Pratique
Documents bretons
ARCHIVES
DE BRETAGNE
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Familles - Marhallac'h (du)
du MARHALLACH

“ d’or a 3 orceaux de gueules ”

Réformation de 1668-71 B.N. Manuscrit “  français ” n°8319 folio 20 verso micro-film 5701
I    Jan  (archer en brigandine à Plonéis en 1481?) épouse Constance de Kergouriech
II    Roland sieur dud (mort vers 1500) épouse (en 1453)
    Béatrice de Kersauzon (de la maison de Keruent en Plonéis)
III    René Sgr dud (Sgr de Kergouriec en Tréméoc en 1536)
    épouse Jeanne du Bois héritière de Lesnarvor
IV    Arthur Rolland Sgr dud (donation entre vif en 1563) épouse Andrée de Kermorvan
    dont Maurice ( et Jan prêtre resteur de Plonéis et chanoine de Cornouaille)
V    Maurice (vivant en 1600) épouse Louise Lezanduez
    (Lesaudevez de Lestang en la trève de Langolen à Briec), dont Allain et François
VI-A    Allain épouse Catherine le Prestre de Lezonvel,
    dont Catherine épouse Nicolas de Gouandour et Louis épouse Jean Jourdain
VI-B    François épouse Suzanne de Kerraoul héritière de ladite maison, dont Jacques...
VII    Jacques Sgr de Kerraoul épouse Suzanne Saludem
VIII    Jacques écuyer Sgr de Kerraoul

Réformation de 1536 B.N. Manuscrit “  Français “  N° 22321 page 200 et suivantes
René de MARHALEC seigneur de KERGOURIEC en TREMEAUC...

BN. MF. n ° 22345 (BM)
1368 - Vitres de l'église de Tréguier.

BN. MF. n ° 22318 (BM)
p 347    1532-33 - Réintégrande pour René le Marhallec sur prééminences en l'église de Ploenevez Porzay. au
conseil.
p 955    Sauvegarde à Quimpercorentin pour René le Marhalec seigneur dudit lieu 1543

Le Guennec
Plonéis 1481        Jehan du marhallech archer en brigandine
       1444        Marhallech au Marhalla

Archives privées :
30 03 1563 René le Goazre et René Gourcuff notaires royaux de la cour de Quimper Corentin...
Nobles gens Rolland du Marhallec'h et demoiselle Andrée de Kermorvan sieur et dames desdits lieux du Marhalla et de Kermorvan, demeurants en ledit manoir du Marhalla paroisse de Ploneis, ...
Donation entre vifs (dernier vif)

1426
manoirs de Plonéis : Kerguent (Guillo°°t), le Dourguen (dud), Penros (dud), Kervastar, Kerulguel.

AD 29 - B 107
Jacques le Marhalla et sa femme achète des droits réparatoires du manoir de Penanlen et Coat ar Bail en Lanvern à Morice Helou et Jeanna Guennec
B-10 Jacques du Marhalla sgr de Kerraoul (aveu de se terres?)
B-11 Succession Gouandour - Marhalla
B-696 Aveu d'Yves du Marhalla( ainsi que des habitants de l'Isle Tudy)
B-701 Aveu de Félix du Marhalla
B-1269 Charles Jacques du Marhalla
AD 29 - 1 E 273
1539, Noble écuyer René le Marchallech, aveu sous le Sire du Pont : en Tréguennec à Kermabec près la terre feu Henry du Haffond et la terre Yvon Treffry ; “ item est dû dessus les terres héritages de feue Azénore Derien veuve de feu Guillaume Kerjouhen situés au village de Botenes en la paroisse de Combrit la somme de 12 deniers monnaie de chefrente ou rente ” etc. Passé par Geoffroy et Pleyben.
1560, Rolland le Marchallech sieur dudit lieu, aveu et minu de lieux en Tréguennec sous le Sire du Pont. Passé par du Haffond et Geffroy.
AD 29 - 1 E 293
3-11-1474, Jehan le Marhatlech et Constance Keroriec sa femme, aveu au Sire du Pont, pour biens à Kerlouch en St Honoré. Bonnezgat le jeune et Jehan Rannongar passent.

30.05.1661 Cour de la baronnie du FAOUET
Entre Messire Paul-Gorgon de Gouandour, chevallier Sgr baron de Lescoulouarne, filz aisné héritier présomptiff et principal et noble de Messire Nicollas de Gouandour chevallier Sgr de Kerorantin, Lesnarvor, le Marhala, et autres lieux, et de dame Catherine du Marhala dame desdits lieux son épouse Et Dame Françoise du Fresnay dame douaisrière de Runello veuffve de feu Messire François de Kergouet chevallier ven son vivant Sgr dudit lieu de Runello, fille aisnée de Messire René du Fresnay chevallier Sgr de Coetcaudu, Kerlen, paroisse de Meslan et feue dame Hellaine Allansau vivante dame desdits lieux sa compaigne
les Gouandour demeurent en leur chasteau de Lescoulouarne parouesse de Plovan.
Ladite dame du Fresnay demùeurant au chasteau de Kerlen parouesse de Prisiac
Le père Gouandour donne la baronnie de Lescoulouarn a son fils pour le mariage.

