blog.gifBlog - Histoire bretonne

Rubriques

Actualité

BD

Chanson

Cinéma

Combrit

Histoire bretonne

Info

Information

Livres

Mes livres

Monuments

Rentrée littéraire 2008

Transcription d'archives

blog

documents médiévaux bretons

info

infos pratiques

livres

mes livres

Derniers billets


21/04/2014 @ 12:07
conférence ...

20/12/2013 @ 21:37
signature ...


Histoire bretonne

Réformation de 1426 (Saint-Brieuc) : premières réflexions  -  par Herv%E9

Je suis actuellement engagé dans la préparation du prochain tome de la Réformation des Fouages de 1426, qui sera consacré à l'ancien diocèse de Saint-Brieuc.

Voici en quelques mots les observations qui viennent à l'étude des pages du registre B 2988 des archives départementales de Loire Atlantique (Chambre des Comptes du duché de Bretagne) consacrées à l'ancien diocèse de Saint-Brieuc. Ce registre, rédigé vers 1440, reprend les nombres de feux par paroisse avant 1426, leur nombre selon la Réformation générale des Fouages de 1426, et les éventuelles contre-enquêtes menées localement de 1426 à 1440. En principe également, le sommaire de chaque paroisse indique le nombre de nobles, de métayers, de pauvres et de contribuables par paroisse. En fait, cette ventilation des foyers n'est pas toujours mentionnée par ce registre récapitulatif B 2988 sans qu'on sache bien pourquoi il oublie ici les nobles, ici les pauvres, ici plusieurs catégories. Aucun moyen de le savoir jusqu'ici.

L'objet de ce court article est la première synthèse des chiffres disponibles, il est statistique.

Comme je l'ai expliqué dans l'introduction du tome de la Réformation de 1426 consacré à l'ancien diocèse de Léon, il faut donc corriger ces chiffres qui doivent être pris pour des données brutes à redresser. Le moyen de ce redressement, ce sont les enquêtes détaillées, en particulier les originaux. On verra que l'expérience des diocèses précédents, l'examen des pages Saint-Brieuc et la comparaison avec les deux diocèses voisins (Tréguier à l'ouest et Saint-Malo à l'est) conduit à une première correction approximative selon un principe de probabilité.

Il y a, selon le registre, un peu plus de 14000 foyers contribuants. Cette donnée est un à-peu-près, car les dates mentionnées par les enquêtes de Réformations ne sont pas toutes 1426, certaines paroisses semblent avoir été enquises seulement plus tard, il faut donc prendre ce premier chiffre avec une petite précaution.

Ces 14000 foyers représentent un peu plus de 5200 feux fiscaux, la règle étant de 3 foyers réels pour un foyer fiscal. En Saint-Brieuc, de nombreux pauvres sont mis à contribution, il est possible que l'étude plus détaillée permette de savoir dans quelle proportion et si cette proportion est pus grande qu'ailleurs en Bretagne.

Si l'on calcule un fouage de 20 sous par feu fiscal, comme je l'ai fait à propos du Léon, on obtient un total de 104 000 sous, divisé par 5200 feux fiscaux donne 7,42 sous par feu réel et fouage de 20 sous, un montant très élevé, qu'il faut pondérer en fonction du nombre de pauvres. En général, la règle pour ces derniers est de compter 3 foyers pauvres réels pour un foyer contribuant réel. En Saint-Brieuc, il semble que ce soit plutôt 1 pour 2. Il y a donc lieu (on le verra bientôt), d'ajouter environ 800 feux réels aux 14 000 évoqués plus haut. Divisons donc nos 104 000 sous d'un fouage de 20 sous par feu fiscal, par 14 800, ce qui donne un total de 7,02 sous par feu réel. Il est possible que ce résultat soit sous-estimé, car si dans cette même occasion un foyer de Cornouaille paie 6,91 sous, un de Léon en verse 6,97, cependant que dans les deux diocèses voisins de celui de Saint-Brieuc, Tréguier et Saint-Malo, la contribution par foyer réel se monte respectivement à 7,23 et 7,26 sous par fouage de 20 sous par feu. Mais il faut noter pour le moment ce chiffre de 7,02, plutôt dans la moyenne basse, qui correspond à l'impression de relative pauvreté donnée par les autres statistiques de l'ancien diocèse de Saint-Brieuc.

Les pauvres sont, dans ce diocèse, environ 10 %. Rappelons les chiffres des diocèses étudiés jusqu'ici : Cornouaille 8,8 %, Tréguier 9,6, Saint-Malo 10,4 et Léon loin devant avec 13,9 %. On voit que Saint-Brieuc est dans le peloton de ses deux voisins, autour de 10 % de pauvres, sans qu'on sache d'ailleurs si le critère de la pauvreté est relatif ou absolu.

Les nobles sont 7 %, comme en Léon, la proportion de loin la plus forte des diocèses étudiés : 3,7 % en Cornouaille, 5,1 en Saint-Malo, 5,2 en Tréguier. Il y a donc une forte et singulière densité de nobles dans l'ancien diocèse de Saint-Brieuc. Le rapprochement avec le Léon pourrait suggérer que le chiffre de 7,02 sous par feu réel soit juste.

Mais alors qu'en Léon, les métayers de nobles sont extrêmement nombreux (8,8 % de la population totale), ils ne sont que 2,3 % en Saint-Brieuc, très en deçà de ce qui est constaté ailleurs : 4 % en Térguier, 4,5 % en Saint-Malo et 5,3 % en Cornouaille. Le ratio Métayers/Nobles, qui est l'indice de la richesse des nobles, est donc catastrophique pour ceux-ci en Saint-Brieuc : 0,3/1, au lieu de 0,8/1 en Tréguier, 0,9/1 en Saint-Malo, 1,3/1 en Léon  et 1,4/1 en Cornouaille. Les nobles de l'ancien diocèse de Saint-Brieuc sont donc à la fois très nombreux et très pauvres en moyenne. Et comme les contribuables ne semblent pas très lourdement taxés, on a donc une réelle impression de pauvreté globale de la société de cet ancien diocèse.

La dernière statistique, celle qui regroupe tous les exempts, confirme cette impression : Il y a en tout 18,8 % d'exempts dans l'ancien diocèse de Saint-Brieuc, à comparer aux 17,8 de Cornouaille, 18,8 aussi en Tréguier, 20 en Saint-Malo et 29,7 % en Léon. On a donc en Saint-Brieuc une classe moyenne relativement nombreuse, peu taxée, accompagnée de nobles pauvres, de roturiers riches (métayers) très peu nombreux et d'une masse de pauvres comparable à celle des diocèses voisins.

Donc une société égalitaire et modeste, où la majorité des gens sont mis à contribution, et d'où ne dépassent ni une foule de riches, ni une foule de pauvres. Il semble que ce soit là le portrait vite brossé mais assez fidèle de l'ancien diocèse de Saint-Brieuc. Affaire à suivre.
Publié le 18/07/2011 @ 15:47  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 


react.gifCommentaires


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Archives

01-2020 Février 2020 03-2020
L M M J V S D
     0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
242526272829 

[]
Nombre de membres 22 membres
Connectés : : ( personne )
 


^ Haut ^