épousa Damoiselle Catherine le Mintier duquel mariage est issu ledit Sieur de la Ville Hervé aussi deffendeur ; ledit Marc étoit fils aîné de noble écuyer Pierre de Quélen de son mariage en décembre 1523 avec Damoiselle Françoise  Riou.
Maurice de Quélen épousa Françoise Berard. Il étoit mort en 1560.
La preuve du Gouvernement noble est établie par deux partages avantageux sur deux degrés différents au dessus des 100 ans des années 1560 et 1524.

De QUELEN
Hervé de Quélen écuyer Sieur de Kerohant
Porte “ burlé d’argent et de gueules ” déclaré noble issu d’ancienne extraction noble, et de qualité d’écuyer au Rolle de noble de la juridiction Royalle de St Ronan par arrêt du 16 juin 1670. Monsieur de Larlan  rapporteur.
De noble homme Ollivier de Quélen qui vivoit en 1443, seigneur de Guernisac issut écuyer Tangui de Quélen Seigneur dudit lieu de Guernisac qui en juillet 1490 épousa Damoiselle Marie de Kercoec ; de ce mariage issut noble homme Jan de Quélen Sieur de Guernisac qui épousa Damoiselle Barbe de Kergounouarn ; lesquels estoient décédés en 1557, Ils eurent pour fils écuyer Tangui de Quélen second du nom Sieur de Guernisac ; lequel de son mariage avec Damoiselle Marie Riouallen issurent  Jan  de Quélen Sieur de Guernasic aîné et Yves de Quélen Seigneur de Kergotz qui épousa Damoiselle Margueritte de Kerlivier dont issut Tangui de Quélen troisième du nom Seigneur de Kerohant conseiller du Roy et son Président au siège présidial de Quimpercorantin qui fut marié deux fois en première nopce il épousa en février 1624 Damoiselle Janne Lorans, en seconde nopce en mars 1631 il épousa Damoiselle Marie de Coetlosquet duquel second mariage est issu ledit Hervé de Quélen Sieur de Kerhoant deffendeur.
Le Gouvernement noble par les partages est soutenu dans la preuve de la Réfformation de 1443 et des montres générales de 1481.

De QUELEN du Dresnay
Messire Pierre de Quélen, Chevalier, Sieur de Château Riec et de Kerlau.
Porte “ burlé d’argent et de gueules de 10 pièces ” déclaré noble issu d’ancienne extraction noble et maintenu dans les qualités d’écuyer et de Chevalier, au Rolle des nobles de la juridiction Royalle de Lesneven par arrêt du 14 Octobre 1670, Monsieur de Lesrat rapporteur.
Ledit Messire Pierre de Quélen, Chevalier, Seigneur du Château Riec est frère puîné de Haut et Puissant Messire Yves de Quélen, Chevalier, marquis de Châteaufur, en son vivant mari de Dame Marie de la Porte de Vesins et a pour soeur Dame Marie de Quélen femme de Messire Guillaume de Trogoff Seigneur de Kerleau et Dame Anne de Quélen mariée à Messire Guillaume de Cornualle Seigneur de Kerulauen, tous enfants de noble et puissant Jan de Quélen, Chevalier, Seigneur du Dresnay de son mariage en novembre 1614 avec Damoiselle Renée de Châteaufur héritière de Châteaufur ; ledit Jan étoit fils aîné de noble et puissant Messire Ollivier de Quélen, Chevalier Seigneur du Dresnay de son mariage en janvier 1578 avec Damoiselle Claude du Boiséon, et eu pour soeur Damoiselle Françoise de Quélen mariée en mars 1608 à Messire René le Barbier Seigneur de Kerjan, Damoiselle Anne de Quélen qui épousa en juillet 1610 noble homme Jan Fleuriot Seigneur de Roudouis ; ledit Ollivier étoit fils aîné de noble et puissant autre Ollivier de Quélen, Chevalier, Seigneur de Tuomelin et de Dame Françoise de Lampezre, et eut pour soeur Dame Françoise de Quélen dame de Coatriou ; ledit Ollivier étoit fils de noble homme Julien de Quélen Sieur du Dresnay et de Dame Anne Riou, et avoit pour soeur puînée Damoiselle Julienne de Quélen Dame de Lesmoal ; ledit Julien étoit fils de noble écuyer Ollivier de Quélen Seigneur du Dresnay qui en mai 1491 avoit épousé Damoiselle Janne de Trouguindi ; ledit Ollivier étoit fils d’Henry de Quélen ; lequel étoit fils puîné de Jan de Quélen et de Marie du Dresnay qui vivoit en 1427.
Les Refformations de 1427 et de 1535 sont jointes à la preuve du Gouvernement noble par les partages.