Cathédrale - le Men
N°32 Chapelle du Crucifix devenue St Corentin, depuis 1407, celle des barons de Nevet, puis des Marhalla
Par contrat du 04 10 1596 Messire Jean du Marhallech sieur de Trélen, chanoine de Cornouaille et recteur de Ploneis et Plozevet pris possession de ladite chapelle et y fit peibdre ses armes, il y fut enterré dans un enfeu dans la muraille à côté de la chapelle dud, puis avant 1648 Nicolas de Gouandourn chevalier et sa femme Catherine du Marhalla, sieur et dame de Kerhorentin, Logan, du Marhalla, Lesnarvor, Lezcoulouarn, etc résidant au manoir de Leznarvor, ses héritiers
Le vitrail du Marhalla comportait leurs armes, celles du Pont, de Lescoulouarn et de Lesnarvor.

07 12 1752 : Aveu de Félix du Marhalla, officier de marine, époux de Gilette de Trémic, Sgr de K & T, Lanvern ( 10 ha), Kerscauff (à Lanvern, 5 ha), Languivoez, et autres.Lanvern et Kerscauff sous le Roy. Fils de J.B.Y. dcd en 1735, et Charlotte Dondel.

La généalogie des Sieurs et Dames de la noble maison du Marhalla
En la paroisse de Ploneis En Cornouaille

Escuyer Morice du Marhallech épousa demoiselle Louise de Lesaudevez fille aisnée de la maison de Lestang en la trève de Langolen paroisse de Briziac Sieur et Dame du Marhallech Kermorvan Trélen Lestryen Kerroriec du Corlan Gouesnech Keranlan Père et mère dudit Allain du Marhallech héritier principal et noble à présent vivant.
La mère de ladite de Lesaudevez estoit Marie du Châtel fille aisnée de la maison de Mesle et de Châteaugall.
Escuyer Rolland du Marhallech épousa demoiselle Andrée de Kermorvan héritière de ladite maison En leurs vivants Sieur et Dame du Marhallech Kermorvan Trélen Kerroriec Lestryen du Corlan Gouesnech Keranlan Pratanrosz Kervastar Ayeul et ayeule dudit Alain du Marhallech.
La mère de ladite Kermorvan estoit Perine de Trémillec fille de Messire Marc de Trémillec En son vivant chevallier de Jérusalem et de l'Ordre du Roy Louis onzième.
Escuyer René du Marhallech épousa demoiselle Jane du Boys fille aisnée de la maison de Lesnarvor En leurs vivants Sieur et Dame du Marhallech Letourmen Kerroriec du Corlan Bisayeuls dudit Alain du Marhalla.
La mère de ladite du Boys estoit Anne du Val fille aisnée de la maison de Bréllidy à présent au Seigneur de Locmaria.
Noble homme autre Rolland du Marhallech épousa Demoiselle Béatrice de Kersauzon fille de la maison de Keruent en leurs vivants Sieur et Dame du Marhallech Letourmen Kerroriec du Corlan Trisayeuls dudit Allain du Marhallech.
La mère de ladte Kersauzon estoit fille de la maison de la Porteneuve
Noble homme Jacques du Marhallech épousa Demoiselle Catherine de la Marche fille aisnée de la maison de la Marche En leurs vivants Sieur et Dame du Marhallech Letourmen Kerroriec du Corlan quart-ayeuls dudit Allain du Marhallech.
Noble homme Artur de Coetfaou surnommé du Marhallech fils puisné de Messire André de Coetfaou Chevallier de Jérusalem et de Bretagne et fut admiral dudit pays Et de Dame Isabeau de Coetivy sa compagne Epousa Demoiselle Marguerite de Renongar fille aisnée de la maison de Renongar en la paroisse de Plouan à présent au Sieur de Kermoguer. Et eust ledit Artur pour partage à luy et à ses successeurs les lieux et manoirs du Marhallech Latourmen avecq leurs terres issues et appartanances dépendances préminences enfeux et prérogatives En la paroisse de Plonéis et à condition que ledit Artur et ceux qui descendront de luy auront pour surnom le marhallech pourront porter l'Ecusson et les Armes de la Seigneurie de Coetfaou avecq une étoile au haut En reconnaissance et comme ramageurs de ladite maison. Quint-ayeuls dudit allain du Marhallech.
(+nota : quil falut quil eust pris le surnom du Marhallech ou autrement neust en son partage que à viager comme les autres juveigneurs du pays.)
Le fils aisné Et principal héritier dudit messire André nommé Jan de Coetfaou fut marié à la fille aisnée du comte de Guergorlay neurent qu"une fille pour héritière laquelle épousa le vicomte du Fou admiral de Bretagne chevallier de Jérusalem lesquels laissèrent pour leur fors une fille procréée entre eux deux à laquelle le Seigneur baron du Pont Labé de Rostrenen vicomte de Coetmeur se maria.
depuis le temps de ce mariage la vicomté du Faou et la Seigneurie de Coetfaou et leurs appartences sont annexées et appartiennent à la baronnie du Pont Labé de laquelle sont issues et descendent ceux de la maison du Marhallech et retournera ladite maison du Marhallech par succession audit baron du Pont si les Sieurs de Kerguilly n'ont lignée d'eux après que celle du Marhallech sera finie.
Ledit Messire André du Coetfaou eust aussy deux filles dont l'aisnée fut mariée En la maison de Cloarec Et l'autre En la maison de Lanavan.
Laditte généalogie de la noble maison du Marhallech a esté escrite et reccueillye par noble homme Rolland du Marhallech Sieur dudit lieu premier de ce nom jusques â son temps époux de Béatrice de Kersauzon sa compagne, lesquels décédèrent environ l'an mil cinq cents.
Depuis le temps dudit Rolland jusqu'au temps dudit Alain du Marhallech escuyer Sieur dudit lieu, Lesnarvor, Lescoulouarn, Kermorvan, Trélen, Lestryen, Kerbeuleustre, Keranlan, etc...La généalogie a esté au tray par noble et vénérable persone Missire Jan du Marhallech Chanoine de Cornouaille Recteur de Plonéis en l'an mil six cents.
Pour servir de mémoire Et souvenance à la postérité Et de prier Dieu affin quyl luy plaise par sa grande miséricorde et bonté infinie mettre en repos éternel ceux desquels ils sont demandé Et de tous fidèles trépassés ainsi soit il.Amen.
Collationné à l'original Requérant noble Et vénérable persone Messire Jan du Marhallech chanoine de Cornouaille Recteur de Plonéis qui nous a aparu ledit original quel il a o lus.
Retenu le seizième jour de janvier mil six cent Et ainsi signé du Marhallech, A. Larchier notaire royal, Kerangars notaire royal aussy paraffés.

