Pratique
Documents bretons
ARCHIVES
DE BRETAGNE
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Familles - Honoré (l')
L’HONORE

BN    F8318 :
Jan l’Honoré, Amice sa femme.
Guillaume vivant en 1353.
Olivier.
Henry.
Henry.
Salomon.
Martin vivant en 1513 épouse Catherine Juchet.
Jan épouse Jeanne le Baud.
a. Pierre, sieur de la Forest, épouse Catherine de Mesgouez ( d’où Pierre, Thomas et une fille, Marie, qui épouse Augustin Moro ).
b. Jacques seigneur de Kerambiguet.
Pierre épouse Marguerite le Mendec.
Thomas.
Jan épouse Françoise Lair.
Pierre réformé en 1670 épouse Marie de Kerloaguen.

AD44 -    B2017 :
4VII1653 : aveu de la seigneurie de la Forest par noble écuyer Pierre l’Honnoré, conseiller au présidial de Quimper, fils unique et héritier de feu Jean l’Honnoré.
Le bourg de la Forest où est situé le manoir de ladite seigneurie, à présent ruiné, fors la cave et le grenier au-dessus son colombier et moulin à vent bâtis de pierre de taille, situé aux issues dudit bourg, avec ses dépendances ainsi qu’elles seront ci-après déclarées par le particulier, lequel manoir et son pourpris contiennent environ une sixième partie de journal, qui joignent à l’orient une maison et courtil appartenant aux enfants et héritiers du feu sieur de Querferiguin, profités par François Nicolas, au midi le chemin du bourg de la Forest conduisant de l’église paroissiale au moulin de ladite seigneurie, à l’occident une maison et courtil profités à domaine congéable sous ladite seigneurie de la Forest par Anthoine le Denyc et au septentrion, où sont situés lesdits deux courtils et derrière lesdites murailles à la grève de la mer avec autre mazure et ruine de maison aussi située au bourg de la Forest...
Et au proche dudit grenier est une masure de pierre de taille dont les bords sont usés de caducité et vieillesse, que ‘lon tient par commune tradition en ladite paroisse de Lotudy avoir été l’ancienne masure de ladite seigneurie et juridiction en dépendant.
Ligences et chefrentes sur maisons à l’Ile-Tudy...
Prééminences :... derrière le grand autel d’icelle entre la chapelle de Saint-Michel d’un côté vers le midi et la chapelle de Saint-Jean, une vitre d’ancienne facture, composée de deux jours séparés d’un jambage de pierre de taille, au soufflet susain de laquelle vitre y a un écusson chargé d’or au lion de gueules, qui sont les armes de la baronnie de Pont-l’Abbé dont relèvent prochement toutes les autres maisons de ladite église paroissiale, et immédiatement au-dessous sont deux autres écussons à vis l’un de l’autre, le premier desdits écussons écartelé au premier et dernier losangé d’argent et de sable à la cotice de gueules avec un canton de pourpre chargé d’un poing d’argent portant un épervier de même, au second et troisième d’argent à une quintefeuille de gueules avec trois croissants de sable au-dessus, l’autre écusson vis-à-vis et au second jour de ladite vitre pareillement  écartelé... qui sont les armes dudit avouant et au-dessous desquels écussons au deuxième jour de ladite vitre paraît un homme d’armes à genoux sur un carreau ayant l’épée au côté, couvert d’une cuirasse parsemée desdits losanges d’argent et de sable auxdits cantons de pourpre, poing, épervier d’argent et cotices de gueules, ayant auprès un casque et gantelet, ledit homme d’armes représenté par un Saint Jean-Baptiste au bas desquels deux jours sont écrits les six vers suivants en écriture ancienne :
Suivant de ses ayeuls la trace
Jan l’Honnoré de qui la race
Sort d’un tige bien éminent
Honnorant Dieu et son Eglise
Saincte dévotte et bien apprise
Ce don luy offre humblement.
... droit de tombe prohibitive et d’un banc et accoudoir...
Appartiennent encore audit avouant en ladite église paroissiale de Loctudy les intersignes de noblesse et droits honorifiques ci-après lui transportés à titre de donation par écuyer François Huon, sieur de Kerbrat, par contrat du 10e avril dernier, y recours savoir :
Une tombe enlevée bâtie en voûte dans la longère du midi aboutissant dans le cimetière de deux pieds et demi ou environ, joignant le banc de la maison de Kerferiguin en proche de la 1ère arcade du choeur du côté de l’Epître avec une vitre au-dessus de ladite tombe, composée de deux pareils jours séparés l’un de l’autre d’un seul jambage de pierre de taille et surmontés d’un unique soufflet, ladite tombe armoyée de deux écussons en bosse et en relief chargés des armes de la terre de Kerinisan acquise par ledit sieur de Kerbrat de Messire Guillaume de Penancoet, seigneur de Kerouazle, lesquelles armes sont celles de ladite baronnie du Pont-l’Abbé en juveigneurie et ledit soufflet aussi chargé desdites armes et un autre écusson dans la chapelle de Notre-Dame de Porzbihan du côté de l’Evangile, ladite chapelle située dans l’enclos dudit cimetière....
Plus un lieu à Pouldreuzic, hérité de son oncle Jacques l’Honnoré, vivant chanoine de Cornouaille, dont il est héritier principal et noble.
l’Honnoré, Yves le Prédour notaire royal, Le Roy notaire royal et autres.



Date de création : 23/07/2008 @ 15:01
Dernière modification : 23/07/2008 @ 15:01
Catégorie : Familles
Page lue 3302 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



up Haut up

Hervé Site - © 2006-2008

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit
d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour ce faire, il vous suffit de m'en faire la demande par e-mail (adresse dans la boîte Webmaster).