blog.gifBlog - documents médiévaux bretons

Rubriques

Actualité

BD

Chanson

Cinéma

Combrit

Histoire bretonne

Info

Information

Livres

Mes livres

Monuments

Rentrée littéraire 2008

Transcription d'archives

blog

documents médiévaux bretons

info

infos pratiques

livres

mes livres

Derniers billets


21/04/2014 @ 12:07
conférence ...

20/12/2013 @ 21:37
signature ...


documents médiévaux bretons

Carte des hommes d'armes de Cornouaille en 1481  -  par Herv%E9

1481_cartehd_a.jpg
Voici la carte des hommes d'armes de Cornouaille lors de la Montre générale de septembre 1481, dans sa version presque définitive.

Dès le premier coup d'œil, on constate ses principales caractéristiques : les fascés et chevronnés de gueules qui encerclent Carhaix, la zone vide où la combinaison gueules/or domine. C'est Laz, l'un des chefs-lieux de la seigneurie de Kergorlay, qui se trouve au centre de ce périmètre dont les sommets sont Motreff, Châteaulin, Locronan, Concarneau et Moëlan. On voit trois zones de conflit : autour de Pont-l'Abbé, de Quimper à Locronan, et autour de Névez. Les seigneuries qui portaient gueules/or au XIIIe siècle autour de Bannalec et Névez ont été remplacées par la maison de Cornouaille (d'argent au croissant de gueules), et dans ce contexte, il n'est pas indifférent que l'on trouve encore au XVe siècle Tréziguidy (d'or à trois pommes de pin de gueules) relevé par Keimmerc'h, seigneurie de Bannalec (originellement d'or à trois tourteaux ou roses de gueules, puis Cornouaille).

La zone de conflit de Quimper à Locronan obéit aux règles observées en Léon : le côté ducal porte l'azur, le côté féodal combine or et gueules. Assez curieusement, au nord et à l'ouest de Pont-l'Abbé, la "digue" ducale est incarnée par une combinaison argent/gueules (les 5 principales sries de Plomeur portent argent/gueules) qui doit avoir été déjà la combinaison de Lestialla au XIIIe. Les fleurs de lys des Foucault ramènent la symbolique ducale du XIIIe siècle au premier plan.

Entre les deux lignes de résistance ducale (autour du Juch au nord et autour de Lestialla au sud), la terre de Quéménet, possédée de longue date par la maison de Léon, présente la "fasce" caractéristique de Léon, avec une combinaison sable/argent extérieure au jeu local

Cette carte, dans sa version définitive, figurera dans la publication de la Montre de 1481 pour la Cornouaille, à paraître prochainement.
Publié le 28/12/2010 @ 16:52  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 


react.gifCommentaires


Réaction n°1  -   par Amaury le 29/12/2010 @ 12:45

Bonjour Hervé,

Merci pour cette carte. Il me semble qu'à part dans vos ouvrages, on en trouve très peu, alors qu'elles mettent en évidence, comme vous le montrez bien, des groupes héraldiques cohérents. Le fait de pouvoir associer ces groupes à des évènements ou conflits précis permet de dater l'adoption d'armoiries héréditaires dans ces régions, si ce n'est l'adoption d'armoiries tout court. Une fois ces groupes bien connus et identifiés, ils peuvent probablement permettre d'expliquer aussi quelques changements d'armoiries ultérieurs.

Je pense qu'avec les outils informatiques dont nous disposons aujourd'hui, il doit y avoir moyen de réaliser de telles cartes de façon plus ou moins automatisée, et peut-être, en faisant varier la période et les sources des blasonnements, d'en voir l'évolution.

Réaction n°2  -   par HerveTorchet le 31/12/2010 @ 21:53

@ Amaury

Les événements qui hiérarchisent les nobles et donc les armoiries, comme la Montre le fait, fournissent des occasions de dessiner des instantanés.

En vérité, l'évolution devrait être faible dans la Bretagne ducale depuis au moins l'ost de 1294 et jusqu'à la fin des ducs, mais l'idée d'une animation est stimulante.


Archives

01-2020 Février 2020 03-2020
L M M J V S D
     0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
242526272829 

[]
Nombre de membres 22 membres
Connectés : : ( personne )
 


^ Haut ^