AD 44 B 2033
( Livret relié en parchemin ) 2 juin 1540 : Adveu de plusieurs rantes et estaiges sis ès villages de Kerdrein, Kerouzien et aultres. Pnté par René du Marchallech. (succession de feu Rolland son père). Concerne Plonéis, Plovan, Beuzec Caval, Tréméoc, Plomeur, Pouldreuzic, Tréguennec. Ledit Marchallech a institué et par cestes institue Rolland le Marchallech son filz aysné et principal héritier présomptiff et noble son procureur... 26 février 1540.
15 février 1574 François du Marchallech et Marguerite Geffroy sa compagne sr et dame de Trellen; Lannavan, Kerannou etc. Mynu et dénombrement partiel.

Date de création : 23/07/2008 @ 21:25
Dernière modification : 23/07/2008 @ 21:25
Catégorie : Familles
Page lue 8461 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Réaction n°3 

par Gwen le 24/02/2010 @ 14:40

@ Hervé
Quel est votre libellé?
Merci d'avance

Réaction n°2 

par HerveTorchet le 23/02/2010 @ 22:49

@ Gwen

Je n'ai pas le même libellé que votre source pour 1444.

Réaction n°1 

par Gwen le 23/02/2010 @ 17:49

Il semblerait que la famille du Marc'hallac'h soit en fait issue des Le Bouder. Ces généalogies anciennes sont souvent peu fiables.

"J'ai constaté que la réformation des fouages à Plonéis en 1426 estmuette sur son compte. Dans l'enquête de 1444, on trouve cette mentionsignificative : « Hervé Le Bouder au Marcheix (forme française du nom breton Mac'hallac'b- se ditnoble ct est en plaid avec les paroissiens, et Caznevet Le Bouder sonpère avait plaidé sur le même cas et apporta pour sa vie durant rabatd'un demi-feu ». En termes clairs, cela établit que la terre duMarc'hallac'h ne fut anoblie ou franchie qu'entre les années 1426 et1444, et encore temporairement, en faveur d'un nommé Caznevet Le Bouder, dont le fils Hervé Le Bouder se voyait en1444, contester sa noblesse de trop fraîche date par les paroissiens.C'est seulement à la montre ou revue de 1481 qu'apparaît pour lapremière fois, parmi les nobles de Plonéis, un Jehan du Marc'hallac'h,sans doute fils d'Hervé, et qui avait rejeté le patronyme paternel pourne plus garder que son surnom seigneurial.

Mais en abandonnant le nom des Le Bouder, il en conserva les armoiries.En français, Le Bouder, Au Pouder, se traduit par Le Potier, et ilsemble tout indiqué que des Potiers gentilshommes aient chargé leursblasons de pots. Or, la famille du Marchallach portait : d'or a troispots ou orceaux de gueules. La preuve est donc faite qu'elle procédaitdes Le Bouder, qu'elle n'existait pas en tant que lignée noble avant lemilieu du XVe siècle, que par conséquent l'attribution qu'on lui afaite d'un croisé en 1248 n'est que le résultat d'un faux. Ab uno disceomnes."
LOHENNEC. L'intermédiaire, No 1758 Vol. XCIV


up Haut up

Hervé Site - © 2006-2008

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit
d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour ce faire, il vous suffit de m'en faire la demande par e-mail (adresse dans la boîte Webmaster).