Le culturezine d'Hervé Torchet pour faire bouger les lignes

http://www.laperenne-zine.com/

Budes (Familles)

BUDES

“ d’argent au pin arraché de sinople, (alias sommé d’un épervier d’or, sceau de 1415), accoté de 2 fleurs de lys de gueules ” Courcy.
“ 3 fleurs de lys ” sceau de Geoffroy Budes en  1276 Dom Morice.
“ une bande chargée de 3 tourteaux ” sceau de Geoffroy Budes seigneur du Plessis en 1375 Kerviler

AD22 -    E1713 :
    28X1412 : Olivier Budes, aveu du manoir du Cosquer en Corlay. Jehan Budes procureur général de Rohan-Guéméné ( cour de Ploërmel ).
24XII1432 : Jehan Budes, même aveu.

AD56 -    E5295 :
    1404 : chefrentes en Corlay : Geffrelin Budes, Geoffroy Budes d’Usel, Guillemot Budes de Bothabay.
    1436 : rachat de la terre de Jehan Budes par Alain, son fils.

O. de Rougé : Histoire et généalogie de la maison de Rougé :
    Guillaume Budes, seigneur du Plessis-Budes, vivant en 1300, épousa Jehanne du Guesclin, d’où :
    Jehan I Budes mort à Rosebecque en 1382, frère de Sylvestre ( époux de Renée Goyon de Matignon ), épouse Françoise, dame du Hirel, d’où :
Guillaume Budes, sieur du Hirel en 1403, épouse Clémence Madeuc, d’où Jehan II Budes épouse
Margilie Brescin. Etc.
Tristan Budes, seigneur du Tertre, épouse Anne du Rufflay, d’où Normand Budes épouse en 1442 Olive Dolo. Etc.

Longchamps (Fr 5506) : quittance : 7VIII1371 : Geoffroy Budes, chevalier, 96 livres 10 sous pour 100 hommes d’armes au siège de Bécherel.

Kerviler : Répertoire général de biobibliographie bretonne :
    cf. Le Laboureur : Histoire du maréchal de Guébriant.
    Sceau in Dom Morice, 1276 : trois fleurs de lys.
    Geoffroy Budes, 1375 : une bande chargée de trois tourteaux.
    Hervé croisé en 1248.
    Geoffroy scelle en 1276 le changement du bail en rachat.
    Guillaume, seigneur d’Uzel en 1280, épouse Jehanne du Guesclin, d’où Geoffroy, qui suit.
    Geoffroy, seigneur du Plessis, fut caution d’un contrat entre G. de Rohan et Pierre de Tronchâteau en 1280 et témoin vers 1300, d’où Geoffroy II, Sylvestre, Bertrand, Jehan.
Geoffroy II Budes, chevalier bachelier sous Bertrand du Guesclin en 1370, à Bécherel en 1371, entendu comme témoin dans l’enquête de canonisation de Charles de Blois, devint chambellan du duc d’Anjou.
Sylvestre Budes, sieur d’Uzel, fut avec Bertrand du Guesclin en Espagne en 1366, portait sa bannière à la bataille de Navarrette, reçut en 1372 du duc d’Anjou 100 francs d’or pour ses services dans la guerre de Guienne, fut en 1375 en Allemagne où il conduisait plusieurs compagnies bretonnes au service du sire de Coucy qui prétendait au duché d’Autriche et fut armé chevalier par Jehan de Malestroit, puis se mit au service du pape Grégoire XI, participa en 1377 à la guerre pour le duc de Milan contre le seigneur de Vérone, puis avec le pape Clément VII contre son rival Urbain VI. Créé gonfalonier de l’église romaine après s’être emparé du château Saint-Ange. Héros du poème de Guillaume de la Pérenne fait à Avignon en 1390 ( quarante colonnes des preuves de Dom Morice ). Sa fille Margilie épousa Raoul de la Châtaigneraie.
Bertrand Budes, chevalier, fut compagnon de Bertrand du Guesclin.
Jehan Budes ratifia le traité de Guérande en 1381, témoin et légataire du vicomte de Rohan en 1395 et épousa Jehanne du Hirel, d’où Guillaume et Tristan etc.
cf. aussi : BN F32559, P. Anselme 7, La Chesnaye-Desbois 4, Boudin : Histoire généalogique du Musée des Croisades.

