Le culturezine d'Hervé Torchet pour faire bouger les lignes

http://www.laperenne-zine.com/

"Faux-père", par Philippe Vilain. (Rentrée littéraire 2008)

Le très court sixième roman de Philippe Vilain est réussi.

Son ambition n'est pas tonitruante, il n'y a rien là d'une épopée, ni d'un matraquage de cambouis et de déchets en tous genres, pas de préciosité, ni de maniérisme, ni d'emphase, ni...

En fait, ce roman ressemble à ceux de Mme de Lafayette, du XVIIIe siècle aussi, ou encore à du Lamartine. Il y coule un ruisseau clair, limpide, sans scintillement pour éblouir, mais avec la simplicité d'un jour de paix que baigne une lente et troublante émotion.

On est au plus près des personnages, dans une narration linéaire, fluide, intime, sur le ton de la confession littéraire.

À cette pureté de la forme correspond une construction irréprochable, subtile, qui mène sans effort du lecteur à une chute, une chute qui prend les tripes.

Vite lu, mais avec émotion.