Couffon de Kerdellec - les 2 généalogies de Quélen
QUELEN 1 & 2 peut-être même souche ? (2-487)
Jean de Quélen, chevalier, qualifié de Monseigneur dans une charte de 1277 (I-154)
Roland de Quélen, chevalier, ratifie le traité de Guérande en 1381 (1-49)
Eon de Quélen, chevalier, et ses frères Guillaume, Rolland, et Jehan eurent la garde de Karahaix, jurèrent fidélité le 5-12-1370, fut gouverneur de Josselin en 1372, chambellan du Duc, fonda les Augustins de Carhaix.(2-257&1-425)
Conan de Quélen, chevalier, signataire en 1423 du traité entre Bretagne et Bourgogne. (2-379)
Hervé de Quélen, cité dans une montre de Tristan de Quélen en 1469.(1-88)
Jean de Quélen, écuyer du Duc en 1451, homme d’armes de la Cie du Mal de Malestroit, et capitaine de l’Isle en 1457, participe à la bataille de Montlhéry en 1465, et à celle de St Aubin du Cormier en 1488.(1-1451).
Eon de Quélen, chevalier, chambellan du Duc en 1485.(1-446)
Seigneurie de Quélen et du Vieux Chastel érigé en bannière pour Olivier de Quélen en 1512 par Louis XII. (1-238).

QUELEN 1
“ d’argent à 3 feuilles de houx de sinople ” (1-487)
Eudes de Quélen, témoins d’une transaction du vicomte de Rohan en 1282. (1-487).
Jean II de Quélen, chevalier, sieur du Broutay, gouverneur de Kosselin et de Derval entre 1430 & 40. (2-391).
Olivier de Quélen, fils de Jean II, chevalier (2-489), chevalier du Camail ou Porc-Epic par le Duc d’Orléans en 1448  (2-468) , chevalier de l’Hermine (1-439), chambellan du Duc François II (1-487), Grand Maître de l’Artillerie de Bretagne le 7-1-1460 (1-121), et le mêm jour capitaine général des francs archers, arbalétriers, et élus des évêchés de Bretagne, conseiller et ministre des Duc Pierre II, Arthur III, et François II, ambassadeur en Navarre, gouverneur de Ploërmel, Dol, et St Malo, participe aux sièges de Creil, Beauvais, Châteaudun, Bray sur Seine, et Bois Malherbe. (1-472)
François de Quélen, sieur du Broutay, de Villegourdan, de la Villebouquais, chevalier de l’Ordre de St Michel, gouverneur pour le Roy pendant les guerres de toutes les villes et places fortes du vicomte de Rohan, prisonnier à Pavie en 1425, épouse en 1420 Jeanne d’Estuer fille de Thomas qui avait été Grand Maître de l’Artillerie de Bretagne. (2-495).
Les Ducs de Vauguyon princes de Carency sont Quélen.

QUELEN 2
“ burelée d’argent et de gueules de 10 pièces ” (2-487)
 
Fortifications médiévales du Finistère - Kernévez p. 52
Yvon sire de Quélen et de Quistinic, fils de Conan, CF AD B 2007.
 