BN    F18711 :
    Guillaume Budes, seigneur d’Uzel, épousa avant 1300 Jehanne, fille de Robert du Guesclin et de demoiselle de Broon, d’où 1 Sylvestre, 2 Geoffroy auteur de la branche du Plessix-Budes, 3 Bertrand suivit
du Guesclin, 4 Jehan auteur de la branche du Hirel, 5 Hector, 6 Catherine épouse avec postérité Henry Cadoret, seigneur de Kercadoret, etc., 7 Vainode ou Unode épouse Roland chevalier seigneur de Goudelin fils aîné de Guillaume chevalier et de Jehanne de Trogoff, fit acte de succession de son mari en 1377.
Sylvestre Budes, seigneur d’Uzel, fut l’un des plus fameux capitaines de son siècle. Il commença à porter les armes en 1351, fut fait chevalier dès avant la bataille d’Auray donnée le 29IX1364, où il se signala et fut fait prisonnier. En Espagne avec Bertrand du Guesclin et Geoffroy Budes son cadet en 1365. Porte la bannière de Bertrand du Guesclin à Navarrette en 1366. Fut à la bataille de Montiel en VIII1368, prisonnier au siège de Montpaon en Guienne en 1370... Il avait épousé Renée, fille aînée d’Etienne II Gouyon sire de Matignon et de Jehanne d’Avaugour.
Margilie Budes, dame d’Uzel, épouse 1° Bertrand, seigneur du Marcheix mort avant le 8 XII1399
     ( partage de ses enfants ).
Geoffroy I Budes, chevalier, seigneur du Plessix-Budes, épouse la fille de Thibaud II, sire de la Feuillée, d’où Geoffroy II, Robin, Louise.
Geoffroy II Budes, seigneur du Plessix-Budes, fort jeune à Auray en 1364, combattant sous l’enseigne de Sylvestre II sire de la Feuillée, son oncle, dans le parti de Blois. Agé de vingt-cinq ans dans l’enquête de canonisation de Charles de Blois en 1371. En 1373 au siège du château de Gournay. Miles dans un actes du 9VIII1372. Fut reçu au Pont-de-l’Arche le 25VIII1383 à deux écuyers pour servir aux sièges de Bourbourg et autres en Flandre.
3.   Robin ou Robert Budes, écuyer dans la compagnie d’ordonnance de Maurice du Parc, chevalier, capitaine de La Rochelle ( quittance du 3IX1373 ), à 15 livres par mois.
Louise Budes, dame du Plessix-Budes épouse Jehan I, sire de Couvran, fils de Baudouin sire de Couvran dans le comté de Hasbain ( Flandre ), dont postérité.
Jehan I Budes, seigneur du Hirel, épouse Françoise, dame du Hirel. Tué à la bataille de Rosebecque le 11XI1382, d’où : Guillaume, Tristan, branche du Tertre-Jouan, Alain, écuyer d’écurie de Louis de France duc de Touraine et ensuite d’Orléans, vivant en 1392.
Guillaume I Budes, seigneur du Hirel, épouse Clémence, fille de Roland IV de Guémadeuc et de Marie Gouyon Matignon.
Jehan II budes, seigneur du Hirel, épouse Margilie ou Marguerite Brexin, dame de l’Espinart, veuve de Jacques de Guitté, seigneur de Beaumont, d’où : Henry, Alain, seigneur de l’Espinart, plaidait au partage à viage de son aîné, acte de 1449. Epouse Catherine Pardo, d’où Jehan Budes, seigneur de Villecarrée, reconnut être soumis à l’assise au comte Geffroy le 10IV1505(6).
Henry épouse Jehanne de Barach, dame du Gareth ; mort avant le 20 IV1471, dont postérité.
        3.   Tristan Budes, seigneur du Tertre-Jouan, vivant en 1380, d’où : Yves, Olivier, écuyer en 1407 dans la compagnie de Jehan de Torsay, conseiller et chambellan du duc de Berry, aux sièges de Compiègne, Soissons, montre de neuf écuyers à Villejuif le 10IV1414 ( après Pâques ), Roland servit dans les mêmes lieux, puis homme d’armes de Jean V, dans la compagnie de Maurice du Méné, chevalier, en 1428.
         4.  Yves I Budes, seigneur du Tertre-Jouan en Saint-Brieuc, épouse Anne, fille d’Eon, seigneur du Rufflay,
             d’où : Norman, Jehan, garde du duc, siège de Saint-Denis en 1435, prise de Meaux en 1440, Formigny en 1450, François, Henry, homme d’armes du duc.
Norman Budes, seigneur du Tertre-Jouan, épouse, le 22XII1442, Olive Dollo, de la maison de Robion,  paroisse de Saint-Thurian ( Saint-Brieuc ), dont postérité.

Le Laboureur :
    “ d’argent au pin arraché de sinople ”.
    Par la mort de Sylvestre Budes, les armes pleines échurent à la branche du Plessix-Budes, qui dura peu de temps, pendant lequel les seigneurs du Hirel brisèrent d’une bordure de gueules et les seigneurs du Tertre-Jouan prirent le franc-quartier.

Courcy : “ d’argent au pin arraché de sinople, alias sommé d’un épervier d’or (sc.1415) accoté de deux fleurs de lys de gueules ”.
Hervé croisé en 1248 ( cab. Courtois ), Geoffroi scelle de trois fleurs de lys les lettres du duc changeant le
bail en rachat en 1276, Guillaume épousa vers 1300 Jeanne du Guesclin, Sylvestre sieur d’Uzel accompagna du Guesclin en Espagne en 1366 et portait sa bannière à la bataille de Navarret ( sc. : armes d’Uzel ). Le pape Clément VII le créa gonfalonier de l’église romaine et le fit ensuite décapiter en 1379, sous prétexte d’intelligence avec Urbain VI son compétiteur. Jean fut tué à la bataille de Rosbec en 1482...