La Porteneuve
Catherine de Quélen épouse d’Yvon II de Guer sieur de Kerbrochant vers 1570, leur fils Charles II de Guer sire de la Porteneuve époux de Marie Pépin dame de Pontcallec.

Combat des 30 - Courcy
Huon seigneur de St Hugeon (alias St Yvon), chevalier. Son fils ? Guillaume cité en 1395, puis aux du Plessix, puis mariage en 1400 d’Alix du Plessix dame de St Hugeon et de Jean de Quélen sieur de Locquével. (Généalogie de la maison de Quélen en Basse Bretagne dressée en 1600, par dom Gallois, religieux bénédictin du couvent de Redon.)
Olivier de Montreville (le jeune), écuyer, sieur de Launay en Plouec, (Tréguier), (neveu de Beaumanoir) “ d’argent à 3 feuilles de houx de sinople à la bordure de sable ”. Pierre de Montreville sénéchal de Tréguier en 1270, Gaston de Montreville archer dans une montre de 1351, Simon de Montreville cité en 1336, Bizien de Montreville cité en 1371, Raoul de Montreville chevalier en 1383 J de Raiz, Charles de Montreville écuyer du corps et de la chambre du Duc en 1420, et Guillaume de Montreville archer à la maontre de 1481 à Plouguiel. Ramage de Quélen de Porhoet ou de Cornouaille .. . : terres de Quélen et du Plessix-Montreville en Guégon évêché de Vannes.

Société Française d’Archéologie - Congrès 1957 - Article Brennilis par René Couffon
Un ancien procès verbal de prééminences indique que (le tympan de la maîtresse vitre) était autrefois orné des armes des seigneurs de Keraznou et de leurs prédécesseurs : armes pleines de Berrien “ d’argent à 3 jumelles de gueules au franc canton d’or au lion de sable ”, puis armes mi-parti Berrien et Coetanezre, et, ensuite, les armes d’Yvon de Berrien et de Jeanne de Lezongar, qu’il avait épousée en 1443, celle d’Henry de Berrien, fils des précédants, et de Louise du Juch, sa femme, enfin celles de la fille de ceux-ci, Louise de Berrien, épouse vers 1500 d’Olivier de Quélen, baron du Vieuxchastel.

Carhaix - Ctesse du Laz
Conan IV sire de Quélen épouse Typhaine du Quélennec fille de Jehan et de Typhaine du Faou., d’où Yvon III de Quélen.qui mourut le 12-1-1485(86?), il épousa 1ère Jehanne de Quimerch fille d’Yvon et de Jeanne de Tyvarlen, d’où Jeaanne de Quélen qui épousa en 1444 Jean du Perier chevalier seigneur de Martigné fils de Jean sire du Perier comte de Quintin, 2ème le 26 février 1450(51) Jeanne du Chastel fille d’Olivier sire du Chastel et de Jeanne de Ploeuc et soeur de Tanguy de Chastel. D’où Olivier II de Quélen mort en 1521 et époux de Marie de Berrien.
 
Le Men : cathédrale de Quimper - Entrée de Guy du Bouchet.
Olivier de Quélen sire du Vieux Chastel, un peu faible, est remplacé par Conan de Pontquellec, mais reçoit quand même le manteau du prélat ...
Pour Raoul le Moel en 1496 : le seigneur du Vieux Chastel représenté par Guillaume de Liziau sieur de Trohanet.
Aliette de Quélen du Vieux Chastel épouse en 1409 Tanguy de Kermavan de Lesquélen.

Date de création : 24/07/2008 @ 23:29
Dernière modification : 28/05/2012 @ 20:03
Catégorie : Familles
Page lue 6418 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



up Haut up

Hervé Site - © 2006-2008

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit
d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour ce faire, il vous suffit de m'en faire la demande par e-mail (adresse dans la boîte Webmaster).